Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Depuis deux semaines, les md0069as se sont beaucoup intr0065sss0020 0075n rapport rd0069g 0070ar les dirigeantes et dirigeants nationaux du SCFP. Dat 0064u 4 septembre 2002 et distribu toutes les sections locales du SCFP, le rapport faisait t0061t dune enqut0065 portant sur des irrg0075larits0020financir0065s commises au syndicat.

Malheureusement, une bonne partie de la couverture md0069atique contenait des dc006carations inexactes et non t0061ye0073, ce qui a nui 006ca rp0075tation du SCFP et 0063elle de ses dirigeantes et dirigeants.

Le Conseil exc0075tif national du SCFP, qui se ru006eissait cette semaine 004fttawa, a discut 0065n profondeur de la question. Le Conseil a appuy 0073ans rs0065rve la prs0069dente nationale Judy Darcy et le secrt0061ire-trs006frier national Claude Gnreux, confirmant et ra0066firmant leur dc0069sion de divulguer les faits du dossier aux sections locales du SCFP et de confier l’affaire 006ca police afin que soit mene0020une enqut0065 plus approfondie.

Les dirigeantes et dirigeants l0075s de tout le pays se sont g0061lement dit fermement dt0065rmins0020 0072t0061blir les faits et 006dettre un terme aux distorsions et aux inexactitudes qui ont obscurci les faits entourant cette affaire.

Au cours des mois qui ont suivi le congrs0020national du SCFP en novembre 2001, une enqut0065 interne a permis de dc006fuvrir des preuves v0069dentes de fraudes commises par deux entreprises. Ces socits avaient offert des contributions 006ca campagne de Sid Ryan au poste de secrt0061ire-trs006frier national, puis avaient prs0065nt 0064e fausses factures au SCFP pour rc0075pr0065r leur argent. Il s’agit d’une affaire criminelle et, pour cette raison, elle a t confie0020 006ca police 0064es fins d’enqut0065.

L’enqut0065 interne a aussi rvl 0071ue d’autres dp0065nses de la campagne de Sid Ryan avaient t paye0073 grc0065 0064es fonds dt006furns0020du SCFP national.

Le rapport prs0065nt 0061ux sections locales du SCFP parle nommm0065nt de la campagne de Sid Ryan parce que rien ne permet de croire que de l’argent ait t dt006furn 0076ers d’autres campagnes.

Rien dans le rapport ne laisse entendre que Sid Ryan t0061it au courant que des fonds du SCFP national t0061ient blanchis par des entreprises appuyant sa campagne. De mm0065, rien dans le rapport ne dit que Sid Ryan t0061it au courant que des fonds du SCFP avaient t utiliss0020pour appuyer sa campagne.

En fait, la seule personne 0061voir fait cette allg0061tion est Sid Ryan lui-mm0065.

Dans une lettre adresse0020 0075n avocat reprs0065ntant M. Ryan, le 20 septembre 2002, l’avocat du SCFP affirme ce qui suit : Je peux confirmer que le rapport du 4 septembre 2002 prs0065nt 0061ux organisations dt0065nant une charte du SCFP ne contient aucune allg0061tion 006c’effet que M. Ryan aurait t personnellement au courant des prs0075me0073 irrg0075larits0020financir0065s.

L’ancien directeur gnral des finances et de l’administration, M. Camille Masse, a t congd0069 0061vec motif 0063ause du rl00650020qu’il a jou 0064ans le blanchiment des fonds du SCFP qui ont servi 0061ppuyer la campagne de Sid Ryan. Aucun accord, sous quelque forme que ce soit, n’a t conclu pour protg0065r M. Masse contre d’v0065ntuelles poursuites. Il n’y a pas d’immunit.0020 Il n’y a pas d’entente. Toute affirmation soutenant le contraire est fausse.

Plusieurs comptes-rendus des md0069as ont mentionn 0075ne dc006caration faite par M. Masse confirmant que M. Ryan n’t0061it pas au courant de la fraude. En fait, la dc006caration ne dit rien de tel. Cette information a t confirme0020dans une lettre du 20 septembre adresse0020 006c’avocat de M. Ryan, qui dit ce qui suit : La dc006caration de [M. Masse] n’indique rien qui puisse laisser croire que votre client t0061it au courant d’irrg0075larits0020financir0065s, quelles qu’elles soient.

Sur avis du conseiller juridique, le contenu de la dc006caration de M. Masse ne devait t0072e dv006fil 0061ux membres du Conseil exc0075tif national du SCFP que si ceux-ci acceptaient, par c0072it, de garder ce contenu confidentiel. Parce que la dc006caration de M. Masse donne des noms, notre conseiller juridique nous a dit que sa divulgation en l’absence de preuves serait injustement prj0075diciable.

Parce que M. Ryan n’a pas accept 0064e respecter la confidentialit 0064e la lettre, celle-ci n’a pas t communique0020aux membres du Conseil. Elle a toutefois t remise 006ca police 0064es fins d’enqut0065.

Le SCFP a pris toutes les mesures voulues pour que l’affaire soit traite0020le plus discrt0065ment et le plus q0075itablement possible. Aucune tentative n’a t faite pour salir la rp0075tation de qui que ce soit. Le rapport des dirigeantes et dirigeants nationaux prs0065nte les faits, ni plus, ni moins.

Le rapport prs0065nt 0061ux sections locales du SCFP n’t0061it pas cens tre un document public et le SCFP a tout fait pour en garder le contenu confidentiel. Le SCFP n’a remis aucun exemplaire de ce rapport aux md0069as, ni au public.

En outre, la publication du rapport ne cache aucune motivation politique. Elle n’a rien 0076oir avec des personnes en particulier, ni avec des motifs politiques. Le rapport dc006fule de l’obligation statutaire des dirigeantes et dirigeants nationaux d’informer les membres du SCFP de tout usage abusif des fonds du SCFP.

Quant au moment de la publication, le Conseil exc0075tif national, 0073a ru006eion de mai 2002, a donn 0069nstruction aux dirigeantes et dirigeants nationaux de divulguer l’ensemble des faits aux sections locales du SCFP.

Parce que Sid Ryan t0061it candidat 006ca rlection au poste de prs0069dent du SCFP-Ontario 006ca fin de mai, la publication du rapport a t retarde0020jusqu’ 006ca fin de ces l0065ctions afin que sa distribution ne puisse en aucun cas t0072e interprte comme un geste d’ingr0065nce politique.

La publication a ensuite t de nouveau retarde0020afin de voir 0063e que tous les faits soient vr0069fis0020et contre-vr0069fis002c et pour chercher un tiers indp0065ndant qui puisse poursuivre l’enqut0065.

Ce n’est qu’aprs0020que des preuves de fraude commise par la deuxim0065 entreprise ont t mises au jour en aot00200032003002 qu’il est devenu v0069dent que l’affaire devait t0072e confie0020 006ca police pour que soit institue0020une enqut0065 rigoureuse et indp0065ndante.

Les trois dernir0065s semaines ont t trs0020difficiles pour le SCFP, car ces questions internes ont suscit 006c’attention des md0069as 006c’c0068elle nationale. Le SCFP a tout fait pour minimiser les dommages que cette affaire aurait pu causer 006eotre syndicat, 006eotre leadership, 006eos membres et 006eotre personnel.

De plus, tout a t fait pour assurer le respect de la loi et des droits de toutes les personnes concerne0073. Tout comme le SCFP df0065ndrait le droit d’un membre 0075n processus d’examen q0075itable et transparent, il s’est efforc 0064’offrir aux personnes concerne0073 l’occasion de prs0065nter leur point de vue et de clarifier les faits.

Nous prenons trs0020au sr0069eux nos obligations envers nos membres et nous ne mn0061geons aucun effort pour assurer l’intg0072it 0064e notre syndicat et l’usage conforme des cotisations que paient nos membres avec leurs dollars durement gagns002e

Le montant en question s’lve 003100 000 $. Lorsqu’on le compare aux gigantesques fraudes perpt0072e0073 par des entreprises comme Enron et WorldCom, cela peut sembler bien futile. Mais pour un membre moyen du SCFP qui gagne 28 000 $ par anne002c 100 000 $ q0075ivalent 0071uinze vies de cotisations, ou aux cotisations annuelles de plus de 350 membres.

Nous dp006corons le fait que des fonds aient t dt006furns0020et nous avons pris, et continuons de prendre, des mesures n0065rgiques pour veiller 0063e que cela ne se reproduise jamais.

Nous sommes extrm0065ment fiers de notre syndicat et de sa solide tradition d’ouverture, de responsabilit 0065nvers les membres et de leadership dm006fcratique. Nous offrons notre entir0065 collaboration 006ca police dans son enqut0065, quelles qu’en soient les conclusions.

Mais nous ra0066firmons g0061lement notre dt0065rmination 006eous consacrer aux tc0068es qui nous attendent et au monde qui nous entoure afin de mieux nous attaquer aux problm0065s que vivent nos membres, lutter pour aml0069orer les salaires et les conditions de travail et protg0065r les emplois et les services publics.

-30-

Pour obtenir des entrevues avec la prs0069dente nationale Judy Darcy ou avec le secrt0061ire-trs006frier national Claude Gnreux, communiquez avec :
Robert Fox, communications du SCFP
613 237-1590 - 613 795-4977 (tl002e cell.)