Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Il y a plus de femmes dans la population active que jamais auparavant

 

  • Il y a eu une augmentation spectaculaire du nombre de femmes qui font partie de la main-d’oeuvre rémunérée dans les quelques dernières décennies. En 2004, 58 % des femmes âgées de plus de 15 ans participaient à la main-d’oeuvre rémunérée, à la hausse comparativement à 42 % en 1976.

     

     

  • Un nombre important de femmes qui élèvent des enfants font partie de la population active : 77 % des femmes âgées entre 25 et 44 ans participaient à la main-d’œuvre active en 2004.

     

     

  • En 2004, 70 % des femmes dont le plus jeune enfant avait entre trois et cinq ans faisaient partie de la main-d’oeuvre active, en hausse comparativement à 37 % en 1976.

     

     

  • Récemment, il y a eu une hausse importante du taux d’emploi chez les femmes plus âgées. Entre 1995 et 2002, le taux d’emploi des femmes entre 55 et 59 ans a augmenté de 44 % à 51 % et celui des femmes entre 60 et 64 ans a augmenté de 22 % à 29 %.

     

     

  • Le nombre de femmes syndiquées a augmenté. En 2004, 32 % des travailleuses étaient syndiquées, ce chiffre ayant doublé depuis 1966 alors que seulement 16 % des femmes étaient syndiquées. Le taux de syndicalisation des hommes a diminué : d’un peu plus de 40 % dans les années 1960, il se situait à 32 % en 2004.

     

     

  • Le taux de chômage des femmes de couleur est de 10 % environ alors qu’il se situe approximativement à 7 % pour toutes les femmes.

 

Les femmes ont davantage tendance à travailler à temps partiel

  • En 2004, les femmes comptaient pour 7 personnes travaillant à temps partiel sur 10 personnes.

     

     

  • Les femmes ont davantage tendance à travailler à temps partiel à cause des enfants ou des responsabilités familiales. En 2004, 18 % des travailleuses déclaraient qu’elles travaillaient à temps partiel en raison des enfants ou d’autres responsabilités personnelles, comparativement à seulement 2 % des hommes qui travaillaient à temps partiel.

     

     

  • En 2004, 26 % des femmes travaillant à temps partiel disaient le faire parce qu’elles ne pouvaient trouver un emploi à temps plein.

 

Les revenus des femmes – l’écart salarial perdure!

 

  • En 2003, le revenu annuel moyen des femmes était de 24 400 $ ou 62 % du revenu des hommes.

     

     

  • En 2003, le revenu des femmes travaillant à temps plein, durant toute l’année, était en moyenne 36 500 $ ou 71 % des gains des hommes travaillant à temps plein, leur salaire annuel étant de 51 700 $.

     

     

  • Les femmes de couleur sont en moyenne plus instruites que les autres Canadiennes et elles accusent un retard salarial de près de 14 % par rapport aux autres travailleuses canadiennes.

     

     

  • Il y a 67 % plus de femmes que d’hommes dans la catégorie de revenu la plus faible (moins de 30 000 $ par année). Il y a 337 % (!) plus d’hommes que de femmes dans la catégorie de revenu la plus élevée (plus de 100 000 $). Dans la catégorie moyenne à élevée (30 000 $ à 100 000 $), il y a 67 % plus d’hommes que de femmes.

 

______

Source :

 

  1. Statistique Canada, Femmes au Canada: rapport statistique fondé sur le sexe, mars 2006, no de catalogue 89-503-XIE.
  2. Cheung Leslie, Congrès du travail du Canada, Le statut racial et les résultats sur le marché du travail, Rapport de recherche no 34, octobre 2005.
  3. Policy Action Research, Status of Women Action Group, mars 2006.

 

sepb491