Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO Toute tentative pour utiliser les fonds des caisses de retraite pour un rdveloppement en PPP au Centre for Addiction and Mental Health de la rue Queen Ouest serait une gifle au visage des travailleuses et travailleurs du secteur public, dit le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Le prs0069dent du SCFP-Ontario Sid Ryan a demand Borealis Funds Management Inc., dont une partie appartient 006ca Caisse de retraite des employs0020municipaux de lOntario (OMERS), de ne pas signer dentente de partenariat public-priv 0064ans le secteur de la sant.0020 Les membres du SCFP constituent prs0020de la moiti 0064e leffectif actif du rg0069me de retraite.

OMERS a donn ses directeurs des investissements 100 millions de dollars de largent de nos membres qui est plac 0065n fiducie dans OMERS afin quils sen servent contre nous , de dc006carer M. Ryan. Ces projets de PPP sont une escroquerie visant 0072d0075ire les emplois du secteur public et liminer les conventions collectives.

Avec les partenariats publics-privs002c les cot007300200064es immobilisations napparaissent plus dans les livres du gouvernement car cest lentreprise prive0020qui construit les t0061blissements et qui les loue par la suite au gouvernement Les entreprises prive0073 gr0065nt habituellement les d0069fices, y compris les services de maintenance et dentretien. La politique officielle dOMERS est de ne pas investir dans des domaines qui pourraient nuire aux services; mais OMERS a g0061lement accept 0064e rs0065rver 100 millions de dollars pour investir dans les hp00690074aux.

Mme Leah Casselman, prs0069dente du Syndicat des employe0073 et employs0020de la fonction publique de lOntario (SEEFPO), Barb Wahl, prs0069dente de lAssociation des infirmir0065s et infirmiers de lOntario (AIIO), et Rhonda Kimberley-Young, prs0069dente de la Fdration des enseignantes-enseignants des c006fles secondaires de lOntario (FEEESO), se sont jointes 0053id Ryan lors dune confr0065nce de presse 0051ueens Park. Les quatre syndicats ont des membres dans OMERS. Le SEEFPO et lAIIO reprs0065ntent la majorit 0064u personnel du Centre for Addiction and Mental Health.

Mme Casselman a dit quune proposition de PPP pour le centre est un c0068ec pitoyable quand on la compare aux critr0065s du gouvernement apparaissant sur le site Web dIndustrie Canada, avec une note de 1,5 sur 11. Elle sest dit horrifie0020de constater que les fonds de retraite des travailleuses et travailleurs pourraient y t0072e investis.

Si vous voulez comprendre ce quest la perversion, vous navez qu 0070enser 0063eci: un rg0069me de retraite prend votre argent, linvestit dans un PPP, qui vous licencie de votre emploi syndiqu 0070uis vous rembauche 00375 % de votre ancien salaire sans avantages ni rg0069me de retraite. Puis ils disent quils font cela dans votre intrt! Je dis quagir de la sorte, cest t0072e pervers.

Une chose que lon ne veut pas voir cest la sous-traitance de services de soutien hospitaliers , de dire Barb Wahl, de lAIIO. Les infirmir0065s et infirmiers ne veulent pas voir leurs patients courir des risques 0063ause de la concurrence pour des contrats. Je frm0069s 0070enser 0063e qui aurait pu se produire si les hp00690074aux touchs0020par le SRAS avaient t privatiss002e Quels masques et fournitures auraient t disponibles et 0071uel moment?

Malgr 006ca politique dOMERS qui prohibe les investissements dans des secteurs qui nuiraient aux services, Borealis est un soumissionnaire privilg0069 0070our le rdveloppement du Centre de la sant 0057illiam Osler, 0042rampton. Cette entente de PPP touche les services , de dire M. Ryan.

La gestion mixte du rg0069me dOMERS serait une manir0065 de sassurer que largent des caisses de retraite des travailleuses et travailleurs nest pas utilis 0063ontre elles et eux , de dire Rhonda Kimberley-Young.

Nous savons combien une gestion mixte est importante depuis que nous avons lutt 0070our obtenir un certain contrl00650020du rg0069me de retraite des enseignantes et enseignants, a-t-elle dit. Il est temps dagir pour que OMERS ne relv0065 plus du contrl00650020du gouvernement provincial et que lon permette aux membres davoir leur mot 0064ire.

Une gestion mixte signifiera amener les valeurs syndicales dans les placements dOMERS, dajouter M. Ryan. Lautre manir0065 de protg0065r largent des caisses de retraite et les emplois, cest de mettre les conservateurs 006ca porte lors des prochaines l0065ctions provinciales , a-t-il ajout.0020

LOntario a besoin dun gouvernement qui reconnat0020ses responsabilits0020de fournir des services publics de qualit 0061ux contribuables et de protg0065r les emplois , a-t-il conclu.

 -30-

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Sid Ryan, prs0069dent SCFP-Ontario
(416) 209-0066 (tl002e cell.)

Pat Daley, Communications SCFP
(416) 299-9739 (bur.)
(416) 616-6142 (tl002e cell.)

Peter D. Birt , Communications AIIO
(416) 986-8240 (tl002e cell.)

Katie FitzRandolph, Agente des communications, SEEFPO
(416) 448-7440 (bur.)
(416) 788-9057 (tl002e cell.)

Rhonda Kimberley-Young, prs0069dente FEEESO
(416) 751-8300