Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

BULLETIN DINFORMATION POUR LES MDIAS

(Thunder Bay) Les activistes populaires, inquiets du fait que les conservateurs de lOntario soient sur le point de priver des protections fondamentales, comme la prime de fin de semaine et la rm0075nr0061tion des heures supplm0065ntaires les travailleuses et travailleurs, distribueront de linformation, le 9 dc0065mbre, au centre commercial Inter City, chemin Fort William, Thunder Bay, de 10 h 00 00311 h 30. Ces personnes alerteront les travailleuses et travailleurs non syndiqus0020quon les dp006fuille de leurs droits au travail.

Le gouvernement a introduit une nouvelle lg0069slation en matir0065 de normes demploi qui, si elle est adopte002c fera passer la semaine de travail de 48 00360 heures et rd0075ira la rm0075nr0061tion des heures supplm0065ntaires. Dautres provinces canadiennes ont introduit une semaine de travail plus courte.

Les conservateurs proposent g0061lement que la moyenne des heures supplm0065ntaires soit t0061blie sur une pr0069ode de quatre semaines et que les travailleuses et travailleurs reo0069vent une rm0075nr0061tion des heures supplm0065ntaires aprs0020avoir fait plus de 176 heures. En vertu de la loi actuelle, les travailleuses et travailleurs obtiennent une rm0075nr0061tion pour des heures supplm0065ntaires aprs002044 heures.

Les personnes qui seront le plus touche0073 sont les travailleuses et travailleurs vulnr0061bles, qui occupent des emplois dans des lieux de travail non syndiqus0020et dont les revenus sont peu l0065vs002e La Loi sur les normes demploi offre une protection de base 0063es travailleuses et travailleurs et les conservateurs prennent largent dans les poches de ces personnes pour le redistribuer aux employeurs , de dire Pat Bailey, un travailleur municipal de la Ville de Thunder Bay.

Les conservateurs tentent maintenant de faire passer de force cette loi 006cassemble0020lg0069slative, 0075ne allure folle, sans tenir daudiences publiques. Les syndicats et les organismes communautaires demandent la tenue daudiences publiques sur le projet de loi 147, la nouvelle Loi sur les normes demploi.

Les travailleuses et travailleurs de lOntario ont droit 0075ne discussion publique complt0065 sur tout changement 0061pporter aux droits fondamentaux au travail. Mais les conservateurs font la sourde oreille.

Les travailleuses et travailleurs doivent savoir ce qui leur arrive. Cest pourquoi nous transmettons linformation directement aux travailleuses et travailleurs qui seront touchs0020si la loi est adopte0020, de dire M. Bailey.

- 30 -

Pour tout renseignement supplm0065ntaire, veuillez communiquer avec :
Pat Bailey, (807) 477-4818
Stella Yeadon, Communications SCFP
(416) 578-8774