Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Il aura fallu des anne0073, mais le fait d’avoir oblig 006ceur employeur 0070ayer pour l’q0075it 0073alariale est sur le point de rapporter des dividendes aux anciennes membres de la section locale 576 du SCFP qui travaillaient au Civic Hospital avant la fusion des hp00690074aux d’Ottawa en 1998.

C’est une grande victoire, affirmait Donna Panke, ancienne prs0069dente du comit 0064’q0075it 0073alariale. Pendant des anne0073, l’employeur a sciemment et systm0061tiquement maintenu ces femmes dans un ghetto d’emploi.

Pour les secrt0061ires-rc0065ptionnistes et les infirmir0065s auxiliaires autorise0073 – des postes occups0020par la majorit 0064es membres – cette victoire fera passer leur salaire de 16,11 $ 00316,81 $ l’heure. L’augmentation de 0,70 $ l’heure est rt0072oactive 006eovembre 1990 et elle s’applique 0074ous les membres, tant actuelles qu’anciennes. Certaines de ces femmes recevront ainsi le versement de plusieurs milliers de dollars qui leur est d.0020004c0061 nouvelle convention collective prv006fit aussi une augmentation additionnelle de 9 % du taux de l’q0075it 0073alariale.

L’entente, qui pourrait cot006500720020plus de 4 millions de dollars est finalement intervenue aprs0020que l’employeur, maintenant l’hp00690074al fusionn 0064’Ottawa, ait dc0069d 0064e cesser de contester une ordonnance de conformation 006ca Loi sur l’q0075it 0073alariale obtenue par le SCFP.

La reprs0065ntante 006c’v0061luation des emplois Gail Wright se dit enchante0020de voir enfin ces femmes remporter leur lutte pour la justice. Le conseiller syndical Jean-Marc Bezaire partage sa joie.

L’employeur a tout fait pour ne pas respecter l’ordonnance, mais grc0065 006ca tn0061cit 0064e Donna Panke et d’autres qui travaillent activement 0063e dossier depuis 1996, nous avons maintenant une excellente entente , a dit Bezaire.

Panke dit que cette victoire a corrig 0075ne injustice qui durait depuis plus de dix ans et qu’elle est trs0020importante pour toutes les travailleuses. Beaucoup travaillent en t0072oite collaboration avec les infirmir0065s, mais ne reo0069vent que la moiti 0064u salaire et de la reconnaissance.

L’expr0069ence est une bonne validation du pouvoir que possd0065nt ces femmes lorsqu’elles dc0069dent de s’attaquer 0075n problm0065, affirme Panke. Et elle nous rappelle qu’un syndicat n’est aussi fort que les membres qui y militent.