Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

En ce qui concerne le rapport entre les revenus (l’écart salarial), le Canada se classe au 38e rang dans le monde!

Ce fait et d’autres sont présentés dans Les nouvelles politiques fédérales relatives à l’égalité des femmes : l’épreuve de la réalité, un feuillet d’information publié par l’Institut canadien de recherche sur les femmes (ICREF).

Voici quelques commentaires formulés par l’ICREF :

  • Peu importe leur niveau de scolarité, les Canadiennes gagnent moins que les Canadiens, même dans les professions majoritairement féminines.
  • Depuis les compressions effectuées dans les années 1990, moins de femmes que d’hommes sont admissibles aux prestations ordinaires d’assurance-emploi (a.-e.).
  • Le nombre d’heures consacrées chaque jour à des travaux ménagers non rémunérés diffère beaucoup entre hommes et femmes : 2,5 heures en moyenne pour les hommes comparativement à 4,3 heures pour les femmes.
  • Des femmes et des fillettes se retrouvent parfois à la rue en raison de la violence qu’elles vivaient dans leur foyer; le manque de logements peut alors les rendre très vulnérables aux agressions physiques et sexuelles, voire à une mort prématurée.
  • En raison des compressions apportées par le gouvernement fédéral à l’aide juridique, les femmes ont plus de difficultés à obtenir un soutien pour des causes relevant du droit de la famille et encore davantage pour entreprendre une contestation devant la Cour suprême qui exige plusieurs années de démarches.

 

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web de l’ICREF à l’adresse http://www.criaw-icref.ca