Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO – Le gouvernement Eves impose ce qui q0075ivaut 0075ne taxe pour les ans, mais au lieu d’aml0069orer les soins de longue dure002c l’argent provenant d’une augmentation des frais de 15 % appauvrira les personnes ges et remplira les poches des proprit0061ires de foyers de soins infirmiers privs0020, de dire Sid Ryan, prs0069dent du SCFP-Ontario.

Le gouvernement Eves a rc0065mment annonc 0071u’il permettra aux proprit0061ires de foyers de soins infirmiers d’augmenter de 15 % les frais pour les rs0069dents. Les reprs0065ntants gouvernementaux avaient recommand 0075ne augmentation de 1 0032 pour cent. Le changement sera en vigueur le 31 aot002000700072ochain.

Les conservateurs veulent cesser de subventionner les soins aux ans alors ils obligent ce groupe 0073e subventionner lui-mm0065. Appelez-la taxe sur les ans ou ticket modr0061teur, peu importe. Au bout du compte, c’est une attaque contre les gens qui ont bt0069 notre pays, l0065v 006eos enfants et qui ont travaill 0070our nous. Et on les traite de la sorte? Ce n’est vraiment pas bien, de souligner M. Ryan. Cela ne prend pas un astrophysicien pour comprendre que si vous vous arrangez pour que le profit soit le facteur d’encouragement et que vous l0069minez les normes minimales sans que les proprit0061ires des foyers de soins infirmiers n’aient de compte 0072endre, ce sont les ans qui perdront. Ils mr0069tent beaucoup mieux que cela. Nous leur devons beaucoup plus que cela.

Ils n’ont pas de compte 0072endre 0073avoir o 006c002600238217;argent est dp0065ns , de dire Connie Welsh, prs0069dente du Conseil de ng006fciation des foyers de soins du SCFP-Ontario. Les soins prodigus0020dans nos foyers de soins infirmiers sont des soins en sr0069e donns0020 006eos clients. Maintenant, avec cette augmentation des frais, nos clients et leurs familles s’attendront 006fbtenir de meilleurs soins mais ils ne savent pas que cet argent ne servira qu’ 0061ml0069orer la marge de profit des proprit0061ires de foyers de soins infirmiers du secteur priv.0020

Ethel Meade, coprs0069dente de la Coalition ontarienne des organisations de personnes ges, brosse un sombre tableau des rp0065rcussions que cette augmentation de 15 % aura sur les ans.

Nous en sommes au point o 007300650075les les personnes ges qui peuvent se permettre d’embaucher de l’aide prive0020obtiennent de bons soins, de dire Mme Meade. Certains ans maris0020ont dj commenc amorcer le processus trs0020douloureux d’une sp0061ration lg0061le volontaire parce qu’en tant que couple, ils ne peuvent se permettre de vivre dans un foyer de soins avec une pension fixe.

Le fait est que la plupart des ans ont un revenu fixe et ne peuvent payer cette augmentation et leurs enfants ne le peuvent pas non plus, d’ajouter Sid Ryan. La seule manir0065 que nous pourrons garantir que l’argent servira a aml0069orer les soins donns0020aux ans est d’avoir une loi qui prv006fit clairement un minimum d’heures pour les soins 0064onner. Les conservateurs ont l0069min 0063ette disposition pour les personnes ges. Ils doivent la remettre.

- 30 -

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Sid Ryan, prs0069dent du SCFP-Ontario,
(416) 209-0066
Dean Williams, Communications SCFP,
(416) 854-6060