Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Ce que nous voulons

  • Des accords de commerce équitables qui soutiennent les travailleurs, la justice sociale, l’environnement et l’autonomie du Canada plutôt que le libre-échange qui ne favorise que les intérêts des grandes sociétés.
  • Un commerce équitable qui protège et élargit les services publics comme l’eau, l’éducation, la santé, l’énergie et les garderies.
  • Tous les accords commerciaux doivent inclure des normes du travail internationales et des programmes d’adapation de la main-d’?uvre pour les travailleurs touchés par les politiques économiques en évolution.

Les libéraux n’ont rien fait

  • Après dix ans d’Accord de libre-échange nord-américain, le niveau de vie des Canadiens chute, nos programmes sociaux rétrécissent et sont privatisés et de plus en plus de gens occupent des emplois à temps partiel précaires, sans avantages sociaux.
  • Les libéraux sont en faveur de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) et de l’Accord général sur le commerce des services (AGCS). Ces accords nuiront aux travailleurs tout en augmentant les profits des entreprises.
  • Ces accords limitent la capacité du Canada d’intervenir dans sa propre économie, de créer et de protéger de bons emplois et de fournir et d’élargir les services publics.

Les conservateurs seraient pires

  • Les conservateurs ont conclu l’Accord de libre-échange (ALE) avec les États-Unis au détriment de tous les travailleurs et de l’autonomie du Canada à l’égard de ses ressources.
  • Les conservateurs appuient l’ALÉNA, la ZLÉA et l’AGCS.

Ce que disent les néo-démocrates

  • Le NPD veut remplacer les accords de commerce actuels par un commerce équitable basé sur le respect des normes du travail, des droits de la personne et de la durabilité de l’environnement.
  • Les néo-démocrates sont prêts à imposer des droits d’exportation sur le pétrole et le gaz si les É.-U. violent l’ALÉNA.