Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Montra006c, le mardi 3 septembre 2002 – Le Groupe TVA inc. et Radio Nord Communications ont annonc 0061ujourd’hui qu’ils se portaient acqur0065ur des six stations de Radiomd0069a et de CFOM-FM 0051ub0065c. Cette acquisition, d’une valeur de plus de 12 millions de dollars, doit maintenant t0072e approuve0020par le Conseil de la radiodiffusion et des tlcommunications canadiennes (CRTC).

Les dangers de la concentration

Le Syndicat canadien de la fonction publique est concern 0061u premier chef par cette transaction, puisqu’il reprs0065nte la majorit 0064es employs0020des stations implique0073 dans cette vente et l’ensemble des syndiqus0020de CKAC.

C‘est pourquoi le Conseil provincial du secteur des communications (CPSC) du SCFP tient 0065xprimer son inquit0075de face 0063ette transaction. Depuis maintenant plusieurs mois, les nombreuses acquisitions dans le secteur des communications rd0075isent considr0061blement le nombre de joueurs majeurs et, par consq0075ent, rd0075isent d’autant la diversit 0064es sources d’information. Si rien n’est fait, on aura bientt00200061u Qub0065c une information contrl0065 par deux ou trois grosses corporations qui auront une influence dm0065sure0020sur l’opinion publique. Ensemble, ils pourront faire la pluie et le beau temps. En ce qui concerne Quebecor Md0069a, la situation est presque alarmante. Quebecor possd0065 dj le Journal de Montra006c, le Journal de Qub0065c, une cinquantaine d’hebdos, des dizaines de magazines comme le 7 Jours ou Le Lundi, une maison d’d0069tion, des portails Internet, LCN et TVA. Si on ajoute 0063ela 7 stations de radio, dont CKAC - la plus importante radio prive0020d’information et la tt0065 d’un rs0065au provincial - il y aura une concentration de md0069as sans prcdent dans les mains d’un seul proprit0061ire. Il nous semble que les dangers concernant la diversit 0064e l’information, la pluralit 0064es points de vue et l’indp0065ndance des salles de nouvelles et des journalistes sautent aux yeux , affirme Jacqueline Turgeon, prs0069dente du CPSC.

Le SCFP rappelle que, malgr 0074outes ses promesses devant le CRTC, Quebecor ne respecte pas ses engagements concernant l’indp0065ndance des salles de nouvelles de TVA et du Journal de Montra006c. D’ailleurs, le syndicat reprs0065ntant les journalistes de TVA a dp006fs 0075ne plainte 0063et effet auprs0020du CRTC. Pour le CPSC, il y a l 0075n exemple flagrant d’un empire md0069atique qui peut utiliser le mm0065 contenu dans divers contenant. Pour rd0075ire les cot0073002c0020la tentation est grande de rc0075pr0065r une nouvelle provenant d’un autre md0069a. Imaginez un peu entendre une nouvelle le matin 0043KAC, la lire ensuite dans le Journal de Montra006c ou sur canoe.qc.ca, la voir plus tard 004cCN et finalement dans un reportage en fin de soire0020 0054VA. S’il s’agit d’un vnement, il pourrait aussi t0072e annonc 0064ans un magazine ou dans votre hebdo rg0069onal…C’est un pouvoir exagr et une influence potentiellement dangereuse. Le CRTC doit prendre ses responsabilits0020et df0065ndre l’intrt public. Cette acquisition n’a pas de bon sens , ajoute Jacqueline Turgeon.

Le visage local des md0069as d’information est aussi en jeu. Rc0065mment, la station CHRC de Qub0065c a subi d’importantes coupures dans la production d’m0069ssions locales et se voit maintenant dans l’obligation de diffuser des m0069ssions de CKAC, qui est base0020 004dontra006c. Il s’agit d’une situation inacceptable qui a provoqu,0020avec raison, un toll 0064ans la rg0069on de Qub0065c. Le CPSC se demande quelle sera la position de Quebecor face 006ca survie et au dv0065loppement des stations rg0069onales.

Le SCFP s’inquit0065 aussi des relations de travail

L’arrive0020v0065ntuelle de Quebecor comme proprit0061ire inquit0065 aussi, et 006auste titre, les employs0020de Radiomd0069a reprs0065nts0020par le SCFP. La rp0075tation de Quebecor comme employeur n’est plus 0066aire et des exemples rc0065nts viennent le souligner. Passons rapidement sur l’intransigeance manifeste de Quebecor dans le conflit de travail chez Vido0074ron et soulignons simplement que les relations de travail se sont g0061lement rapidement dtriore0073 0054VA o 006c00650073 ng006fciations pour le renouvellement de la convention collective n’avancent pas. Pour le CPSC, il est clair que Quebecor n’est pas un bon citoyen corporatif et ne mr0069te pas la confiance du CRTC et de la population. Au contraire, il s’agit d’un employeur qui, la plupart du temps, brise la paix industrielle dans les entreprises qu’il acquiert. Depuis 1994, les relations de travail sont saines 0052adiomd0069a et nous espr006fns que cela se poursuivra, affirme Gilles Mathieu, conseiller syndical des employs0020de CKAC. Malheureusement, l’annonce de ce matin n’augure rien de bon pour nos membres. Nous ferons tout ce qu’il faut pour maintenir un bon climat de travail et de bonnes relations avec la partie patronale, mais on ne peut pas dire que la confiance rg006ee.

Comptant 7 000 membres dans les communications au Qub0065c, le SCFP est prs0065nt dans plusieurs autres secteurs, notamment la sant 0065t les services sociaux, l’d0075cation, les transports urbain et ar0069en, les socits d’tat et organismes publics qubcois, l’hydrol0065ctricit 0065t les municipalits002e Avec prs0020de 100 000 membres, le SCFP est le plus important affili 0064e la FTQ.

- 30 –

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)