Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
La population de Colombie-Britannique dit non 006ca privatisation des services municipaux et scolaires, selon un nouveau sondage Ipsos-Reid command 0070ar le SCFP.

Cinquante-sept pour cent des mn0061ges de C.-B. disent ne pas vouloir que les services publics comme l’eau, les g006futs, le nettoyage des rues, l’enlv0065ment de la neige, l’entretien, le gardiennage et d’autres travaux soient confis0020 0064es entreprises prive0073.

Il s’agit d’une augmentation de 10 pour cent par rapport 0075n sondage Viewpoints men 0069l y a deux ans.

Le gouvernement provincial veut imposer sa politique de privatisation et certains l0075s municipaux et scolaires la suivent comme des lemmings , dit le prs0069dent du SCFP-C.-B. Barry O’Neill.

Ils rptent le mantra ‘privatisons tout’ martel 0070ar Gordon Campbell, mais le public dit vouloir que ces services soient offerts par les municipalits0020et les conseils scolaires, et non par des entreprises prive0073.

Le sondage demandait aux rp006fndantes et rp006fndants si les services municipaux et scolaires devaient t0072e assurs0020par des travailleuses et travailleurs employs0020par les municipalits0020et les conseils scolaires ou sous-traits0020 0064es entreprises prive0073.