Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Lexpr0069ence du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-cosse t0061ient 006cordre du jour des ru006eions des conseils scolaires de Saskatoon, aprs0020que les fonctionnaires eurent envisag 006ca possibilit 0064une c006fle en partenariat public-priv.003c/p>

Le personnel de soutien et les concierges du conseil public et du conseil catholique ont ra0067i rapidement et de fao006e structure0020 0063es rf006cexions. Les quatre sections locales du SCFP ont organis 0075ne ru006eion conjointe du personnel des deux conseils une premir0065 pour empc0068er la ra006cisation des projets 3P.

Tout en reconnaissant que la ville a besoin de nouvelles installations scolaires, les membres du SCFP ont dm006fntr 0071ue les c006fles 3P nt0061ient pas la rp006fnse 0075ne insuffisance de fonds en matir0065 dinfrastructure. Et les faits ne manquaient pas les problm0065s des c006fles en cession-bail en Nouvelle-cosse et au Nouveau-Brunswick ont mis en relief les lacunes financir0065s des c006fles 3P, de mm0065 que leurs rp0065rcussions sur les lves et la collectivit.0020Lexpos 0064avril 2001 a atteint son but.

Nous avons ra0067i immd0069atement et tout est calme depuis , dc006care Greg Meldrum, concierge et technicien au Mount Royal Collegiate et membre de la section locale 34 du SCFP. Mais lui-mm0065 et les autres df0065nseurs de ld0075cation publique demeurent vigilants.

Nous croyons que les projets dc006fle en cession-bail ont t remiss0020 pour linstant , souligne Candice Maclean, bibliotechnicienne depuis 27 ans et prs0069dente de la section locale 1948 du SCFP.

Nous surveillons la situation de prs002e Jai le sentiment que la menace nest pas nc0065ssairement disparue , ajoute Meldrum. Aux dernir0065s l0065ctions provinciales, un candidat libr0061l a promis dt0075dier la possibilit 0064es c006fles en cession-bail.

Mm0065 si le dossier des c006fles en cession-bail est retourn 0064ans le tiroir, les lves et parents de Saskatoon doivent livrer bataille sur un autre front. Selon lorganisme Saskatoon Communities for Children (SCC), les frais dutilisation imposs0020pour tout, des manuels et fournitures scolaires aux excursions

pd0061gogiques, en passant par les photocopies, menacent laccs0020 006cd0075cation pour les lves 0066aible revenu.

Selon le SCC, ces frais, qui st0061blissent en moyenne 00330 $ pour des lves de llmentaire et qui peuvent dp0061sser 100 $ pour les lves des c006fles secondaires, constituent un obstacle important 006caccs002e Le conseil scolaire catholique et le conseil scolaire public examinent la question des frais dutilisation; ils ont apport 0063ertains changements, mais le problm0065 demeure urgent.

Selon une t0075de mene0020conjointement par SCC et lUniversit 0064e la Saskatchewan sur la qualit 0064e la vie 0053askatoon, prs0020de 27 % des enfants de la ville vivent dans la pauvret.0020Le rapport, rd0069g 0065n 2001, souhaitait ll0069mination des frais scolaires et constatait que ceux-ci reprs0065ntent un obstacle majeur pour de nombreux parents et que, dans certains cas, ils empc0068ent les enfants de participer aux classes spc0069ales.