Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

IN MEMORIAM

Le CEN a d’abord observé une minute de silence pour souligner les tragiques événements survenus au Collège Dawson à Montréal, de même que le décès des consœurs et confrères qui nous ont quittés au cours des dernières semaines. Le Conseil a présenté ses sympathies à la famille et aux amis des confrères Tom O’Leary (ancien membre du Conseil), Rod Thomson (partenaire de l’ancienne secrétaire-trésorière nationale consœur Geraldine McGuire) et W.D.(Bill) Black (ancien président du SEH), et de la consœur Carolyn Carter (militante de la section locale 5167).

 

SOLUTIONS DU CEN

Loi anti-briseurs de grève

Depuis le début du compte à rebours qui nous mènera au 25 octobre, date à laquelle le projet de loi C-257 sera présenté en deuxième lecture au Parlement, le CEN a eu de plus amples détails sur la position des députés fédéraux dans ce dossier. Les membres ont adopté une résolution visant à poursuivre notre campagne avec les membres, les sections locales, les divisions, les organisations affiliées et le personnel du SCFP afin de convaincre les députés d’appuyer le projet de loi C-257 et de s’engager à être présents pour le vote du 25 octobre.

 

Allez sur www.canadianlabour.ca pour envoyer un message télécopié à votre député.

Appuyez nos militaires – Ramenez-les au pays!

La participation du Canada aux opérations d’Afghanistan ne peut pas et ne doit pas être appuyée. À l’heure actuelle, le Canada envoie des hommes et des femmes pour soutenir un Parlement qui est déjà à moitié dominé par les seigneurs du trafic de stupéfiants, dont beaucoup ont commis des atrocités contre leur propre peuple pendant la guerre civile afghane du début des années 90. Beaucoup de Canadiens pensent que cette guerre en est une que nous ne pouvons pas gagner.

 

Le CEN a appuyé la politique du Congrès du travail du Canada sur l’Afghanistan et a adopté une résolution demandant au gouvernement :

 

  • de prendre les mesures nécessaires pour assurer le retrait sécuritaire et immédiat des troupes canadiennes de l’Afghanistan;
  • d’accroître de façon significative l’engagement financier et les ressources destinés aux initiatives multilatérales humanitaires et de maintien de la paix dirigées par l’ONU, comme ce qui devrait se faire au Darfour;
  • de hausser l’aide au développement en Afghanistan pour soutenir les efforts de reconstruction et faire participer la société civile à des programmes de développement qui favorisent la bonne gouvernance et le respect des droits de la personne, l’égalité hommes-femmes et la mise en œuvre de normes du travail de base internationalement reconnues;
  • de veiller à ce que tout futur déploiement de troupes canadiennes fasse l’objet d’un débat et d’un vote par les citoyens du Canada à la Chambre des communes.

RENFORCER NOTRE SYNDICAT

Les sections locales de tout le pays poursuivent leur riposte à la table de négociation et dans la collectivité avec l’aide de la Caisse nationale de défense. Le CEN a approuvé vingt-trois campagnes à frais partagés pour un total de 569 652,25 $. En outre, le CEN a approuvé sept demandes de remboursement de frais juridiques et d’arbitrage totalisant 116 461,83 $, à être payés par la Caisse générale.

EXAMEN FINANCIER

Le CEN a examiné l’allocation actuelle des ressources du SCFP et a pris connaissance de notre récente histoire budgétaire. Le rendement de notre syndicat en matière de revenus et de dépenses a été très stable et conforme aux prévisions budgétaires.

 

Le CEN a aussi examiné l’état de notre Caisse de grève, qui a été créée dans sa forme actuelle par des décisions prises au congrès de 2001. Prévoir l’utilisation des fonds de la Caisse de grève est toujours difficile. Il est clair que le soutien des membres, par le prélèvement prévu aux statuts et le prélèvement de solidarité (qui ont tous deux pris fin en 2005), a permis à la Caisse d’atteindre une bonne solidité financière. L’actif total de la Caisse de grève s’élevait à 33,2 millions de dollars au 30 juin 2006.

En résumé, la situation financière du SCFP est relativement solide comparativement à il y a quelques années. Nous sommes donc en mesure de défendre nos membres dans les négociations et en menant d’importantes campagnes, et nous sommes capables d’assumer nos responsabilités quotidiennes en matière de services aux membres.

CONTEXTE ÉCONOMIQUE DESGOCIATIONS

L’économiste principal du SCFP prépare, pour chaque réunion du CEN, une analyse que l’on peut aussi consulter sur www.scfp.ca. Dans son dernier document, le confrère Sanger propose un commentaire sur les effets du ralentissement économique aux États-Unis. Il invite également les lecteurs à se servir du calculateur d’inflation en ligne du SCFP, qui leur permet de calculer les taux d’inflation annuels à l’aide de l’IPC pour chaque province et les 16 villes canadiennes pour lesquelles le taux d’inflation est disponible. Le document contient également une analyse de l’emploi dans le secteur public, précisant où a eu lieu la croissance des emplois dans ce secteur depuis les cinq dernières années.

 

BONNES NOUVELLES – L’ÉVALUATION DU PROGRAMME D’ALPHABÉTISATION

Le programme d’alphabétisation du SCFP a fait l’objet d’une évaluation externe exhaustive et a passé l’épreuve haut la main! Plus de 600 personnes ont été sondées ou interrogées par Bev Burke, avec l’aide du Groupe de travail national du SCFP sur l’alphabétisation. Le résumé de l’évaluation présentée au CEN indique que le travail en alphabétisation améliore la participation des « nouveaux » membres, les compétences des militants, la capacité de nos membres à réagir aux changements au travail et la crédibilité et l’image de notre syndicat. Ce programme apporte beaucoup à nos membres. Vous pouvez lire l’évaluation sur scfp.ca – Alphabétisation.