Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Louverture des marchs0020et la mondialisation sont les marottes de la nouvelle c006fnomie. Instaure0073 depuis quelques anne0073 pour justement stimuler lc006fnomie, les drglementations (tlcommunications, transport et l0065ctricit)0020et la mondialisation des marchs0020suscitent aujourdhui une controverse internationale 0063ause de leurs impacts. Si les objectifs financiers viss0020par les ouvertures des marchs0020semblent ra006cisables, il en va tout autrement des promesses de baisse des cot007300200065t laml0069oration des services. En fait, le public et les travailleurs sont les victimes de cette nouvelle c006fnomie. Cest afin de mieux se protg0065r que des groupes sociaux se sont forms0020et que des syndicats se sont regroups002e

Aprs0020lEurope, la drglementation de ll0065ctricit 0066rappe de plein fouet lAmr0069que. Dj les effets se font sentir en Amr0069que du sud et en Amr0069que Centrale. Les syndicats, au niveau international, qui reprs0065ntent les travailleurs de lindustrie l0065ctrique ont dc0069d 0061ussi de se concerter.

Lenjeu est n006frme. Il y va non seulement du maintien de nos emplois, mais du dv0065loppement durable en matir0065 n0065rgt0069que pour les pays en voie de dv0065loppement. Une priorit 0064u E-7 qui pourrait t0072e contourne002c 0063ause de la drglementation.

Quest-ce que le S-7 ?

LE E-7

En 1991, les prs0069dents dHydro-Qub0065c et dlectricit 0064e France proposent aux plus grandes compagnies l0065ctriques mondiales de se regrouper afin dassurer le dv0065loppement de lindustrie de ll0065ctricit 0064ans un contexte grandissant de respect de lenvironnement.

La France (E.D.F.), lAllemagne (BWE), lItalie (ENEL), le Japon (KANSA 0065t Tepco) et le Canada (HQ et Hydro-Ontario) cre006et le E-7. Peu aprs002c les Etats-Unis (Southern Edison) joignent ce consortium.

Avec les vagues de mondialisation, de drglementation et de privatisation, les activits0020du E-7 sont scrute0073 plus minutieusement par diffr0065nts regroupements. Avec les c0068ecs de la privatisation en Angleterre et en Australie et de la drglementation dans les secteurs ar0069ens et des tlcommunications, les syndicats de ll0065ctricit 006fnt dc0069d 0064e cre0072 une version syndicale du E﷓7, le S-7.

Un mouvement initi 0063hez nous, en collaboration avec les syndicats de la Fdration nationale des mines et de ln0065rgie (F.N.M.E.) de France.

CONFRENCE AMRICAINE DES SYNDICATS DE LLECTRICIT AFFILIS U.N.I.

Prcdemment 006ca rencontre du E-7, lArgentine t0061it le pays ht00650020de la premir0065 confr0065nce internationale des syndicats de ll0065ctricit,0020les 28, 29 et 30 septembre dernier. Plusieurs pays y t0061ient convoqus002c dont le Qub0065c.

Parce quHydro-Qub0065c International est fortement prs0065nte 0063et endroit, la F.T.Q. a demand 0061ux confrr0065s Richard Perreault, prs0069dent de la section locale 1500 et Charles Paradis, conseiller S.C.F.P., de reprs0065nter le monde syndical qubcois lors de cette premir0065 confr0065nce amr0069caine des syndicats de ll0065ctricit 0061ffilis0020 0055.N.I.(rs0065au international des syndicats).

cette rencontre, la majorit 0064es reprs0065ntants des syndicats des travailleurs de ll0065ctricit 0064e lAmr0069que du sud et de lAmr0069que centrale t0061it prs0065nte. Le thm0065 t0061it Comment sorganiser syndicalement dans le cadre dune industrie l0065ctrique drglemente003f

Le premier sujet a t la prise de conscience des impacts de la mondialisation et de la privatisation des services l0065ctriques auprs0020des travailleurs. Des effets immd0069ats sur les conventions collectives ainsi que des coupures de postes massives qui sensuivent. Et, dans bien des cas, la disparition pure et simple des syndicats en place.

Comme deuxim0065 sujet, chacun a fait un rs0075m 0064e la situation qui prv0061ut dans son pays. En Amr0069que du Sud et en Amr0069que Centrale, lt0061t sest dp0061rti de son service public dl0065ctricit,0020conduisant 0064importantes coupures de postes, sans pour autant diminuer les tarifs dl0065ctricit,0020tel que promis par les politiciens.

Un militant syndical anglais est venu nous faire une prs0065ntation de la situation actuelle en Angleterre, aprs002010 ans de drglementation et de privatisation.

Peu 0070eu, les entreprises prive0073 recre006et un monopole, les baisses de tarifs promises, ne se sont pas ra006cise0073 et les holdings l0065ctriques investissent de plus en plus dans lindustrie du gaz et des tlcommunications. videmment, les pertes demplois ont t trs0020nombreuses.

Un confrr0065 amr0069cain est venu nous mettre en garde contre lO.M.C.(Organisation mondiale du commerce) qui cherche 0073oustraire lindustrie l0065ctrique de toutes rg006cementations, empc0068ant tout tat de rg006cementer leurs industries. Incidemment, lors de cette rencontre, des db0061ts avaient lieu au sn0061t pour faire avancer le dossier. Chez nous, limpact dune telle dc0069sion mettrait fin 006cinter financement et augmenterait du mm0065 coup, considr0061blement, la facture des contribuables qubcois.

Lindustrie l0065ctrique est peru0065 comme ayant le plus gros potentiel de dv0065loppement c006fnomique et ce, mm0065 avant linformatique et les tlcommunications, do 006c0069ntrt pour les grandes multinationales, qui ne cessent de mettre la pression.

En conclusion, la confr0065nce m0065t des recommandations pour lutter contre les effets pervers de la drglementation et de la mondialisation.

  1. Que le syndicat international favorise les c0068anges entre les syndicats nationaux et locaux.

  2. Que soient effectue0073 des reprs0065ntations, sous toutes formes, pour rc006camer la protection des droits des travailleurs dans le cadre de la mondialisation.

  3. Que des interventions directes soient ra006cise0073 auprs0020des grands monopoles privs002c afin quils sengagent dans la protection des conditions de travail et des emplois.

  4. Que des luttes contre tout dm0061ntl0065ment des industries l0065ctriques publiques soient effectue0073.

  5. Que des ng006fciations avec les grandes compagnies, qui possd0065nt des filiales partout dans le monde aient lieu, afin dt0061blir des conditions de travail dc0065ntes pour tous les travailleurs, peu importe o 0069006c0073 oeuvrent.

Cette confr0065nce, trs0020bien organise002c nous a fait ra006ciser limportance des dc0069sions qui sont prises au niveau mondial. Elles influencent n006frmm0065nt les dc0069sions de notre propre gouvernement et de notre propre entreprise. Cette situation dm006fntre la nc0065ssit 0064e sorganiser syndicalement, au-del 0064e nos structures provinciales, afin de lutter contre ces grands monopoles mondiaux.

LE S-7

Les 11, 12, 13 octobre dernier, le Qub0065c t0061it lht00650020de la 1ir0065 confr0065nce internationale des syndicats de ln0065rgie. Paralll0065ment, le E-7 tenait aussi sa confr0065nce dans la ville de Qub0065c.

Sous la prs0069dence de Richard Perreault, et initie0020par les 3 sections locales du S.C.F.P, 0048ydro-Qub0065c, cet vnement fut non seulement un succs002c mais dm006fntrait surtout la nc0065ssit 0064une coalition syndicale internationale, afin de mieux sorganiser, dans un contexte de drglementation et de mondialisation du march 0064e ln0065rgie.

En ouverture de confr0065nce, le prs0069dent de la section locale 1500 a rappel 0061ux confrr0065s que le principal objectif de cette rencontre est dc0068anger les informations, pro0063cupations et visions syndicales respectives et de convenir dune position syndicale commune afin de cre0072 une voix syndicale forte et vive dans lintrt de tous.

LLECTRICIT ! UN SERVICE POUR TOUS ?

Le mandat premier du E-7 est de favoriser limplantation, dans une perspective de dv0065loppement durable, de rs0065aux de distribution dl0065ctricit,0020dans les pays en voie de dv0065loppement.

Dans un march 0064rglement,0020ce mandat est-il ra006cisable ? Cest en partie sur cette question que les membres du E-7 ont rf006cc0068i lors de cette semaine.

Les expr0069ences raconte0073 par les syndicalistes des pays qui composent ce E-7 dm006fntrent quil y a une forte incompatibilit 0065ntre drglementation et intrts collectifs.

L-0062as comme ici, ll0065ctricit 0065st devenue un bien commercial, comme avant la nationalisation de 1962 au Qub0065c.

cette p006fque, lindustrie l0065ctrique t0061it prive0020et non rg006cemente002e Les zones urbaines t0061ient l0065ctrifie0073 alors que les zones rurales sc006cairaient 006ca lampe 006chuile. Ll0065ctricit tait dv0065loppe0020et distribue0020en fonction de la proximit 0065t surtout de la rentabilit.0020 Ce bien, essentiel 0075ne qualit 0064e vie dc0065nte, t0061it une marchandise. Les zones l006figne0073 des grands centres navaient pas accs0020 006cl0065ctricit,0020 006doins de payer un tarif exorbitant.

Actuellement, nous assistons 0075n retour dans le temps. Appuye0020par ltat, Hydro-Qub0065c ne dv0065loppera de nouveaux projets que sils sont rentables. Cette mentalit 0064e la socit dtat se transpose 006cc0068elle linternationale o 0065006c006ce cre0020des alliances avec de gros partenaires financiers, ce qui pourrait t0072e bnfique pour le dv0065loppement mondial. Mais la participation de lentreprise ne se fait que sur une base de rendement c006fnomique et de profitabilit 0069ntr0065ssante. Nous sommes trs0020loin du dv0065loppement social de ll0065ctricit.0020 Dorn0061vant, elle est devenue une marchandise que lon dv0065loppe sous promesse de profits intr0065ssants.

LES SYNDICATS UNE PRSENCE NCESSAIRE

Pour Judy Darcy, prs0069dente du SCFP national, il ne fait aucun doute : les syndicats doivent sallier pour mieux contrer les vise0073 c006fnomiques des pays du E-7. Elle fl0069cite les syndicats dHydro-Qub0065c davoir organis 0075ne telle confr0065nce, car nous sommes en pleine procd0075re de privatisation et douverture des marchs002e

Il faut dv0065lopper notre propre vision et influencer les dc0069deurs. Cela ne peut se faire quavec un rapport de force et une mobilisation, tant nationale quinternationale. Henri Mass,0020prs0069dent de la FTQ, abonde dans le mm0065 sens.

Cette confr0065nce est une trs0020bonne initiative et il faut aller de lavant pour paver la voie au mouvement syndical mondial. Il rappelle que les syndicats de ln0065rgie sont les plus influents, les plus forts et les mieux nantis; que notre prs0065nce est essentielle aux grands df0069s mondiaux; que ces df0069s enrichissent le patronat et les actionnaires au dt0072iment de lt0072e humain et du travailleur. Dailleurs, depuis laccord du libre-c0068ange, 40% des enfants canadiens vivent dans la pauvret 0065t au Mexique, 40 millions de travailleurs gagnent 1$ par jour, alors que la richesse ne cesse de crot0072e en Amr0069que du nord.

Pour ce qui est de ln0065rgie, il estime que tout t0072e humain doit y avoir accs002e Un enjeu humanitaire o 006c00650073 syndicats peuvent avoir un n006frme pouvoir dinfluence. Pouvoir que nous nous sommes empresss0020dexercer le soir mm0065.

UNE 1RE RENCONTRE AVEC LE E-7

Cest fort dune position syndicale internationale commune que le nouveau S-7 a rencontr 006ce E-7. Voici cette position.

  1. Cre0072 un forum dc0068anges formels avec le E-7 et les syndicats de ces entreprises, afin dc0068anger, de comprendre et dinfluencer.

  2. Convenir dun c0068ange dinformations continu.

  3. Annoncer la cra0074ion dun forum syndical en relation avec le E-7.

  4. Discuter des moyens que le E-7 peut nous fournir afin de suivre nos activits002e

Il faut sassurer que ll0065ctricit 0072este au service de lhumain et non le contraire. Aussi, il faut que le E-7 et ses membres sachent que nous existons et quils devront, 006cavenir, composer avec nous.

La rencontre a eu lieu jeudi, le 12 octobre. Les membres du E-7 ont reu0020nos demandes et en feront un suivi.

LA DRGLEMENTATION

En Amr0069que du nord, la drglementation en est 0073es premiers pas. Les consq0075ences, sil y en a, sont 0070eine perceptibles. Par contre, louverture des marchs002c de mm0065 que la privatisation de lindustrie de ll0065ctricit,0020sont des phn006fmn0065s bien ancrs0020en Europe et les tm006fignages de nos confrr0065s dm006fntrent que cest loin dt0072e le Klondike si chr0065ment annonc 0070ar nos politiciens et la haute direction dHydro-Qub0065c.

En effet, lr0065 des privatisations, mondialisation et drglementations ont conduit 0070lus de 250 000 suppressions demplois, dont prs0020de 100 000 dans le secteur de ln0065rgie. Il y a eu surproduction dn0065rgie, faisant ainsi chuter les taux, l0069minant donc la concurrence chez les petits fournisseurs. Une fois cette concurrence l0069mine002c les taux ont augment 0064une fao006e vertigineuse. Un monopole priv 0076enait de prendre la place du monopole dtat, avec une diminution de la qualit 0064es services.

Au niveau de la main-duvre, il y a eu de vastes programmes de prr0065traite, diminuant lexpertise ainsi que le savoir-faire. En fait, la drglementation na pas servi aux consommateurs, si ce nest quau db0075t, par une baisse p0068mre des taux, ni aux travailleurs, mais aux actionnaires, qui ont fait de largent sur le dos de tous.

Un tableau sombre, direz-vous, mais combien ra006ciste !

Voici ce quavaient 0064ire les 3 sections locales dHydro-Qub0065c.

Effets de la drglementation sur la population et sur nos membres

SUR LA POPULATION (LES GOUVERNEMENTS)

court et moyen termes, nos gouvernements y voient une fao006e de rd0075ire leur df0069cit ainsi que leur dette, en augmentant leurs revenus 006caide de privatisations partielles oui totales de nos socits dt0061t, en sp0061rant ces entreprises pour quelles se concurrencent entre elles ou encore quelles augmentent leurs revenus sur le march 0065xtr0069eur. Nos gouvernements sont appuys0020dans cette rf006cexion par les institutions financir0065s ainsi que par les grandes entreprises qui y voient un march 0074rs0020lucratif, soit en sappropriant les entreprises ainsi cres ou encore en faisant pression sur le march 0067rc0065 au volume de leurs achats.

Sur la population (le peuple)

Pour la population qui reprs0065nte une clientl0065 captive qui na pas le choix, souvent, du mode dalimentation ou du fournisseur, le problm0065 reste entier : soit supporter notre gouvernement dans la lutte au df0069cit et par la suite nourrir lespoir quil augmente nos revenus (et diminue nos taxes) pour le plus grand bien de la collectivit 0028du moins cest ce que lon tente de nous faire croire) ou encore aller 0063ontre-courant, conserver nos services publics au service de la population. Ce db0061t est le mm0065 pour tous nos services publics : leau, ld0075cation, les soins de sant,0020les ordures mn0061gr0065s, le transport, etc., mais ce quon oublie souvent de mentionner 006ca population, cest qu 006doyen et long termes, la pression exerce0020sur les tarifs rs0069dentiels sera insupportable. Nos gouvernements nous diront encore : nous ne pouvons plus vous fournir ln0065rgie pour vous chauffer, pour vous nourrir, 0063e tarif, nous perdons des revenus et pire encore, si nous ne diminuons pas encore et toujours les tarifs de nos grandes entreprises, elles iront salimenter ailleurs car elles ont la possibilit 0064e le faire dans un march 0064rglement.0020Une libert 0071ue le petit consommateur na pas. Ce qui est encore plus malhonnt0065, cest de nous dire que les moyennes et grandes entreprises financent la fourniture dn0065rgie du secteur rs0069dentiel. Mais 006doins que je ne me trompe, cest le secteur rs0069dentiel qui a pay 0065n grande partie le financement de son autonomie n0065rgt0069que, du moins dans notre pays, et dans bien dautres.

Dailleurs les exemples ne manquent pas. Regardons ce quil est advenu du transport ar0069en chez nous : les endroits l006figns0020ne sont desservis qu 0067rands frais, quand ils sont encore desservis La tlphonie o 006c00610020tarification de base augmente danne0020en anne0020de fao006e vertigineuse, pendant que les appels interurbains qui profitent aux entreprises ne cessent de diminuer. La privatisation de leau potable 0063ertains endroits qui a littr0061lement fait mourir des populations en les privant de cet lment essentiel 006ca vie. La privatisation de ln0065rgie dans certains pays a modifi 0064es monopoles dt0061t en monopoles privs002c o 006c00650073 tarifs ont bondi de fao006e catastrophique pour la population et les emplois ont disparu par milliers. Ce ne sont l 0071ue quelques exemples qui nous sautent de plus en plus aux yeux.

Sur les travailleuses et les travailleurs

Les effets sont les mm0065s que sur la population mais les effets sur le plan personnel diffr0065nt. Certains y voient de nouvelles et belles opportunits0020de nouveaux df0069s. Perte du sentiment dappartenance aujourdhui dans cette entreprise, demain dans celle-ci ou celle-l,0020jirai au plus offrant finalement. On dit mm0065 que dans un avenir tout prs0020on changera de carrir0065 jusqu 0073ept fois dans sa vie de travailleur. Pour dautres, cest la catastrophe et le phn006fmn0065 est de plus en plus pro0063cupant : ds0061busement, p0075isement professionnel, perte de confiance en soi, ds0065ngagement 0064ivers niveaux, structure syndicale qui ne sait plus o 0064006f006ener de la tt0065, coupures demplois massives, ro0072ganisations du travail, dr0061cinement des familles l 006f 006c00650073 deux conjoints sont sur le march 0064u travail, et ce ne sont l 0071ue quelques symptm00650073. moyen et long termes, les effets sur la sant 0064es travailleuses et travailleurs seront catastrophiques, comme sur la population en gnral, nous lisons de plus en plus dt0075des sur le sujet.

Dire que nous allons aider certain pays 0065ntrer dans lc006fnomie de march,0020dire que nous allons aider certain pays en voie de dv0065loppement 0073industrialiser Si au moins nos gouvernements avaient le courage politique dinclure dans leurs ng006fciations des formules de libre c0068ange certaines clauses obligeant les entreprises 0072especter certaines normes minimales du travail, de lenvironnement. Je crois quen tant que pays industrialiss002c nous avons un devoir : faire en sorte que nos confrr0065s et consoeurs du monde entier bnficient de nos expr0069ences, pour v0069ter de commettre les mm0065s erreurs et ce, pour le plus grand bien des peuples. Merci.

Ce constat est partag 0070ar la majorit 0064es participants 0063ette premir0065 confr0065nce du E-7.

  • Ontario

    Baisse des cot0073002c0020hausse de la production et transfert dinstallations publiques au secteur priv 006fnt mobilis 006ces syndiqus0020face 0064rglementation. Ce sont des syndicats plus forts et renseigns0020sur les impacts de louverture des marchs0020qui ont contr 006ces effets de rationalisation des effectifs.

    Du ct0020de la population, le tableau est moins rose. La chute anticipe0020des taux est loin de se concrt0069ser, mm0065 que lon apprh0065nde une hausse de la facturation rs0069dentielle.

  • Allemagne

    Depuis 3 ans, les travailleurs allemands sont confronts0020 006ca drglementation et les impacts ont t foudroyants : surproduction de 10 000 MW; 60 000 coupures deffectifs; vastes programmes de pr-0072etraite; baisse des taux de la facturation, afin dl0069miner la concurrence. Bref, les mm0065s consq0075ences de la drglementation observe0073 en Angleterre et en Australie y sont prs0065ntes.

  • France

    Depuis louverture des marchs0020de ll0065ctricit,0020les profits des nouvelles socits ont connu de fortes croissances. En contrepartie, cela a entran la suppression de prs0020de 250 000 emplois dans lindustrie n0065rgt0069que frana0069se. Comme partout, les rg006ces et le respect de lenvironnement nont pas t appliqus002e Tant quune taxe a t instaure0020et refile0020aux consommateurs frana0069s.

  • Japon

    Depuis mars dernier, 28% du march 0064e dt0061il (rs0069dentiel) est ouvert 006ca libre concurrence. Les premiers effets se font sentir sur la chute drastique des tarifs de ll0065ctricit,0020surtout avec larrive0020de nouveaux joueurs dans le march 006aaponais. Les consommateurs voient les compagnies nippones baisser 0074our de rl00650020leur facturation, tant et si bien que la rentabilit 0064e certaines socits est fortement compromise. court terme, on prv006fit la fermeture dimportantes socits, entran0061nt un monopole priv 0065t engendrant des mises 0070ied massives ainsi que des baisses considr0061bles de la rm0075nr0061tion globale des travailleurs japonais dans lindustrie l0065ctrique.

  • Italie

    date, les syndicats italiens ont su protg0065r leurs acquis et les emplois dans un contexte de drglementation modre. Mais dernir0065ment les pressions saccentuent afin dacclrer le processus douverture des marchs002e Les reprs0065ntants syndicaux des travailleurs italiens craignent ainsi de subir le mm0065 sort que leurs confrr0065s europe006es. Avec ces derniers, ils entendent cre0072 un fonds europe006e afin daider les travailleurs du secteur n0065rgt0069que 006daintenir leur emploi.

UN SUCCS !

Une premir0065 rencontre internationale qui fut un succs0020et qui sera suivie par dautres. Sorganiser au niveau international afin de mieux se prp0061rer et se df0065ndre, le cas c0068a006et.

Voici le communiqu 0064e presse qui a clt00750072 0063ette confr0065nce.

CRATION DUN FORUM SYNDICAL INTERNATIONAL SUR LNERGIE

Qub0065c, le vendredi 13 octobre 2000 lissue de deux journe0073 de dl0069br0061tions, dans le cadre de la Confr0065nce internationale des syndicats de ln0065rgie, les quelque 40 dlgus0020en provenance de France, dItalie, dAllemagne, du Japon, de lOntario et du Qub0065c ont dg0061g 0064es positions communes quant 006cattitude 0061dopter face aux impacts de la drglementation du secteur de ln0065rgie, notamment sur les pays en dv0065loppement.

LE DVELOPPEMENT DURABLE DANS UN NOUVEL ENVIRONNEMENT

Rappelons que les sept plus importantes entreprises de production et de distribution dl0065ctricit 0061u monde st0061ient donn 0063omme mandat, dans le cadre du E-7, cr il y a 8 ans, de favoriser limplantation de rs0065aux dl0065ctricit 0064ans les pays en dv0065loppement et ce, dans une perspective de dv0065loppement durable.

Or, le E-7 rf006cc0068it aujourdhui sur ce mandat dans un environnement marqu 0070ar la drglementation, louverture des marchs002c la mondialisation et la recherche dune compt0069tivit 006fptimale.

LNERGIE : UN SERVICE ESSENTIEL AU MME TITRE QUE LEAU

Les syndicats de ces entreprises ont donc dc0069d 0064e constituer un forum paralll0065 au E-7 006coccasion de cette confr0065nce internationale des syndicats de ln0065rgie organise0020par les syndicats dHydro-Qub0065c (sections locales 957, 1500 et 2000 du Syndicat canadien de la fonction publique SCFP-FTQ).

Par ailleurs, les dlgus0020ont insist 0073ur le fait que ll0065ctricit,0020au mm0065 titre que leau, doit t0072e considre comme un service essentiel et non comme une marchandise.

LOMC DOIT SE RETIRER DU SECTEUR DE LNERGIE

En consq0075ence, aucune activit 0061ffr0065nte au secteur de ll0065ctricit 006ee devrait t0072e assujettie aux rg006cements ou aux arbitrages de lOrganisation mondiale du commerce (OMC). Un tel assujettissement menacerait en effet les diffr0065nts projets dimplantation de rs0065aux dans les pays en dv0065loppement dont les populations nont manifestement par les moyens de payer les tarifs pratiqus0020dans les pays du Nord. Par l,0020les syndicats de ln0065rgie ne veulent pas ajouter au dsquilibre, au clivage Nord-Sud dj existant au plan c006fnomique et social.

POUR UNE VISION SYNDICALE DU DVELOPPEMENT DURABLE

La prs0069dente du Syndicat canadien de la fonction publique, Mme Judy Darcy, a tenu 0073ouligner limportance de cette Confr0065nce internationale des syndicats de ln0065rgie, non seulement pour surveiller de prs0020les dc0069sions et les activits0020du E-7, mais aussi et surtout pour dv0065lopper notre propre vision du dv0065loppement durable, une vision syndicale, une vision syndicale concerte0020au plan international

Nous ne devons jamais oublier le fait que les travailleurs et les populations des pays en dv0065loppement ont affirm maintes reprises ne pas accepter le dv0065loppement 0074out prix, et surtout pas au prix dun contrl00650020t0072anger sur leurs propres ressources, a soutenu Mme Darcy devant les dlgus002e

TOUT TRE HUMAIN DOIT AVOIR ACCS LNERGIE

Le prs0069dent de la FTQ, M. Henri Mass,0020a quant 006cui insist 0073ur la nc0065ssit 0071ue tout t0072e humain, o 00710075il soit sur la plant0065, ait accs0020 006cn0065rgie, soutenant que ln0065rgie doit constituer un levier pour ll0069mination de la pauvret 0064ans le monde et, plus particulir0065ment, dans les pays en dv0065loppement.

Nous devons trouver des projets qui feraient en sorte que le E-7 investisse sur la base de critr0065s sociaux, syndicaux, dans les pays en dv0065loppement, tout en favorisant lm0065rgence de rs0065aux de communication et de distribution modernes, a dc006car 006ce prs0069dent de la FTQ.

CRATION DUN FORUM SYNDICAL DCHANGE FORMEL AVEC LE E-7

Dans un bilan de ces deux journe0073 de discussions entre partenaires syndicaux du secteur de ln0065rgie de diffr0065nts pays, une premir0065 dans ce secteur, M. Richard Perreault, organisateur de la confr0065nce et porte-parole des syndicats dHydro-Qub0065c, a rappel 006ce souhait des diffr0065nts syndicats de poursuivre cette initiative par la cra0074ion dun forum dc0068ange formel avec le E-7.

Ce forum permettrait lc0068ange dinformations sur les dc0069sions et les actions du E-7 tout en maintenant lindp0065ndance daction des intervenants syndicaux. Nous savons que certaines entreprises du E-7 p0072ouvent des difficults0020dimplantation au sud, notamment au niveau de la perception des populations locales quant 0075ne main mise t0072angr0065 sur leurs ressources.

LA TRANSPARENCE SIMPOSE

Si les activits0020du E-7 sont transparentes et si linformation pertinente nous est communique002c nous croyons que ce forum syndical peut leur faciliter la tc0068e, pour peu que des critr0065s sociaux et nos propres valeurs comme syndicalistes soient prises en compte dans ces projets dimplantation, a conclu M. Perreault.

Ce forum syndicat international devrait se ru006eir au mm0065 rythme que le E-7 et mm0065, avant chaque ru006eion du E-7, afin, comme le disait Judy Darcy, dimprimer notre propre vision du dv0065loppement durable lors de la prise de dc0069sions par les entreprises.

UNE COALITION NATIONALE

Quelques-uns des syndicats canadiens de ll0065ctricit tant prs0065nts, la cra0074ion dun Conseil canadien des travailleurs de ln0065rgie t0061it aussi 006cagenda syndical. Aprs0020de bons db0061ts, le Conseil fut cr, samedi le 14 octobre 2000.

Dans un contexte o 006c00650073 employeurs font fusion par-dessus fusion, il est plus que nc0065ssaire de cre0072 une coalition nationale des travailleurs de ln0065rgie l0065ctrique.

Se regrouper pour mieux sorganiser et c0068anger sur des orientations patronales et des stratg0069es syndicales.

Tous sentendent sur la nc0065ssit 0064e cre0072 un tel mouvement. Il faut trouver des solutions afin de se regrouper face 006couverture canadienne du march 0064e ll0065ctricit.0020 Il faut sentraider et trouver des solutions pragmatiques pour protg0065r nos membres qui sont de plus en plus confronts0020 006ca sous-traitance, aux changements technologiques, etc. Il faut trouver des solutions afin de se rapprocher de la base dans un contexte de compt0069tivit 0061ccrue. Il faut aussi dv0065lopper des stratg0069es 006cintr0069eur de ce nouveau crn0065au, voir les bonnes opportunits0020et les moins bonnes, innover dans les stratg0069es de ng006fciation afin de soutirer le maximum pour nos membres.

Chacun des syndicats canadiens possd0065 son expertise, il faut en faire profiter nos confrr0065s nationaux.

Aprs0020de bons db0061ts, le Conseil canadien des travailleurs de ln0065rgie fut cr samedi, 14 octobre 2000. Un autre pas vers la protection et laml0069oration de nos droits.