Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Lespoir dune fin imminente du lock-out des travailleuses et travailleurs municipaux de Nelson en Colombie-Britannique sest envol 006ce 10 aot002c0020006corsque le maire et le conseil municipal ont annonc 0071uils nentendaient pas reprendre les ng006fciations avec la section locale 339 du SCFP.

Prs0020dune semaine avant cette annonce, la section locale 339 du SCFP avait propos 0064eux offres de rg006cement. Lune t0061it la solution 006ca Nelson en six t0061pes propose0020par Sjeng Derkx de la radio communautaire et Stephen Fowler, chroniqueur au Nelson Daily News. La deuxim0065 offre proposait un retour au plancher demploi de 60. Cette dernir0065 offre comporte une clause protg0065ant 60 emplois importants du secteur public contre la sous-traitance.

Si le maire et le conseil t0061ient sr0069eux lorsquils parlent de mettre fin au lock-out, ils auraient convoqu 0075ne ru006eion durgence ds0020la semaine dernir0065 et ils nauraient pas attendu jusqu 006cundi pour annoncer quils rejetaient loffre, dit la prs0069dente de la section locale 339 du SCFP, Bev Lapointe. Quest-ce quils croient, quil sagit dun jeu ?

Nos offres tiennent toujours. Lorsque la ville sera prt0065 0061ccepter la solution Nelson ou un plancher demploi permettant de prs0065rver les services publics et une convention collective tenant compte des mois passs0020en lock-out, nous serons prt0073 0073igner , affirme Bev Lapointe.