Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Selon le directeur de l’agence de contrôle des maladies de Taïwan, la sous-traitance des services de nettoyage et de buanderie des hôpitaux a contribué à la propagation du SRAS. Pour le SEH, la conclusion accablante du directeur est une preuve de plus qu’il faut éviter la sous-traitance des services de soutien en santé en C.-B. Le directeur de l’agence de contrôle des maladies de Taïwan a confié à un journal taïwanais que les « aides-infirmières, préposés au nettoyage et travailleurs de la buanderie sous-traités n’étaient pas des employés officiels des hôpitaux. Par conséquent, les hôpitaux ne pouvaient pas gérer efficacement ces travailleurs ». Su Ih-jen a aussi dit au journal qu’il voulait que les hôpitaux contrôlent directement tout le travail sous-traité pour mieux maîtriser les infections. Pour lire l’article au complet, visitez http://www.heu.org/