Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Montréal, le jeudi 24 novembre 2005 – Appelé pour la seconde fois à choisir un agent négociateur, par vote secret, le personnel syndiqué de la catégorie 2 du CSSS LaSalle Vieux-Lachine a choisi le SCFP pour le représenter. Les salariés de la catégorie dite paratechnique, des services auxiliaires et des métiers, ont accordé 432 voix au SCFP, contre 374 pour le Syndicat des employées et employés de services (SQEES-298).

Rappelons que lors d’une première campagne, au printemps, ces deux organisations affiliées à la FTQ étaient arrivées à égalité, ce qui avait forcé la tenue du second scrutin.

Sur le terrain, les militants et militantes du SCFP pourront donc poursuivre la bataille contre la transformation de l’hôpital Lachine en centre de traitement pour les cas légers. Ils devront aussi préparer les prochaines négociations locales avec l’employeur.

La loi 30

Dans la foulée des fusions des établissements de la santé et de services sociaux, la loi 30 a forcé la tenue de votes d’allégeance syndicale et oblige les travailleurs à choisir quelle centrale syndicale les représentera désormais. Ces votes vont s’échelonner jusqu’au printemps 2006.

La loi 30 (Loi concernant les unités de négociation dans le secteur des affaires sociales et modifiant la Loi sur le régime de négociation des conventions collectives dans les secteurs public et parapublic) est une des lois adoptées sous le bâillon à la fin 2003 par le gouvernement Charest. Dans chaque établissement, le personnel a été regroupé en quatre catégories d’employés, soit 1) personnel en soins infirmiers et cardio-respiratoires (ex. : infirmières, infirmières-auxiliaires, inhalothérapeutes), 2) personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers (ex. : préposés, employés d’entretien général, intervenants en milieu résidentiel), 3) personnel de bureau, techniciens et professionnels de l’administration (l’ensemble du soutien administratif) et 4) techniciens et professionnels de la santé et des services sociaux (ex. : éducateurs, hygiénistes, psychologues, orthophonistes, etc.).

Le SCFP

Le SCFP représente 20 000 membres dans la santé et les services sociaux au Québec, soit environ la moitié des membres FTQ de ce secteur. D’autre part, le SCFP est présent dans 10 autres secteurs, entre autres, l’éducation, les municipalités, le transport urbain, le transport aérien, les sociétés d’État et organismes publics québécois, l’hydroélectricité et les communications. Comptant au total près de 100 000 membres au Québec, il est le plus important syndicat affilié de la FTQ.

D’autres infos sur le site scfp.qc.ca

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)