Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Plus de 300 infirmières et infirmiers de l’Ontario ont célébré la Semaine des soins infirmiers en mai en invitant le gouvernement ontarien à stopper la croissance des hôpitaux en PPP.

Les infirmières et infirmiers ont écrit une lettre conjointe au premier ministre Dalton McGuinty pour lui demander de mettre fin à la privatisation des hôpitaux ontariens.

La lettre est signée notamment par les présidentes et hautes dirigeantes de l’Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario (AIIO) et de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario (AIIAO).

« L’Ontario souffre déjà d’une grave pénurie de personnel infirmier, affirme Linda Haslam-Stroud, présidente de l’AIIO. Cette politique aura pour effet de réduire encore davantage les soins infirmiers pour nos patients, parce que l’argent des budgets cliniques servira à payer les profits escomptés par les investisseurs privés et les honoraires élevés exigés par les consultants. »

« Le financement privé a des effets sur la qualité des soins infirmiers, soutient Lesley Bell, directrice générale de l’AIIO. Il y a de nombreux exemples de cela dans d’autres pays : on rogne sur les coûts pour faire des profits, ce qui diminue d’autant les ressources et a des effets sur les soins prodigués par les infirmières et infirmiers. »

« Les forces du marché qui sous-tendent ce type de contrat d’affaires affaiblissent le travail d’expert fourni par les infirmières et infirmiers, les médecins et les autres professionnels de la santé », ajoute Mary Ferguson-Paré, présidente de l’AIIAO.

« Il serait plus économique de financer et de gérer nos hôpitaux sur une base sans but lucratif et d’en faire autant pour les services publics hospitaliers, peut-on lire dans la lettre. Les infirmières et infirmiers de l’Ontario invitent votre gouvernement à renoncer au programme des PPP et à revenir à un système de financement public pour nos hôpitaux. »

Le gouvernement McGuinty est allé plus rapidement et plus loin dans la privatisation des hôpitaux que toute autre province au Canada, incluant l’Alberta. M. McGuinty a annoncé la création d’au moins 25 hôpitaux en PPP. Leur financement sera privé et certains projets prévoient l’impartition et la privatisation d’autres services hospitaliers et de gestion.