Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Dans son rapport, le président du SCFP national, Paul Moist, a déroulé une longue liste de victoires soulignant l’efficacité de notre action collective depuis le dernier congrès.

Parmi les « moments marquants » du SCFP, il a rappelé les grèves du printemps 2004, lorsque les membres du SEH-SCFP de la C.-B. et ceux de Terre-Neuve et Labrador sont descendus dans la rue. Paul Moist a applaudi les travailleurs des conseils scolaires du Cap-Breton, dont la grève de 21 jours menée en avril dernier s’est terminée par la présence à la même table de négociation de tous les membres du SCFP de la NouvelleÉcosse – une première. Il a également félicité les grévistes du Casino de Calgary et ceux de la ville de Regina.

Au Québec, a-t-il souligné, les membres du SCFP ont réussi à stopper une entente de PPP dans le transport en commun de Montréal et ont défendu le caractère public d’Hydro-Québec, pendant qu’en Ontario, les membres luttent pour obtenir la fiducie mixte du régime de retraite de l’OMERS.

« La qualité de la vie dans notre pays est définie par votre travail quotidien, a soutenu Paul Moist. Soyez-en fiers. »