Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Ottawa— Aujourd’hui, les parents, les enfants et les leaders municipaux de toutes les rg0069ons de l’Ontario se sont joints aux clbrations populaires marquant, pour la deuxim0065 anne002c la Journe0020de l’apprc0069ation des travailleuses et travailleurs des services de garde d’enfants.

Ottawa, le personnel de la garderie St. Lukes a reu0020des fleurs, des certificats de reconnaissance et une apprc0069ation sincr0065 de la part des parents qui ont racont 0064es histoires personnelles sur la fao006e dont le personnel de la garderie a aid 006ceurs enfants et leur famille. Les parents ont g0061lement soulign 006ce besoin d’un financement accru pour les services de garde rg006cements0020afin de raccourcir les listes d’attente qui ne cessent de s’allonger pour des places en garderie.

Les parents qui travaillent et les gouvernements locaux comprennent 0071uel point des services de garde de qualit,0020accessibles et rg006cements0020sont importants pour les familles de nos collectivits002e C’est pourquoi les municipalits0020se joignent aux parents, aux travailleuses et travailleurs et aux activistes communautaires pour transmettre le message aux gouvernements fdral et provincial 006c’effet qu’un financement plus l0065v 0070our les services de garde doit t0072e une priorit.003c/p>

Chaque jour, ces travailleuses et travailleurs sont confronts0020aux effets d’un systm0065 de garderies qui est menac 0065t qui souffre d’un sous-financement chronique. Je sais par expr0069ence que les d0075catrices et d0075cateurs d’Ottawa doivent veiller sur un plus grand nombre d’enfants qui ont des besoins particuliers et la liste d’attente pour des places augmente , de dire Shellie Bird, une d0075catrice en garderie depuis vingt ans et membre de la section locale 2004 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Une t0075de de la OCBCC et du SCFP sur les programmes des services de garde a conclu que les gouvernements locaux subissent d’n006frmes pressions en ce qui a trait au financement mais qu’ils sont engags0020 006fffrir des services de garde abordables et de grande qualit 0061ux familles de l’Ontario.

Au de dire Mme Bird, cette journe0020spc0069ale nous donne l’occasion de reconnat0072e l’importante contribution faite pour le bien-t0072e et la sant 0064e nos enfants, de nos familles et de nos collectivits002e Elle donne g0061lement aux df0065nseurs des services de garde, que ce soit des politiciens municipaux, des parents ou des travailleurs, hommes ou femmes, la possibilit 0064e dire au gouvernement provincial qu’il doit payer sa juste part des cot007300200064es services de garde.

-30-

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Stella Yeadon, Communications SCFP
(416) 578-8774
Shellie Bird, section locale 2204 du SCFP
(613) 233-0228