Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO – Au lieu de s’asseoir avec des reprs0065ntantes et reprs0065ntants des travailleuses et travailleurs de Toronto, l’Ht0065006c de ville de Toronto a dc0069d 0064e lancer une campagne de relations publiques visant 0062erner les gens. Cette tactique n’a pas t productive, de dire Brian Cochrane, prs0069dent du syndicat des employs0020municipaux de Toronto, section locale 416 du SCFP.

La section locale 416 reprs0065nte environ 6 500 cols bleus ainsi que 2 300 travailleuses et travailleurs de bibliothq0075e de la Ville de Toronto.

Avant que nous ayons ne serait-ce qu’une seule ru006eion face 0066ace, la ville a dc0069d 0071u’elle ne veut pas ng006fcier directement avec la section locale 416 mais prfre avoir l’aide d’un conciliateur nomm 0070ar le gouvernement, de dire le prs0069dent Cochrane. Cela veut dire laisser la province mener le jeu; cette mm0065 province qui a impos 006ces fusions et des millions de dollars en cot007300200073upplm0065ntaires 006ca population de Toronto.

Brian Cochrane souligne que les membres de la section locale 416 ont fait preuve de coopr0061tion et d’une grande patience avec la ville, compte tenu que leur premir0065 et seule convention ng006fcie0020depuis la fusion n’a pas t dc0069de0020dans son intg0072alit.0020 Et ce n’est qu’en novembre 2001 qu’un conseil d’arbitrage a rg006c 006ces points litigieux. De plus, la ville a rendu inexc0075table la question de l’harmonisation des salaires aprs0020la fusion et cette question n’est toujours pas rg006ce0020aprs0020quatre ans.

La fusion et le dl0065stage ont cr une situation trs0020stressante pour les employs0020municipaux et ce genre de tactique adopte0020par la ville ne fera qu’aggraver une situation dj peu reluisante, d’ajouter Brian Cochrane. Nos membres sont les hommes et les femmes qui vous aident quand vous avez besoin d’une aide md0069cale d’urgence. Ces personnes gardent la ville propre, voient 006c’entretien des rues, de votre eau, de l’environnement, des pistes de hockey sur glace et des parcs. Elles ne mr0069tent pas d’t0072e traite0073 de la sorte.

La ville adopte une position contradictoire quand elle dit qu’elle veut de la ‘souplesse, et ‘assurer une pr0069ode de stabilit 006congtemps attendue pour les travailleuses et travailleurs municipaux’ tout voulant dm0061nteler complt0065ment les dispositions sur la sc0075rit 0064’emploi dans la convention collective. Ce qu’ils font vraiment c’est adopter une approche t0072oite et 0063ourt terme qui ne fera que dtriorer la qualit 0064e vie de notre ville 006cong terme , de conclure M. Cochrane.

- 30 –

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Brian Cochrane, (416) 725-2873