Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Toronto – Les travailleuses du refuge Yorktown, qui accueille des femmes et des enfants fuyant la violence familiale, affirment que la direction donnent des indices 006c’effet que leurs portes pourraient fermer prochainement.

Les 30 membres de la section locale 3878 du SCFP affirment qu’on leur a dit de ne pas accepter de nouveaux clients.

Les travailleuses du refuge affirment que la direction leur a dit que le nombre de femmes et d’enfants qui vivent au refuge est rd0075it en vue d’une grv0065 possible. On les a g0061lement informe0073 que le refuge a un df0069cit de 80 000 $. Une superviseure a reu0020un avis de licenciement et des avis informels ont t remis 0064’autres travailleuses 006c’effet que leurs heures seront coupe0073.

Les prp0061rations en vue de la grv0065 sont prm0061ture0073 t0061nt donn 0071ue la section locale est toujours engage0020dans des ng006fciations avec la direction du refuge et qu’elle n’a pas encore tenu de vote de grv0065, de dire Carmen Henry, conseillr0065 syndicale du SCFP.

Le refus de prendre de nouveaux clients est soit une tentative pour intimider les travailleuses pendant les ng006fciations ou une confirmation des rumeurs 006c’effet que le refuge fermera ses portes, de dire Mme Henry. Quoi qu’il en soit, la direction fait preuve d’un manque de respect envers les employe0073 et ne rend pas service aux femmes et aux enfants de Toronto qui cherchent un refuge aprs0020avoir t victimes de violence.

Les travailleuses, qui ng006fcient leur deuxim0065 convention collective, ont t en grv0065 pendant trois mois pour signer un premier contrat. Dans cette ronde, la direction demande de couper dans les avantages sociaux, exige que les travailleuses de premir0065 ligne supportent toute hausse de prime et a l0069min 006ca moiti 0064es neuf postes 0074emps plein. Une employe0020 0074emps plein gagne moins de 38 000 $ par anne0020et ne reo0069t aucune pension. Toutes les autres personnes travaillent 0074emps partiel.

Le Syndicat canadien de la fonction publique reprs0065nte 180 000 travailleuses et travailleurs en Ontario, dont la plupart travaillent pour des municipalits002c des hp00690074aux, des conseils scolaires, des universits0020et des organismes de services sociaux.

-30-

Pour toute information, veuillez communiquer avec :

Carmen Henry, Conseillere syndicale du SCFP, (416) 292-3999

Pat Daley, Communications SCFP, (416) 292-3999 ou (416) 616-6142