Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Wes Stubbert, conseiller de la municipalité régionale de Cap-Breton (CBRM), a fait des déclarations inopportunes à la mi-octobre au sujet de la collecte des ordures ménagères, au moment où le SCFP entrait en négociations avec la CBRM.

La collecte des ordures a été privatisée dans la CBRM, sauf à Sydney, Glace Bay et Dominion, où ce sont des membres du SCFP qui fournissent le service public.

« Nous sommes ici pour donner des services au moindre coût possible à la population, c’est-à-dire au contribuable, et nous ne pouvons pas le faire à Sydney et Glace Bay parce qu’il nous en coûte beaucoup trop cher de le faire avec nos propres ressources », a déclaré M. Stubbert au Cape Breton Post.

Là encore, le cas de Winnipeg pourrait ouvrir les yeux de Wes Stubbert et des autres conseillers qui songent à privatiser la collecte des ordures dans la CBRM. Au début, l’idée a toujours l’air brillante mais, en bout de ligne, ce sont les contribuables, dont le bien-être préoccupe si passionnément M. Stubbert, qui doivent payer la note. Allez sur http://www.scfp.ca/www/media/union_for_cbrm_outsi pour en savoir plus.