Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Toronto – Confront 0070ar des douzaines de techniciennes et techniciens ambulanciers qui protestaient contre les vaccins obligatoires contre la grippe en scandant c’est mon corps, c’est mon choix , le ministre de la Sant 0054ony Clement s’est enfui de la confr0065nce de presse qu’il avait organis 0070our dv006filer un sondage des soins de sant 0071ui a cot00200033,8 millions de dollars au gouvernement.

Depuis quatre semaines, les techniciennes et techniciens ambulanciers affilis0020au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ont demand 0064e rencontrer le ministre de la Sant.0020 Elles et ils veulent discuter avec lui de la crise possible dans les services d’urgence alors que les employeurs mettent 0065xc0075tion les suspensions des techniciennes et techniciens ambulanciers qui ne respectent pas la loi exigeant le vaccin antigrippal. Malgr 006ceurs efforts rpts0020pour rencontrer le ministre, les techniciennes et techniciens ont t repousss002e

Rien n’a chang 0061ujourd’hui. Au lieu de parler directement avec les techniciennes et techniciens ambulanciers, le ministre a rebrouss 006ce chemin et a pris la fuite. Son manque de leadership sur cette question sm0065 la confusion dans le secteur des soins de sant 0065t compromet les services d’urgence 006c’c0068elle de la province , de dire Sid Ryan, prs0069dent du SCFP-Ontario.

George Barron, un technicien ambulancier de Peterborough qui s’est rendu 0054oronto pour parler directement au ministre Clement, dit qu’il est furieux de voir que le ministre est trop pris par sa propre course au leadership pour rg006cer la question des suspensions injustes des techniciennes et techniciens ambulanciers.

Peterborough, les services sont compromis parce qu’ 0070artir d’aujourd’hui, plus de 20 pour cent des membres de ce groupe professionnel ont t suspendus. Je suis un des rares techniciens ambulanciers de la rg0069on qui peut donner des soins spc0069aliss0020en ra006eimation cardio-vasculaire, d’affirmer George Barron, et il n’y a qu’un technicien spc0069alis 0073ur chaque quart de travail 0050eterborough. Alors peu importe ce que dit le Comt,0020les services sont rd0075its et c’est l’employeur qui met la population en danger.

M. Barron et les techniciennes et techniciens ambulanciers de Peterborough espr0065nt faire une prs0065ntation 006c’assemble0020du Conseil municipal de Peterborough, ce soir 00318 h 30.

- 30 -

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Sid Ryan, prs0069dent, SCFP-Ontario, (416) 209-0066
Stella Yeadon, Communications SCFP, (416) 578-8774