Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le gouvernement fdral peut trouver une solution pour une gnration ou endommager le systm0065 0074out jamais

OTTAWA Le gouvernement fdral peut trouver une solution aux problm0065s du systm0065 de sant 0070our une gnration ou ouvrir la porte 0064autres tours de passe-passe du secteur priv,0020a soutenu le prs0069dent national du SCFP, Paul Moist, 006ca fin de la deuxim0065 journe0020de la confr0065nce des premiers ministres sur la sant.003c/p>

Paul Martin doit garantir que le financement fdral servira exclusivement 0075ne prestation publique et sans but lucratif des soins, sinon la solution pour une gnration ne sera quune sr0069e de tours de passe-passe des entreprises prive0073 pour dl0065ster une gnration des dollars de ses impt00730020, a dit M. Moist.

Le chipotage sur le financement a domin 006ca deuxim0065 journe0020de la rencontre tlvise002c mais la question de la fao006e dont cet argent sera dp0065ns 0061 0070eine t effleure002c a dp006cor 006ce prs0069dent national du SCFP, Paul Moist.

Pendant que les premiers ministres discutaillaient, trois md0065cins montra006cais annona0069ent leur retrait du systm0065 dassurance-maladie et louverture de la premir0065 clinique durgence prive0020du Qub0065c, a soulign 0050aul Moist. Si nous ne soutenons pas la prestation publique des soins de sant 006daintenant, le gouvernement fdral engouffrera des milliards de dollars de nos impt00730020dans les coffres dentreprises prive0073.

La prestation publique est absolument nc0065ssaire pour rd0075ire les listes dattente et accrot0072e la confiance de la population dans le systm0065 public, a ajout 006ce secrt0061ire-trs006frier national du SCFP, Claude Gnreux. La sant but lucratif est de moindre qualit 0065t cot006500200070lus cher.

Le mot privatisation semble avoir disparu du vocabulaire des premiers ministres, mais pas de leurs politiques, a constat 004d. Gnreux. La privatisation continue de miner lessence mm0065 du systm0065 de sant 0064u Canada.

Le SCFP a incit 006ces premiers ministres 0064iscuter sr0069eusement de lexpansion des soins de sant 0070ublics et 0072ejeter la prestation prive0020 0062ut lucratif, suivant ainsi lexemple de leur collg0075e Gary Doer, premier ministre du Manitoba.

Hier, M. Doer a prs0065nt 0075n rapport sur lexpr0069ence de sa province en matir0065 de soins 0064omicile 0062ut lucratif. Le programme a fini par t0072e rapatri 0064ans le secteur public. Il a aussi parl 0064es cot007300200072e006cs de lassurance-md0069caments, comme les accords commerciaux et les lois de protection par brevets.

Le SCFP reprs0065nte 140 000 travailleuses et travailleurs dans le secteur de la sant.0020Ceux-ci jouent un rl00650020crucial dans la prestation de soins de sant 0070ublics de qualit la population canadienne. Avec plus de 500 000 membres, le SCFP lutte pour le maintien des services publics et pour des collectivits0020fortes partout au Canada.

 -30-

Pour information :
Catherine Louli, cell. (613) 851-0547; communications du SCFP
David Robbins, cell. (613) 878-1431; communications du SCFP