Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Lopinion de Paul Moist, prs0069dent national du SCFP

Cette opinion a t publie0020dans le National Post du 25 aot00200032003004

Le mois dernier, dans les pages de ce mm0065 quotidien [National Post], Andy Manahan, du Universal Workers Union (syndicat reprs0065ntant des travailleuses et travailleurs de la construction), affirmait que les partenariats public-priv 0028P3) sont la meilleure fao006e de combler le df0069cit ontarien en matir0065 dinfrastructure et que la caisse de retraite de son syndicat avait tout avantage 0073uivre cette voie en matir0065 de placements. Comme prs0069dent national du Syndicat canadien de la fonction publique, je tiens 0065xprimer mon ds0061ccord. Demble002c je dois prc0069ser que les membres du Syndicat canadien de la fonction publique accueillent favorablement la dc0069sion de la province de commencer 0072ebt0069r son infrastructure physique en dc0072p0069tude. Toutefois, comme solution, les P3 ne sont ni nc0065ssaires, ni souhaitables.

Les membres du syndicat et les participants du rg0069me de retraite doivent se mf0069er du modl0065 des P3 : il est risqu,0020il ne comprend aucun mc0061nisme de reddition de comptes et il cot006500200070lus cher quun modl0065 dinvestissement entir0065ment public. La crise de linfrastructure en Ontario et mm0065 au Canada peut se rs006fudre par un financement public.

Lisez les clauses en petits caractr0065s de votre P3 moyen si vous y avez accs002c ce qui est rare et vous constaterez que le risque, contrairement 0063e que prt0065ndent les adeptes de ce modl0065, nest pas transfr des contribuables aux investisseurs privs002e Examinez attentivement la proportion du risque budget, planification et conception, respect de lenvironnement, conflits de travail et rendement de lexploitation qui a re006clement t transfre aux investisseurs. Dans les P3, cest le partenaire public qui se retrouve avec la majeure partie du risque et le secret qui les entoure interdit toute transparence.

Les investisseurs recherchent la certitude politique pour assurer des rendements 006cong terme mais ils ne la trouveront pas dans les P3. Dernir0065ment, un controvers 0063entre de loisirs en P3 de Cranbrook, en Colombie-Britannique, est retourn 0061u secteur public. Le maire a qualifi 0063e retour de nouveau db0075t pour la ville. La certitude nest pas un point fort des P3, peu importe la dure0020nominale de leur contrat lg0061l.

Lun des exemples les plus frappants des risques que comportent les P3 vient du Royaume-Uni, o 006400650073 c006fles ont t construites par une entreprise prive0020au bord de leffondrement. Jarvis plc, qui a particip la construction de douzaines dc006fles, a connu une chute de 30 pour cent du prix de ses actions en juin, chute qui sajoute 0075ne baisse de 50 pour cent subie aprs0020que la firme eut connu des problm0065s avec des banquiers. Dautres projets dc006fles P3 britanniques ont aussi eu leur lot de difficults002e En consq0075ence, la plupart ont maintenant t rachete0073 par le secteur public.

Les P3 entran0065nt aussi des risques l0065ctoraux. Au Nouveau-Brunswick, la colr0065 de la population contre les pa0067es de lautoroute Transcanadienne est devenue un enjeu l0065ctoral majeur en 1999 et a contribu la df0061ite cinglante du gouvernement libr0061l de la province, dont les contrats de pa0067e ont t passablement dilus0020par la suite. Les hp00690074aux P3 en Ontario sont devenus sujets de controverse aux dernir0065s l0065ctions provinciales et le gouvernement McGuinty est en train de ro0072ganiser ces contrats dune fao006e qui, bien quelle ne soit pas encore complt0065ment claire, risque de faire particulir0065ment mal aux contribuables ontariens.

Les P3 cot0065006e0074 presque toujours plus chers, ne serait-ce qu 0063ause des frais demprunt plus l0065vs0020pour le secteur priv ce facteur seul devrait faire rf006cc0068ir sr0069eusement les gestionnaires de caisses de retraite qui songent 0069nvestir dans des projets dinfrastructure P3. Les cot00730020006auridiques et administratifs cachs0020samassent aussi et les frais dutilisateurs des P3 ont tendance 0072s0069ster 006ca gravit 003a lOntario se db0061t avec des hausses de pa0067es vertigineuses sur son autoroute P3, la 407, car lentreprise qui ladministre a augment 006ces tarifs de plus de 200 pour cent 0063ertaines heures de pointe depuis quatre ans, ce qui a entran une bataille juridique sur les conditions de lentente de 90 ans.

Les dp0061ssements budgt0061ires sont aussi frq0075ents. En 2000, le gouvernement de la Nouvelle-cosse a renonc construire dautres c006fles lorsque 33 t0061blissements P3 ont connu des dp0061ssements budgt0061ires totalisant 32 millions de dollars 0063ause de normes de construction peu rigoureuses, de labsence de lobligation de rendre compte, de changements de conception de dernir0065 minute et de cot007300200064e mise en valeur du site hors de contrl0065002e Le ministre des Finances Neil LeBlanc a dit que le programme des c006fles PPP a t une expr0069ence trs0020cot006500750073e pour les No002dcossais .

Lorsque des syndicats, des groupes communautaires et un ministre des Finances conservateur en viennent 006ca mm0065 conclusion au sujet des P3, il y a un problm0065.

Il ny a rien de mal 0070rt0065r largent des caisses de retraite aux gouvernements pour les aider 0063onstruire des infrastructures et des services. Ces prt0073 ont leurs avantages : ils sont sr0073002c0020offrent un bon taux de rendement aux participants du rg0069me et permettent aux provinces demprunter 0064es taux raisonnables, ce qui leur v0069te davoir 0073e tourner vers des sources de crd0069t plus cot006500750073es dans le secteur priv.0020Mais les caisses de retraite des syndicats doivent jouer un rl00650020actif dans le financement du renouvellement de linfrastructure ontarienne ; elles doivent veiller 0063onserver la proprit publique de cette infrastructure et protg0065r largent des retraits002e

Il est ironique de constater que les projets dinfrastructure P3 appuys0020par M. Manahan et le Universal Workers Union ne cre0072ont pas plus demplois que des projets financs0020par le secteur public. Mais ils auront sr0065006d0065nt dautres mauvaises consq0075ences pour les membres des syndicats, les caisses de retraite et les contribuables. Les P3 sont risqus0020car ils combinent des cot007300200070lus l0065vs002c une responsabilit 0070resque inexistante et des services de qualit 006doindre. Retraits002c mf0069ez-vous.