Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le coût annuel des initiatives de financement privé (IFP) pour la Scottish National Health Service (régie de la santé écossaise) pourrait presque quintupler, passant de 107 milliards de livres à plus de 510 milliards de livres au cours des cinq prochaines années, avertit un rapport publié par l’Université d’Édimbourg.

L’étude menée par le Centre for International Public Health Policy de l’Université ajoute que l’obligation de respecter ces engagements financiers pourrait mener à un nombre sans précédent de fermetures d’hôpitaux, d’établissements communautaires et de centres de soins primaires, au détriment des soins prodigués aux patients.

« Le rapport montre les effets des grands projets d’hôpitaux en IFP en Écosse sur les budgets des régies de la santé. Le financement est retiré des soins cliniques, du personnel et des fournitures pour payer le “loyer” au secteur privé », affirme l’auteur principal du rapport, Mark Hellowell.

Dans le cadre d’un projet d’IFP, le secteur privé conçoit, construit et finance de nouveaux établissements de santé et gère des services comme le nettoyage et l’alimentation. En retour, la NHS paie des frais annuels au secteur privé – souvent pendant plus de 30 ans.

Le « loyer » est beaucoup plus élevé pour les édifices en IFP et compte pour 11 à 18,5 pour cent du roulement de l’hôpital, comparativement à cinq à huit pour cent pour les édifices conventionnels.

Du total des frais d’IFP (quelque 512 milliards de livres) qui auront été payés d’ici la prochaine décennie, on estime à environ 60 pour cent, ou 307 milliards de livre, le montant qui sera consacré au « loyer », qu’on appelle aussi « frais de disponibilité » (availability charge). Ce montant inclut la provision d’actifs et le service de la dette. Quelque 40 pour cent de ce montant ira à des services comme l’entretien de l’édifice et l’alimentation.

Toutes les régies de la santé qui ont conclu des contrats d’IFP prévoient aussi d’importantes fermetures d’hôpitaux et de services. Ces conclusions ont été publiées au moment où le gouvernement écossais songe à étendre les projets d’IFP à toute la NHS.

Lisez le texte complet du rapport.