Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Toronto – Des frais de scolarit 0071ui montent en flc0068e compromettent l’avenir d0075catif de nos esprits les plus brillants. Et cet avenir prometteur est encore plus menac 006daintenant que les administrations universitaires pressent les conservateurs ontariens, qui ne sont aucunement les df0065nseurs d’une d0075cation postsecondaire publique accessible, 0064rglementer les frais de scolarit , de dire Sid Ryan, prs0069dent ontarien du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

M. Ryan sera le confr0065ncier invit 006cors d’un rassemblement demain, le mercredi 6 fv0072ier 00314 h 15 0051ueen’s Park. Le rassemblement organis 0070ar la Fdration canadienne des t0075diantes et t0075diants fait partie d’une journe0020d’action nationale pour appuyer l’d0075cation postsecondaire publique.

Le SCFP-Ontario reprs0065nte prs0020de 15 000 membres qui travaillent comme chargs0020de cours, bibliothc0061ires et travailleuses et travailleurs de maintenance et de soutien pour les universits0020et collg0065s de la province.

S’assurer que les enfants des travailleuses et travailleurs ont accs0020 0075ne d0075cation postsecondaire publique de qualit 0065t abordable est une priorit 0070our tous les membres du SCFP , de dire M. Ryan qui souligne que depuis quelques anne0073, les membres du secteur universitaire du SCFP ont men 0070lusieurs grv0065s sur la question capitale de l’augmentation des frais de scolarit.003c/p>

- 30 –

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Sid Ryan, prs0069dent, SCFP-Ontario, (416) 209-0066
Stella Yeadon, Communications SCFP, (416) 578-8774

:cc/siepb 491