Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les membres du SEH au service de la multinationale française Sodexho ont entrepris une grève générale aujourd’hui et fermé les points de vente d’alimentation au détail d’une douzaine d’hôpitaux de la Colombie-Britannique.

Les travailleurs des services d’alimentation étaient déjà en grève tournante, mais sans offre salariale raisonnable en vue de la part de leur employeur, ils ont décidé de faire monter la pression d’un cran.

« Les travailleurs qui s’occupent des points de vente d’alimentation au détail reçoivent des salaires de misère d’une société qui a affiché des recettes globales de 17 milliards de dollars l’année dernière », affirme Judy Darcy, secrétaire et directrice administrative du SEH.

« Sodexho verse 10,15 $ l’heure à 90 pour cent de ses employés et refuse de revenir à la table de négociation avec une offre salariale équitable, une offre qui permettrait de réduire le taux de roulement élevé du personnel et de stabiliser la main-d’œuvre. »

Sodexho empochera plus de 400 millions de dollars des contribuables de la Colombie-Britannique grâce à de lucratifs contrats signés avec les régies sanitaires pour les services d’alimentation, de nettoyage et de soutien offerts dans les hôpitaux et les établissements de soins de santé.

Le SEH représente beaucoup d’autres travailleurs de Sodexho, mais la loi sur les services essentiels de la C.-B. leur interdit de faire la grève.

La grève contre Sodexho a commencé le 15 septembre.