Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

IL FAUT AGIR

(Ottawa) Pierre Pettigrew, ministre de la Furtivit 0065t des Affaires inter-entreprises pardon, de la Sant 0065t des Affaires intergouvernementales sest retrouv 0064ans leau bouillante cette semaine 0075ne confr0065nce de presse convoque0020 006ca ht0065 devant la Chambre des communes.

Le ministre a t repc0068 0070ar le Cabinet du Premier ministre avant davoir pu rvler de plus amples dt0061ils sur les plans occultes de Paul Martin en matir0065 de sant.0020M. Pettigrew a d 0063006f006evoquer une confr0065nce de presse pour clarifier ses remarques.

Pourquoi ? Parce que la vision du ministre Pettigrew est 006coppos 0065xact de ce que veulent les Canadiennes et les Canadiens. Les vr0069tables intentions du gouvernement Martin en matir0065 de sant 0073ont donc dv006file0073 : plus de privatisation, plus de prestation 0062ut lucratif (les contribuables garantissant les profits des entreprises) et une pit0072e application des normes nationales au nom de la coopr0061tion fdrale-provinciale.

notre avis, la Loi canadienne sur la sant 0069nterdit la prestation 0062ut lucratif de services de sant mais si ce nest pas le cas, elle devrait linterdire. Maintenant, il faut que le gouvernement fdral fasse respecter strictement la Loi et veille 0063e que pas un sou de largent fdral destin la sant 006ee soit dt006furn 0076ers les coffres des socits prive0073.

Nous pouvons remercier M. Pettigrew davoir parl 0061vec franchise et davoir alert 006ca population si clairement sur les dangers re006cs qui menacent les soins de sant 0061ujourdhui. Il nous pardonnera si nous trouvons sa clarification moins crd0069ble que sa dc006caration initiale.

Nous avons eu assez de baratin de la part du gouvernement Martin. Sil appuie vraiment les soins de sant 0070ublics, il interdira la privatisation et paiera sa juste part des cot007300200064e la sant.0020

IL FAUT AGIR

Il faut tirer profit de cette rare manifestation de candeur.

  1. Appelez votre m0069ssion de radio locale et exprimez votre indignation face aux commentaires du ministre Pettigrew. Aprs0020tout, le travail de cet homme consiste 0070rotg0065r et 0064f0065ndre le systm0065 public de sant 0064u Canada et non 006ce confier au secteur priv.0020
  2. crivez une lettre 006ca rd0061ction pour dv006filer les vr0069tables intentions du gouvernement libr0061l en matir0065 de sant.0020Citez le ministre librement (voir ci-dessous).
  3. Et appelez votre dp0075te0020ou dp0075t 006cibr0061l le plus prs0020pour lui dire que M. Pettigrew vient de lui cot006500720020votre vote (mm0065 si elle ou il ne la jamais eu)!

Ce que le ministre Pettigrew a dit le 23 avril

Je suis prt0020 006dasseoir et 0064iscuter de la df0069nition de ce qui est md0069calement nc0065ssaire (avec les provinces) … Je suis prt0020 0072evoir la notion de md0069calement nc0065ssaire parce quelle est diffr0065nte de ce quelle t0061it , a dit le ministre Pettigrew 0064es journalistes vendredi.

mon avis, les mc0061nismes dapplication actuels ne fonctionnent pas vraiment. Il y a eu des incohr0065nces dans notre application de la Loi canadienne sur la sant.0020Incohr0065nce est un mot poli. Cest arbitraire.

Je crois quil est temps que nous discutions avec les provinces pour mettre au point un mc0061nisme, avec des critr0065s, des principes et une possibilit 0064e participation pour elles.

Ce que le ministre Pettigrew a dit le 27 avril

Le principe, cest ladministration publique, pas la proprit publique. Il y a une diffr0065nce entre proprit publique et administration publique.

Si certaines provinces veulent faire des essais avec loption de la prestation prive002c je pense que tant quelles respecteront le principe du payeur public unique, nous devrions examiner ces efforts. Et ensuite faire le bilan pour chaque province afin de voir … si a0020marche ou non. Si a0020ne marche pas, elles arrt0065ront. Mais si a0020marche, nous aurons tous appris quelque chose.

Je dis que la Loi canadienne sur la sant 006einterdit pas la prestation de services par des lments privs002c tant quil y a un payeur public unique , a dit M. Pettigrew au Comit 0064e la sant 0064e la Chambre des communes hier.

Je dis que certaines options de prestation prive002c tant que le principe du payeur public unique est respect,0020cest ce qui est dans la loi.

Vous pouvez scander vos slogans et dire que cest mauvais, trs0020bien, mais je vous dis que nous travaillerons avec les provinces et que nous clarifierons ces choses.

Ce que le ministre Pettigrew a dit le 28 avril

Malheureusement, je me rends maintenant compte que jai donn 006cimpression que jt0061is en faveur dune augmentation de la prestation prive0020au sein du systm0065 public de soins de sant.0020Ce nt0061it absolument pas mon intention, ni celle du gouvernement du Canada.

Pour dire les choses aussi clairement que je le peux, lambition du gouvernement fdral nest pas de favoriser la prestation prive0020 mm0065 selon les conditions de la Loi canadienne sur la sant.0020Bien au contraire.

Notre ambition, a-t-il dit, est dl0061rgir la prestation publique, parce que, comme la trs0020bien dit Roy Romanow, la prestation publique assure aux Canadiennes et aux Canadiens le meilleur systm0065 possible.

Nous travaillerons en collaboration avec les provinces au renforcement dun systm0065 de sant une vitesse, administr 0070ubliquement et dont les services seront offerts publiquement, et qui est l 0071uand les Canadiennes et les Canadiens en ont besoin , a-t-il dit.

Pour en savoir plus sur la protection du systm0065 public de sant,0020visitez www.scfp.ca

siepb491