Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

L’éducation ne devrait pas mener systématiquement à l’endettement

Le SCFP réagit au cri de ralliement de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants en faveur de la tenue, le 7 février 2007, d’une journée nationale d’action contre l’augmentation des frais de scolarité.

« Nous lançons un appel aux sections locales du SCFP afin qu’elles apportent leur soutien à l’événement du 7 février », dit le président national du SCFP, Paul Moist.

Des milliers de membres du SCFP sont aussi des étudiants.

« Nous disons que c’est le moment d’agir et d’affecter des ressources fédérales à l’éducation postsecondaire, ajoute le secrétaire-trésorier national du SCFP, Claude Généreux. Fini les frais d’utilisateurs prohibitifs sous la forme de frais de scolarité. »

Les conservateurs laissent tomber les familles avec leur programme de garderies

Le gouvernement conservateur a modifié la composition du Conseil des ministres et changé ses priorités, mais il a négligé de terminer son travail dans le dossier des services de garde.

Dans un rapport rendu public cette semaine, Code Bleu pour les services de garde confirme que l’approche fragmentée des conservateurs dans le dossier des services de garde ne fonctionne pas. L’impact de la politique des conservateurs dans le dossier des services de garde est encore plus visible en Colombie-Britannique où le gouvernement a imposé un plafond aux subventions.

Le projet de loi ontarien sur les soins de longue durée doit prévoir des normes minimales de soins

Les fournisseurs de soins représentés par le SCFP-Ontario demandent au gouvernement de Dalton McGuinty de s’assurer que les résidents des établissements de soins de longue durée reçoivent trois heures et demie de soins par jour.

Le gouvernement libéral propose une nouvelle loi pour les foyers de soins, les maisons de retraite et les maisons de repos de l’Ontario. Le SCFP affirme toutefois que le projet de loi 140 qui sera appelé à remplacer trois lois importantes et qui touchera près de 75 000 résidents de ces établissements ne prévoit aucune norme minimale de soins.

Le syndicat veut que le gouvernement libéral se tienne debout face aux exploitants de foyers qui s’opposent à l’imposition de normes minimales de soins. Le projet de loi 140 doit aussi prévoir un financement permettant de maintenir des niveaux de personnel suffisants et assurer une meilleure protection pour les travailleurs qui décident de dénoncer certaines situations liées à la qualité des soins.

Importante décision de WorkSafeBC pour les membres du SCFP

Une importante décision rendue par WorkSafeBC (Commission des accidents du travail de Colombie-Britannique) fera en sorte que les sections locales SCFP du secteur des districts scolaires de l’ensemble de la Colombie-Britannique seront particulièrement attentives aux enjeux de santé et sécurité.

En avril 2005, on a demandé à 8 membres de la section locale 409 du SCFP, à l’emploi du district scolaire de New Westminster, d’enlever le recouvrement de sol dans une école. Les travailleurs n’ont toutefois pas été avisés que les tuiles à enlever contenaient peut-être de l’amiante et ils ne portaient aucun équipement de protection.

WorkSafeBC a récemment imposé une sanction administrative au district scolaire. L’organisme affirme que l’employeur a créé un risque élevé de blessures sérieuses et même de mort, que ses infractions avaient été faites en toute connaissance de cause et qu’elles relevaient d’une insouciance téméraire envers la santé et la sécurité de ses employés.

Nouveau directeur pour la région Atlantique

Robert Chisholm, ancien chef du NPD et de l’opposition officielle en Nouvelle-Écosse, est le nouveau directeur de la région Atlantique (Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve et Labrador).

M. Chisholm, qui est revenu au SCFP après avoir abandonné la politique en 2003, était recherchiste et conseiller syndical avant cette nomination.

L’InfoXpress par courriel

Saviez-vous que vous pouvez recevoir l’InfoXpress par courriel ? Pour s’inscrire à ce service, il suffit de faire parvenir un courriel à clandry@cupe.ca. Assurez-vous de mentionner votre nom, le numéro de votre section locale, votre adresse de courriel et votre province de résidence. Si vous receviez l’InfoXpress pas télécopieur, ajoutez aussi votre numéro de télécopieur de façon à ce que nous puissions retirer votre numéro de notre liste.