Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Il est encore temps de s’inscrire à la Conférence sur les droits de la personne

Inscrivez-vous dès maintenant à l’historique Conférence nationale sur les droits de la personne du SCFP.

Ne manquez pas cette chance d’entendre des conférenciers inspirants, d’approfondir vos connaissances dans le cadre d’ateliers rigoureux et de bâtir des réseaux avec des collègues militants des droits de la personne et de l’égalité de partout au pays. Le tout, dans la merveilleuse ville de Vancouver en Colombie-Britannique.

Le SCFP est fier de la liste d’orateurs qui prendront la parole. Deux de ces personnes sont Kiké Roach et Anita Braha. Mme Roach est une très charismatique avocate des droits de la personne de Toronto qui s’est souvent exprimée sur des enjeux comme le racisme institutionnalisé, la brutalité policière et les libertés civiles. Mme Braha est une avocate de Vancouver qui a plaidé de nombreuses causes portant sur les droits de la personne et les libertés d’association et d’information. Elle enseigne aussi les droits de la personne, l’obligation d’adaptation et les femmes et la loi dans le cadre du programme d’Études syndicales du collège Capilano de Colombie-Britannique.

Parmi les autres orateurs, il y aura la militante de la justice sociale de Colombie-Britannique, Itrath Syed et la professeure de sociologie de l’Université de Toronto, la Dre Sherene Razack, auteure de nombreux livres sur le racisme et la violence.

Rendez-vous sur le site scfp.ca/droits de la personne ou faites parvenir un courriel à egalité@scfp.ca pour obtenir le programme de la conférence et les détails concernant l’inscription.

Entente de principe pour des travailleurs d’hôpitaux de Nouvelle-Écosse

Une entente de principe a été conclue entre le SCFP et l’Association des organisations de la santé de Nouvelle-Écosse sur tous les points qui étaient demeurés en suspens dans cette négociation.

L’entente avec le SCFP a été conclue après deux jours de négociation, dont une journée qui s’est prolongée toute la nuit. Plus tôt cette semaine, l’association a conclu une entente avec cinq syndicats dans un dossier de régime de retraite pour lequel plusieurs milliers de syndiqués étaient prêts à déclencher la grève.

Le comité provincial de négociation du SCFP recommande l’acceptation de l’entente. La dernière difficulté dans cette négociation concerne les TCA qui doivent retourner à la table les 2 et 3 novembre.

Les résidents de Colombie-Britannique sont en faveur d’augmentations de salaire pour les travailleurs municipaux

Les résultats d’un nouveau sondage ont donné de bonnes indications aux sections locales SCFP du secteur municipal du Lower Mainland en Colombie-Britannique qui se préparent à s’asseoir à la table de négociation. Les 60 sections locales veulent obtenir d’importantes augmentations de salaire et le rétablissement des avantages sociaux pour les retraités.

Le sondage indique que 75 % des résidents du Lower Mainland sont en faveur de substantielles augmentations de salaire afin d’obtenir l’assurance que les municipalités puissent compter sur des employés qualifiés.

Les deux tiers des répondants disent aussi être favorables à ce que leur gouvernement local redonne et préserve les prestations d’assurance-santé des travailleurs municipaux à la retraite.

Les syndicats du secteur de l’indemnisation des travailleurs demandent un traitement plus équitable pour les travailleurs blessés

La réforme de la Loi sur l’indemnisation des travailleurs était en tête de l’ordre du jour de la rencontre semestrielle de la Conference of Canadian Compensation Unions (Conférence des syndicats canadiens d’employés des Commissions d’indemnisation).

Les syndicats qui offrent des services aux travailleurs accidentés et représentent 10 000 travailleurs de Commissions d’indemnisation de travailleurs accidentés de partout au Canada se sont rencontrés à Barrie en Ontario du 26 au 28 octobre afin d’adopter les principes de base d’une réforme de la loi nationale sur les accidents du travail.

Ces principes portent sur un système public complet comprenant une couverture universelle, des programmes de prévention des blessures et des maladies, comme des programmes d’éducation pour les jeunes travailleurs, l’indexation des régimes de retraite et des avantages sociaux, et une couverture universelle pour toutes les blessures et maladies du travail.

Les enjeux d’autonomie locale au centre de l’ordre du jour de l’Union des municipalités de Colombie-Britannique

L’autorité des gouvernements locaux de décider du développement de l’infrastructure était la principale priorité pour plusieurs des 1 900 délégués réunis la semaine dernière à Victoria en Colombie-Britannique à l’occasion du Congrès annuel de l’Union des municipalités de Colombie-Britannique.

Le congrès a débuté par la présentation d’une importante résolution réclamant du gouvernement provincial qu’il abroge la loi qui mine l’autorité des gouvernements locaux en matière de projets indépendants de génération d’électricité. La résolution a été adoptée quasi unanimement.

Pendant ce temps, le groupe de travail sur les capacités des collectivités a publié un rapport sur la prestation des services locaux. Le rapport établi clairement que les PPP ne régleront en rien le problème d’ensemble. Il affirme aussi que ce sont les gouvernements locaux qui sont le mieux à même de régler les problèmes des petits systèmes de traitement et de distribution de l’eau.

Le premier ministre Gordon Campbell a lâché une véritable bombe au congrès lorsqu’il est venu y annoncer que ce sera dorénavant Partenariats Colombie-Britannique qui aura l’entière autorité de décider si un projet majeur d’infrastructure publique deviendra un PPP.

Les employés de Two Hills en Alberta se joignent au SCFP

Les employés de la ville de Two Hills en Alberta se sont unanimement prononcés par vote en faveur de leur adhésion au SCFP.

L’organisateur syndical, Al Halaby, a déclaré que les employés se sont adressés au SCFP en raison de préoccupations en matière de santé et sécurité, de dignité et de respect sur leurs lieux de travail.

Le syndicat entend rencontrer ses nouveaux membres sous peu et commencer à préparer la négociation d’une convention collective.

Université Carleton, les syndicats et les étudiants signent un pacte de solidarité

Les syndicats et les étudiants promettent de se soutenir les uns les autres au moment où l’Université Carleton se prépare à une grève des adjoints à l’enseignement et/ou des membres du corps enseignant.

La section locale 4600 du SCFP qui représente les adjoints à l’enseignement et le Syndicat des professeurs se sont engagés à se soutenir les uns les autres si un syndicat réussit à conclure une entente avant l’autre.

Les syndicats étudiants de l’Université Carleton ont promis de déplacer leurs activités hors du campus si l’un ou l’autre des syndicats déclenche une grève. Ils font aussi pression pour qu’une amnistie soit accordée aux étudiants qui respecteront les piquets de grève. La section locale 2424 du SCFP qui représente le personnel non enseignant de l’université a aussi promis de demeurer solidaire.

Le SCFP travaille à régler la pénurie de moniteurs de natation à Grande Prairie

Les membres du SCFP à Grande Prairie en Alberta ont accepté une entente destinée à régler la pénurie de moniteurs de natation dans cette ville.

Le président de la section locale 787 du SCFP, Randy Wald, a déclaré que la ville perd des revenus parce qu’elle n’est pas en mesure de trouver de gens capables d’enseigner la natation le jour.

« Plusieurs écoles ont des programmes spéciaux de natation, dit M. Wald. Mais parce que la majorité des maîtres-nageurs et des moniteurs de natation sont des étudiants, ils ne sont disponibles que le soir et les fins de semaine. »

L’entente aura pour effet de créer deux nouvelles catégories d’emploi pour les gens qui veulent enseigner la natation mais ne veulent pas être sauveteurs.