Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

  1. Votre section locale a-t-elle un comité qui s’occupe du dossier de la privatisation ?
  2. Votre section locale a-t-elle clairement cerné la question ?
  3. Les membres ont-ils été consultés pour savoir comment ils perçoivent la question ?
  4. Votre section locale possède-t-elle tous les faits sur la question ?
  5. Votre section locale a-t-elle établi des objectifs et des priorités pour la campagne ?
  6. Votre section locale a-t-elle ciblé le public à atteindre dans le cadre de la campagne ?
  7. Votre section locale a-t-elle préparé un calendrier pour la campagne ?
  8. Avez-vous prévu des activités de campagne ?
  9. Existe-t-il un plan pour tenir les membres au courant des progrès de la campagne ?
  10. Comment comptez-vous faire connaître la campagne ?
  11. Un budget a-t-il été préparé pour la campagne de votre section locale ? Comment sera-t-elle financée ?
  12. Un processus a-t-il été défini pour l’évaluation ?
    Pour plus infomation

Soyez proactifs :

1. Votre section locale a-t-elle un comité qui s’occupe du dossier de la privatisation ?

Beaucoup de grandes sections locales ont des comités pour s’occuper d’enjeux particuliers liés à la privatisation, comme la sous-traitance et la privatisation de l’eau. Une autre façon d’aborder ces problèmes, qui pourrait être plus pratique pour les petites et moyennes sections locales, serait de créer un comité « Public, ça marche ». Un comité « Public, ça marche » pourrait s’acquitter, sans s’y limiter bien sûr, des tâches suivantes:

  • Surveiller l’employeur pour déceler tout projet de privatisation (p. ex. vérifier les procès-verbaux, assister aux assemblées publiques, etc…). Voir Arrêter la privatisation avant qu’elle ne commence.
  • Proposer des clauses sur la privatisation au comité de négociation. Voir Négocier la protection contre la privatisation.
  • Élaborer des propositions de privatisation à l’interne du travail présentement sous-traité qui pourrait être fait plus efficacement (coût et qualité du service) par les membres de l’unité de négociation.
  • Mobiliser la résistance dans la section locale à toute privatisation actuelle ou projetée par l’employeur.
  • Agir en solidarité avec d’autres sections locales et coalitions pour s’opposer à la privatisation au travail et dans la communauté.

Planifier stratégiquement:

2. Votre section locale a-t-elle clairement cerné la question ?

La première étape de votre réunion de planification stratégique vise à préciser la situation. Cela peut être la menace de la privatisation ou un problème de santé sécurité qui met en danger tant les membres que le public. Cela pourrait être une réduction des heures de travail des membres, ce qui se traduira par une réduction des services publics.

3. Les membres ont-ils été consultés pour savoir comment ils perçoivent la question ?

Un bon plan inclut de parler avec les membres dont les expériences et les avis sont différents : les femmes et les hommes; les nouveaux et les anciens; le personnel à temps partiel et à temps complet. Si vous savez ce que vos membres pensent de la question, cela vous permettra de mieux préciser une stratégie qui unit la section locale et non qui la divise. De nombreuses sections locales ont un effectif diversifié dont les membres ont des antécédents raciaux et culturels différents et différents besoins en matière de langue; alors assurez-vous de bien refléter la diversité de vos membres lorsque vous tentez d’obtenir des opinions. Les membres ont besoin de se voir dans la campagne si vous voulez que celle-ci réussisse.

4. Votre section locale possède-t-elle tous les faits sur la question ?

Si vous traitez d’une question importante, vous devez faire de la recherche. Dépendant de la question, l’information de référence peut être disponible sur le site Web du SCFP ou auprès des Services de recherche, de l’égalité, de santé sécurité ou des affaires légales. Demandez à votre conseillère ou conseiller syndical comment utiliser ces ressources.

Vous voudrez également faire de la recherche par vous-même pour obtenir des faits véritables pour appuyer votre cause. Vous n’avez pas besoin de gros documents de recherche. Ils peuvent être aussi simples que le fait de savoir comment votre conseiller municipal ou administrateur a voté sur une certaine question ou le montant de financement que votre service public reçoit. Bien sûr, les faits peuvent être recherchés en plus de profondeur et comprendre des choses comme des mémoires, des sondages ou des questionnaires. Si les médias ont déjà couvert la question qui vous intéresse, examinez les anciens numéros de journaux pour voir s’il y a des gens qui peuvent avoir de l’information que vous pouvez utiliser.

ncore une fois, selon votre secteur, le fait d’assister régulièrement aux réunions de votre conseil scolaire ou municipal peut être très important. Il y a deux grands points à ne pas oublier en ce qui concerne les faits. Le premier est que les faits doivent appuyer votre dossier mais si vous décidez de faire une campagne publique, celle-ci doit avoir un visage humain. Les gens sont intéressés par les gens et les histoires dont ils se souviennent sont celles qui concernent des gens. Votre campagne doit tout d’abord être axée sur les gens et les faits seront utilisés pour appuyer votre dossier.

Le deuxième est que vous devriez résister à la tentation de prêcher avec les faits. Vous avez raison. Mais laissez les faits parler d’eux-mêmes sans trop marteler votre audience avec les faits.

5. Votre section locale a-t-elle établi des objectifs et des priorités pour la campagne ?

Dans votre session de stratégie, vous devez identifier l’objectif ou la solution de la question. Qu’est-ce que vous voulez réellement accomplir ? Comment régler la situation ? Soyez réaliste quand vous établissez vos objectifs. Votre objectif peut tout simplement être de sensibiliser les gens davantage sur le travail de vos membres. Un autre objectif peut être de faire en sorte qu’un plus grand nombre de gens se présentent aux postes de direction de votre section locale. Établissez un objectif à court terme et un autre à long terme. Le succès est plus facile quand on se fixe des petites étapes plus réalistes.

Par exemple, à court terme, vous voudrez mettre un frein aux compressions ou atténuer les effets des compressions ou des licenciements. À long terme, vous voulez renforcer les clauses de votre convention collective. Dans chaque cas, vous avez besoin du soutien des membres et de la population.

6. Votre section locale a-t-elle ciblé le public à atteindre dans le cadre de la campagne ?

Établissez une liste de groupes de coalition et de décideurs existants ou potentiels (p. ex. des femmes et hommes politiques). Repérez des alliés potentiels, comme d’autres groupes communautaires qui défendent les mêmes idées et des usagers des services fournis par vos membres.

7. Votre section locale a-t-elle préparé un calendrier pour la campagne ?

Établissez un calendrier pour votre campagne et tenez compte des pointes d’activités. Que votre objectif soit de modifier l’opinion pour un vote à prendre à la prochaine réunion du conseil ou empêcher un hôpital de fermer, organisez vos actions pour qu’elles mènent à la journée de prise de décision. Essayez de trouver des ouvertures pour communiquer votre message, comme la visite d’un ministre provincial de la Santé. Si vous avez affaire avec un conseil scolaire ou municipal, vous voudrez peut-être utiliser leur réunion comme point principal étant donné que les médias seront probablement présents.

8. Avez-vous prévu des activités de campagne ?

Pour lancer votre campagne, vous voudrez probablement le faire dans le cadre d’un événement important, comme une manifestation ou un piquetage d’information. Ce peut être un effort à plus long terme, comme une pétition ou la collecte de cartes. Demandez-vous ce qui attirerait l’attention sur votre question et obtenez le soutien des groupes visés.

9. Existe-t-il un plan pour tenir les membres au courant des progrès de la campagne ?

Pour obtenir le soutien de vos membres, vous devrez les tenir au courant pendant toute la campagne. La structure de votre section locale déterminera la manière dont vous pourrez bien vous acquitter de cette tâche.

Il pourrait tout simplement s’agir d’un avis affiché sur le tableau d’affichage du syndicat ou dans la salle à manger. Parfois, le courriel ou les boîtes vocales sont préférables, dépendant de la structure de votre milieu de travail. D’autres sections locales peuvent mieux communiquer au moyen de bulletins mis à jour et télécopiés aux membres, par l’utilisation d’internet ou en développant un système de contact Communicateur/1 sur 10 du SCFP. Voir Communiquer le SCFP: Rejoindre les membres.

Si vous ne publiez pas de bulletin de nouvelles régulières, c’est l’occasion d’en commencer un. Pensez à publier un bulletin spécial pour la campagne ou un encadré dans votre journal syndical. (N’oubliez pas qu’un bulletin de nouvelles n’a pas besoin d’être gros. De nombreuses sections locales n’ont qu’un bulletin d’une page et cela fonctionne très bien.) Si beaucoup de vos membres ont accès à l’Internet, soit au travail ou à la maison, vous pouvez penser à créer un site Web. Pour certaines sections locales, cette solution peut être moins coûteuse que de payer pour la photocopie et l’impression. (La conception n’a pas besoin d’être complexe ni éblouissante. Faites les choses simplement de sorte que le bulletin soit facile de mettre à jour; arrangez-vous pour que ce soit le moins compliqué possible.)

10. Comment comptez-vous faire connaître la campagne ?

Pour atteindre vos audiences, vous voudrez vous engager dans une ou plusieurs activités. Cela pourrait inclure la distribution de dépliants, du lobbying, des pétitions, des présentoirs dans les centres commerciaux, le rassemblement de coalition, des piquetages d’information, des événements culturels, de l’action politique, etc. Certains membres ont créé des sites Web ou utilisé l’Internet pour télécopier des lettres directement aux cibles politiques. N’oubliez jamais que toute parcelle de publicité est utile. Une lettre à la rédaction de votre journal local exige un minimum d’effort mais aide à faire passer l’information. Voir < a href=»http://www.scfp.ca/www/communicatingcupe»>Communiquer le SCFP.

11. Un budget a-t-il été préparé pour la campagne de votre section locale ? Comment sera-t-elle financée ?

Il est important d’indiquer qu’une campagne n’a pas à être coûteuse pour être efficace. En fait, de nombreuses campagnes couronnées de succès sont presque gratuites. Aucune somme d’argent ne peut remplacer le travail acharné; de plus, l’engagement des membres et la meilleure façon de garantir le succès est de faire participer le plus grand nombre de membres que possible à la campagne.

Cela dit, certaines campagnes coûtent effectivement de l’argent. Si vous dépensez de l’argent, il est important de dresser une liste du matériel de votre campagne ainsi que des quantités, des coûts et des dernières limites. Téléphonez à votre imprimeur syndiqué local pour obtenir un estimé des coûts. Communiquez avec votre fournisseur local d’Internet et informez-vous sur les coûts d’un site Web. Obtenez des calculs approximatifs pour la publicité dans des endroits qui atteindront votre audience le plus possible; si vous croyez que vous avez besoin de publicité, faites-en sorte de faire passer votre message. N’oubliez pas que la publicité n’est pas toujours la réponse et ne fonctionne presque jamais à moins que les membres ne fassent quelque chose pour l’appuyer.

N’oubliez pas d’identifier toutes les dépenses possibles (déplacements, équipement de bureau, fournitures, salaires perdus pour libération, affranchissement, impression, distribution, conception de page Web etles coûts associés, etc.) Votre campagne peut être admissible à une aide financière du SCFP national. En travaillant avec votre conseillère ou conseiller du SCFP et une conseillère ou conseiller aux communications, vous pouvez faire une demande de partage des dépenses pour certains types de campagnes.

Les sections locales voudront peut-être travailler avec la division provinciale et les comités sectoriels pour tenter de partager les frais. Cela peut se faire en incorporant des campagnes locales dans des campagnes provinciales plus larges, mais on ne soulignera jamais assez que même une petite campagne peut être couronnée de succès.

12. Un processus a-t-il été défini pour l’évaluation ?

Intégrez une mesure concrète de succès dans votre campagne afin que vous puissiez évaluer son progrès. Ajoutez un bon détachable à poster si vous distribuez des dépliants. Permettez aux gens de répondre en utilisant une ligne téléphonique qui leur permettra de faire leurs commentaires. Si vous avez un site Web, permettez aux gens d’envoyer leurs commentaires et vérifies combien de personnes visitent votre site et d’où elles viennent.

Organisez des réunions d’évaluation régulière pour votre équipe. Il est important de connaître les répercussions de votre campagne afin que vous puissiez changer de vitesse et procéder aux changements qui s’imposent. Soyez flexible et n’oubliez pas d’évaluer ce que vous faites à mesure que vous progressez.


Pour plus information:

Arrêter la privatisation avant qu’elle ne commence

Arrêtons le pillage: Combattre la sous-traitance et la privatisation

Comment analyser les partenariats public-privé

Comment analyser une proposition de sous-traitance

Communiquer le SCFP

Documenter ce que nous faisons - La qualité est dans le detail

Négocier la protection contre la privatisation