Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le gouvernement des Territoires-du-Nord-Ouest a rapatrié à l’interne trois services de traversier au cours des cinq derniers mois. Il s’agit d’un rejet clair des services privatisés, qui profitera tant aux travailleurs qu’aux citoyens des T.-N.-O. L’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) a syndiqué les employés des traversiers.

La volte-face du gouvernement a commencé après une grève de 14 jours menée en octobre 2005 par les travailleurs des traversiers de Fort Simpson. Les grévistes et les citoyens ont fait pression sur le gouvernement, qui a fini par congédier l’entrepreneur privé, Rowe Construction. Les deux autres services de traversier sont situés à Fort Providence et Arctic Red River.

« Ce rejet de la privatisation et le retour des services au secteur public permettront aux membres de l’AFPC d’obtenir de meilleurs salaires et avantages sociaux et une sécurité d’emploi accrue, a soutenu Jean-François Des Lauriers, vice-président exécutif du Nord pour l’AFPC. Nos nouveaux membres peuvent maintenant recommencer à offrir un service public de qualité et fiable à la population locale, qui compte lourdement sur le traversier dans leur vie de tous les jours. »

(Tiré des dossiers de l’AFPC)