Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

MAR DEL PLATA, ARGENTINE – Les travailleurs de la santé feront campagne ensemble dans les Amériques afin d’exiger des soins de santé pour tous, tout en luttant contre la privatisation et les accords de libre-échange, ont annoncé des représentants du SCFP à la veille du Sommet des Amériques.

« Des syndicats et des groupes de pression qui se battent pour leurs systèmes de santé publics au Chili, en Équateur, au Mexique et partout en Amérique latine se joignent maintenant à la lutte menée au Canada pour défendre notre système de santé public », a souligné Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

« Les travailleurs de 17 pays en sont arrivés à un consensus extraordinaire sur la nécessité d’intensifier la pression sur tous les gouvernements qui menacent la santé en privilégiant la privatisation et les accords commerciaux », a précisé M. Généreux, qui est membre de la délégation du SCFP se réunissant à Mar del Plata, en Argentine, avec d’autres syndicats et groupes populaires avant le Sommet populaire. Les travaux du mouvement social qui fait contrepoids au Sommet bisannuel des Amériques et à son obsession du libre-échange s’ouvrent aujourd’hui.

« La santé, droit de la personne et devoir de l’État » est devenu le cri de ralliement des travailleurs de la santé, de Tierra del Fuego à l’Alaska.

« La force de l’engagement est encourageante et le plan est réaliste, croit Claude Généreux. Nous sommes déterminés à édifier un mouvement continental en faveur des soins de santé publics. »

L’Internationale des services publics, le syndicat central qui représente les travailleurs du secteur public du monde entier, a organisé une conférence sur l’AGCS, la ZLÉA et les travailleurs de la santé des Amériques. Les délégués y ont élaboré un plan de travail qui prévoit des moyens d’action communs pour souligner la Journée pour l’élimination de la pauvreté le 10 décembre, le Forum mondial sur la santé en janvier et la Journée internationale des travailleurs de la santé le 7 avril.

Les délégués ont convenu de créer un réseau permanent de communications, de se joindre à des coalitions nationales et d’en former là où il n’en existe pas, et d’examiner à fond les effets des accords de commerce et les politiques de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international qui affaiblissent les soins de santé publics. Les entreprises qui sacrifient la santé aux profits seront dénoncées partout dans les Amériques.

Le SCFP est le plus grand syndicat du Canada. Il compte 540 000 membres, dont plus 150 000 travaillent au cœur du système de soins de santé du Canada.

 -30-

Contacts en Argentine : Claude Généreux : 011 54911 6125 0509 (cell.), en anglais et en français Stan Marshall : 011 54911 6125 0509 (cell.), en anglais

Contact au Canada : David Robbins, SCFP-communications, cell. (613) 878-1431