Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
TORONTO Brian OKeefe, le secrt0061ire-trs006frier du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) de lOntario, qui reprs0065nte plus de 45 000 travailleuses et travailleurs de soutien des conseils scolaires, fera une prs0065ntation dans le cadre des audiences du comit 0067ouvernemental sur le projet de loi 45 00316 heures, ce jour mm0065, 0051ueens Park, salle 151.

Notre systm0065 public est sr0069eusement sous-financ 0065t le gouvernement persiste 006ee pas voir que sa formule de financement pour ld0075cation est inadq0075ate et cre0020du chaos dans nos c006fles. Maintenant, avec lintroduction des crd0069ts dimpt00200070our les frais de scolarit 0070our les parents qui envoient leurs enfants 006cc006fle prive002c largent des contribuables siphonn 0064u secteur public et la crise dans nos c006fles saggravera , de dire Brian OKeefe.

Il souligne les rs0075ltats dun sondage rc0065nt o 003100350020% des parents qui ont rp006fndu ont dit quils retireraient probablement leurs enfants du systm0065 public sils avaient droit 0075n crd0069t dimpt00200070our les frais de scolarit.003c/p>

partir de ce chiffre, le gouvernement sous-estime sr0069eusement les cot007300200070otentiels de cette mesure pour les contribuables de lOntario. Il avance le chiffre de 300 millions de dollars, mais le sondage nous dit que ce montant serait plus prs0020du milliard , de dire M. OKeefe.

- 30

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Brian OKeefe, secrt0061ire-trs006frier du SCFP-Ontario,
(416) 579-7414
Stella Yeadon, Communications SCFP,
(416) 578-8774

siepb 343