Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Montréal, le mardi 13 février 2007 – La direction pancanadienne du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a confirmé la nomination de Michel Poirier au poste de directeur québécois. Il succède à Lucie Richard décédée d’un cancer en octobre dernier. Cette nomination signifie aussi que Michel Poirier devient vice-président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), et membre du conseil d’administration du Fonds de solidarité de la FTQ.

L’annonce faite par la direction du SCFP marque la continuité puisque Michel Poirier occupait déjà par intérim le poste de directeur québécois du SCFP depuis l’automne 2006.

Précisons que cette nomination concerne la structure administrative du SCFP au Québec et qu’elle n’affecte en rien sa structure politique québécoise présidée depuis 2002 par Mario Gervais.

Son parcours
Employé de la Ville de Montréal de 1975 à 1982, il participe à plusieurs comités syndicaux. Pendant cette période, il termine un baccalauréat en sciences juridiques.

On le retrouve ensuite comme conseiller syndical au bureau du SCFP au Saguenay où il œuvre dans les secteurs universitaire, municipal, des communications, du transport urbain et hydroélectrique. Il participe à la fondation d’un groupe d’aide aux sidéens et à leurs familles (le MIENS).

En 1990, il est transféré au bureau du SCFP de Montréal. De 1990 à 2003, il dispense successivement ses services de conseiller aux syndicats du secteur municipal et universitaire. Il travaillera aussi à des dossiers du secteur hydroélectrique.

En 1994, il reçoit de la Corporation professionnelle des conseillers et conseillères en relations industrielles, le prix Gérard Dion (santé-sécurité) pour son apport dans la refonte du service de conciliation de la CLP.

De 2003 à 2006, il est responsable du Service de la santé et sécurité du SCFP.

En mars 2006, il devient directeur adjoint du SCFP au Québec.

Le SCFP
Comptant près de 100 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans plusieurs secteurs d’activités, entre autres, la santé et les services sociaux, l’éducation, les universités, les municipalités, l’hydroélectricité, les transports urbain et aérien, les communications, les sociétés d’État et organismes publics québécois. Il est aussi le plus important syndicat affilié de la FTQ.

Ce communiqué et d’autres infos sur le site scfp.qc.ca

- 30 -

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)