Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les membres du SCFP présents à cette conférence historique sur les droits de la personne tenue du 23 au 26 novembre 2006 à Vancouver, en Colombie-Britannique, appuient la présente Déclaration, ci-après nommée « Déclaration de Vancouver ». Les principes et idées qui suivent formeront la base de nos mesures et initiatives, incluant des résolutions à présenter aux futurs congrès provinciaux de division et de service, ainsi qu’au congrès national du SCFP :

  • En se basant sur les travaux de la conférence, le SCFP élaborera un cours sur les droits de la personne qu’il mettra à la disposition des sections locales, des conseils régionaux et des divisions provinciales et de service du SCFP. Nous inciterons les organismes à charte du SCFP à offrir ce cours à leurs membres. Un glossaire de terminologie du SCFP sera rédigé, en consultation avec nos comités nationaux de l’égalité, pour appuyer nos efforts d›éducation en matière d’équité. Le glossaire sera révisé régulièrement.
  • Le SCFP continuera de mettre en œuvre des stratégies de syndicalisation et de négociations qui assureront la représentation syndicale et amélioreront les salaires, les avantages sociaux et les régimes de retraite de tous les groupes en quête d’équité et d’égalité.
  • Les sections locales, les conseils régionaux, les divisions provinciales et de service et le SCFP national s’efforceront de repérer et d’éliminer les barrières systémiques à la représentation des groupes en quête d’équité et d’égalité aux conseils éxecutifs élus.
  • Le rapport du président national de décembre 2006 comprendra un compte-rendu détaillé sur la représentation des groupes en quête d›égalité sur les comités nationaux du SCFP, conformément au processus approuvé dans le document d’orientation stratégique du congrès national de 2005.
  • Le plan d’action des vice-présidents de la diversité du Conseil exécutif national sera mis à jour, en consultation avec les comités nationaux de l’égalité, et continuera de recevoir les ressources accordées par le Conseil exécutif national.
  • Les sections locales et les divisions provinciales et de service du SCFP seront encouragées à former des conseils autochtones et des comités de l’égalité.
  • Le travail du Comité national pour la justice mondiale consistera notamment à présenter des recommandations au Conseil exécutif national sur les enjeux touchant les droits de la personne et l’égalité ailleurs dans le monde, incluant la paix au Moyen-Orient, et sur les injustices sociales où qu’elles aient lieu.
  • Le SCFP réaffirme sa politique historique sur le droit du Québec à l’autodétermination et sur l’autodétermination et l’autonomie gouvernementale des peuples des Premières Nations.
  • Le SCFP national s’engage à promouvoir l’équité en matière d’emploi dans l’embauchage de son personnel afin que celui-ci soit représentatif de la diversité de ses membres.
    1. Le SCFP s’engage à poursuivre son programme de formation de conseillers.
    2. Le SCFP national élaborera, avec les syndicats du personnel, des plans d’équité en matière d’emploi.
    3. Le SCFP national s’engage à sensibiliser son personnel aux questions d’égalité.

    Endossée par les délégués de la Conférence le 26 novembre 2006.