Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

En novembre dernier, les promoteurs des PPP se sont ru006eis 0054oronto dans le cadre dune confr0065nce qui devait examiner au microscope les partenariats public-priv.0020Mais ils navaient quun seul spc0069men sur leur lame : les profits 0072a006ciser grc0065 006ca privatisation de linfrastructure et des services publics.

Les participants 006ca confr0065nce annuelle du Conseil canadien des socits publiques-prive0073 se sont penchs0020sur les immenses lacunes que doivent combler les gouvernements en matir0065 dinfrastructure. Il faudrait en effet investir entre 60 et 120 milliards de dollars dans la rn006fvation, lentretien et la construction de routes, de systm0065s des eaux, dhp00690074aux et dautres lments de linfrastructure publique.

Les reprs0065ntants du monde des affaires et de la politique prs0065nts 006ca confr0065nce t0061ient dt0065rmins0020 0064m006fntrer que seul le secteur priv 0070eut reconstruire les collectivits0020du Canada. Mais les df0065nseurs des PPP ont d 006600610069re face 006ceur juste part dopposition, dont celle, soutenue et considr0061ble, du SCFP.

Le SCFP a dress 0064e nombreux obstacles sur le chemin des privatiseurs en analysant les projets de PPP pour en dm006fntrer les lacunes, en d0069fiant des coalitions communautaires et en diffusant ses conclusions le plus largement possible. Plusieurs intervenants cls0020dans le monde des PPP ont approch 006ces membres du personnel du SCFP qui assistaient 006ca confr0065nce 0074itre dobservateurs pour leur demander pourquoi tout le monde ne pouvait pas travailler ensemble.

Linfluence du SCFP dans le db0061t est devenue v0069dente lors dun atelier qui portait sur la fao006e de vendre les PPP et de contrer lopposition de groupes comme le SCFP. Latelier proposait de nouvelles mt0068odes pour redorer limage des PPP. Les privatiseurs ont ainsi lintention dd0069fier leurs propres coalitions et dinfluencer les leaders des collectivits002e Ils veulent aussi dt006furner lattention du public du processus des PPP, extrm0065ment vulnr0061bles 006ca critique. Les privatiseurs veulent plutt00200069nsister sur les rs0075ltats promis comme moyen de rendre les PPP attirants. Mais peu importe leurs promesses, ils ne peuvent pas effacer les consq0075ences ds0061streuses de nombreux PPP en cours ou qui ont d 00740072e annuls002e Pendant que le CCSPP intensifie sa dm0061rche, le SCFP reste toujours un pas en avant grc0065 0075ne recherche solide et 0075n fort soutien communautaire.

Le CCSPP est dc0069d modifier lopinion publique sur les PPP. La confr0065nce sest ouverte sur la publication dun sondage cens 006dontrer que la majorit 0064e la population canadienne appuie les PPP. Mais la principale question du sondage t0061it insidieuse et pleine de si , au lieu de porter sur la ra006cit 0064es PPP. Les rp006fndants t0061ient invits0020 0064ire sils appuieraient les PPP si laccs0020aux services restait le mm0065, si la qualit 0064es services demeurait la mm0065 ou saml0069orait et si le cot0020006et0061it pas plus l0065v 0071ue si ct0061it le gouvernement qui offrait les services des prt0065ntions qui ne se sont pas vr0069fie0073 avec les PPP, tant au Canada quailleurs dans le monde.

La Colombie-Britannique, lAlberta et le Qub0065c sont les terrains les plus fertiles prs0065ntement pour les PPP dans le secteur de la sant.0020Les reprs0065ntants de ces trois gouvernements ont clairement dit quils t0061ient prt0073 0061ccueillir cette forme de partenariat. LOntario semblait envoyer des messages contradictoires, mm0065 si son gouvernement a permis lt0061blissement de deux hp00690074aux PPP. Quelques ateliers portaient g0061lement sur les PPP dans les communauts0020autochtones.

La confr0065nce a permis de tirer plusieurs leo006es de lexpr0069ence britannique en matir0065 de PPP (que lon appelle IFP l-0062as). Les travailleuses et travailleurs qui fournissent les services publics, surtout les femmes, subissent de durs contrecoups. Et bien que les rg006cements gouvernementaux protg0065nt, dans une certaine mesure, les salaires et les avantages sociaux des travailleuses et travailleurs en cas de projet dIFP, les nouveaux employs002c eux, ne jouissent daucune protection ce qui, dans les faits, confirme lexistence de deux classes de main-duvre.

Enfin, les entreprises britanniques ont constat 0071ue seuls les projets les plus importants sont rentables, ce qui a convaincu le gouvernement de la Colombie-Britannique denvisager la privatisation et la rg0069onalisation de la gestion et de lexploitation de linfrastructure scolaire.

Le prs0069dent national du SCFP, Paul Moist, a c0072it 0074ous les reprs0065ntants et reprs0065ntantes du secteur public qui ont pris la parole 006ca confr0065nce pour leur faire part des recherches du SCFP sur les solutions de rechange aux PPP offertes par le secteur public et pour les inciter 0063hoisir la voie publique pour fortifier nos collectivits002e Les membres autochtones du SCFP ont c0072it 006ceurs reprs0065ntants prs0065nts 006ca confr0065nce pour leur transmettre le mm0065 message.