Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

OTTAWA – Le plus grand syndicat du Canada invite ses membres à faire pression sur leurs députés en faveur du mariage entre conjoints de même sexe.

La plus haute instance décisionnelle du syndicat, le Conseil exécutif national, a lancé un appel urgent aux 540 000 membres du SCFP.

Le Conseil demande aux « divisions, conseils, sections locales et membres de communiquer de toute urgence avec leurs députés fédéraux pour exiger l’adoption immédiate du projet de loi C-38 avant la suspension du Parlement pour la période estivale ».

La position ferme du syndicat est motivée par son soutien aux dispositions relatives à l’égalité de la Charte canadienne des droits et libertés, déclare Paul Moist, président national du SCFP.

« Il est temps de mettre fin aux années de discrimination exercée contre les couples gays et lesbiennes, soutient M. Moist. Il est temps que le mariage entre conjoints de même sexe soit enchâssé dans les lois du pays. Après tout, huit tribunaux canadiens ont jugé qu’il était discriminatoire, en vertu de la Charte des droits et libertés, de refuser le mariage aux conjoints de même sexe. »

Paul Moist a en outre incité le gouvernement fédéral à résister aux tactiques des conservateurs pour retarder l’adoption de cette loi.

Le SCFP a été le premier syndicat du Canada à former un comité de gays et lesbiennes, et a été parmi les premiers à inscrire les droits des transgenres dans ses propres statuts. Le syndicat a créé son Comité du triangle rose en 1991, afin de mieux organiser sa lutte pour défendre les droits du travail et de la personne de tous, peu importe leur sexualité ou leur orientation sexuelle.

Pour renseignements :
Paul Moist, président national, cell. (613) 558-2873;
Claude Généreux, secrétaire-trésorier national, cell. (514) 884-5074;
David Robbins, SCFP-communications, cell. (613) 878-1431.