Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Buzz Hargrove
Prs0069dent


TCA
205, Placer Court North York
Willowdale (Ontario)
M2H 3H9

Confrr0065 Hargrove,

Je vous c0072is pour vous dire 0071uel point je suis trouble002c et 0071uel point les dirigeantes et dirigeants, les militantes et militants et le personnel de notre syndicat sont indigns0020par les rc0065ntes dc006carations que vous avez faites 006don sujet personnellement et au sujet du SCFP en gnral, tant devant les md0069as qu 0076os membres dans le cadre dassemble0073 ouvertes dans tout le pays. Non seulement vos dc006carations donnent un sens quelle na pas 006ca position du SCFP au sujet du conflit entre les TCA, lUIES et le CTC, mais elles constituent g0061lement une attaque sans scrupule et personnelle contre le leadership dun autre syndicat et contre le Syndicat canadien de la fonction publique mm0065, un syndicat qui, plus que nimporte quel autre au pays, a toujours df0065ndu les intrts de ses membres et dun syndicalisme progressiste, militant et dm006fcratique.

Jai attendu 0061ujourdhui pour rp006fndre 0076os attaques parce que je voulais v0069ter une escalade de la situation et parce que je pensais que tous nos efforts seraient mieux employs0020 006ca recherche dune solution ng006fcie0020 0063ette crise. Comme vous le savez, Buzz, jai personnellement consacr 0064e nombreuses heures cet t 0065ssayer de trouver un rg006cement dans le dossier des TCA et de lUIES. Mais nous ne pouvons plus ignorer vos attaques verbales incessantes contre notre syndicat et son leadership.

Dans diverses dc006carations faites aux md0069as ou dans le cadre de ru006eions ouvertes, vous avez affirm 0071ue la position du SCFP t0061it hypocrite parce que le SCFP avait t le premier 0061pprocher lUIES au sujet dune fusion, ce qui impliquait que le SCFP st0061it rendu coupable de (tentative de) maraudage. Vous avez laiss 0065ntendre que le SCFP appuyait limposition de sanctions contre les TCA parce que jt0061is mc006fntente que Ken Brown ait tent 0064e ra006ciser une fusion avec les TCA plutt00200071uavec le SCFP. Vous avez dc006car 0071ue le SCFP nappuierait pas les membres dissidents de lUIES 006doins quils se ds0061ccrd0069tent dabord ou quils apportent des changements au sein de leur Union internationale, et vous avez affirm 0071ue lUIES na pas besoin damis aprs0020la lutte, mais pour la lutte .

Vous avez aussi dit publiquement que le SCFP ne veut pas de dm006fcratie des travailleuses et travailleurs parce que nous avons peur que nos membres partent en masse . Vous mavez accuse002c ainsi que le SCFP, de df0065ndre le statu quo et de ne tenir aucun compte des travailleuses et travailleurs .

Dans la revue torontoise NOW Magazine de la semaine dernir0065, vous suggr0065z mm0065 que ma position sur le conflit actuel est motive0020par mon intrt personnel parce que vous avez appuy 006ce confrr0065 Ken Georgetti au poste de prs0069dent du CTC et pas moi . Dans le mm0065 article, vous auriez mm0065 dit que Judy est une amie de beau temps. Lorsquil t0061it 0073on avantage dobtenir notre appui sur des dossiers comme le contrat social tout t0061it bien. Mais lorsquun autre conflit de principe fait surface, elle sl006figne trs0020rapidement .

Et, enfin, 006ca ru006eion ouverte que vous avez tenue 0054oronto au db0075t de la semaine, en plus de rpter certaines de vos attaques prcdentes contre le SCFP et son leadership, vous avez soutenu que mm0065 si les TCA avaient appuy 0064es candidates et candidats du SCFP (et certains candidats et candidates dautres syndicats) 0064es congrs0020syndicaux, le SCFP (et dautres) navaient pas renvoy 006cascenseur en appuyant des candidates et candidats des TCA. Vous avez aussi accus 006ce SCFP davoir distribu 0064es dp006ciants aux lieux de travail des TCA (avec dautres syndicats) et avez averti que les TCA rp006ciqueraient .

Permettez-moi daborder premir0065ment votre accusation dhypocrisie en ce qui a trait au maraudage et aux relations du SCFP avec lUIES.

Il y a plus de deux ans, des rumeurs circulaient dj au sujet de soi-disant pourparlers secrets de fusion entre Ken Brown de lUIES et les TCA. Le 25 mai 1998, Ken Brown devait venir 006eotre bureau national 004fttawa pour participer 0075ne ru006eion planifie0020(les dirigeantes et dirigeants des principaux syndicats du secteur public se rencontraient pour discuter de collaboration et de partage de ressources dans la lutte contre la privatisation). Jai suggr au confrr0065 Brown que nous nous rencontrions, lui et moi, le mm0065 jour et il a accept.003cP>Nous avons discut 0064e la collaboration qui se dv0065loppait entre nos organisations sur les ng006fciations et dautres questions touchant les travailleuses et travailleurs de la sant 0065n Ontario. Nous avons parl 0064e la possibilit 0064un soutien mutuel en matir0065 de recrutement. Et jai directement demand Ken si les rumeurs voulant quil ait des discussions au sujet dune fusion avec les TCA t0061ient fonde0073 et sil avait le mandat de chercher 0072a006ciser une fusion avec une autre organisation.

Ken a ni 0061vec vhmence quil discutait de fusion avec les TCA et il a catg006friquement affirm 0071uil navait aucun mandat des sections locales de lUIES pour entreprendre une fusion avec qui que ce soit. Il a dit quil avait tout simplement des rencontres avec diffr0065nts syndicats (dont les TCA et, comme question de fait, le SCFP) pour apprendre dautres organisations et d0069fier une UIES plus forte . Jai laiss 0065ntendre 004ben que si jamais il obtenait le mandat de ra006ciser une fusion, il devrait rencontrer le SCFP, puisquil est logique que des travailleuses et travailleurs de la sant 0061ppartiennent au mm0065 syndicat que dautres travailleuses et travailleurs de la sant 0070our accrot0072e la force des membres dans les ng006fciations et pour affronter le patron. Ken a affirm 0074rs0020clairement que si jamais il recevait le mandat de chercher 0072a006ciser une fusion ce qui nt0061it pas le cas il parlerait certainement aussi au SCFP.

Ken et moi avons aussi discut 0064u mr0069te relatif des structures de nos organisations respectives, et Ken sest demand 0073il t0061it possible davoir une forte plate-forme de ng006fciation avec une structure comme celle du SCFP, qui est fonde0020sur des principes dautonomie des sections locales et de prises de dc0069sion par les membres, lieu de travail par lieu de travail. Jai dit 004ben que bien que lautonomie des sections locales puisse t0072e un obstacle 0075ne action coordonne002c notre expr0069ence au SCFP nous a prouv maintes reprises que lorsque les membres dune section locale dc0069dent eux-mm0065s davancer ensemble dans une certaine direction, il ny a pas de puissance plus grande. Jai aussi expliqu 0071ue le SCFP avait adopt 0075ne politique sur les ng006fciations coordonne0073 depuis plusieurs anne0073, avec des rs0075ltats trs0020heureux, et que nous avions oblig 0064e nombreux gouvernements et employeurs 0061ccepter des ng006fciations centralise0073.

Jai utilis 0075n exemple pour illustrer ce point, notamment les ng006fciations dans le milieu hospitalier en Ontario, au cours desquelles le SCFP et notre Conseil des syndicats dhp00690074aux de lOntario ont encore une fois mis de lavant un solide programme de ng006fciations centrales contre les tentatives de concessions et de privatisation du gouvernement Harris et de lAssociation des hp00690074aux de lOntario, cette fois en partenariat avec lUIES. Nous avons aussi discut 0064e la difficult 0071up0072ouvait lUIES 006daintenir lunit 0064ans ses grandes sections locales centralise0073, dont plusieurs t0061ient en guerre, et 0070ersuader certaines sections locales (dont celle de Ken 0057indsor) de participer aux ng006fciations provinciales.

Il na t question ni de rejet, ni de maraudage dans lentretien que jai eu avec Ken Brown. Laisser entendre le contraire est une distorsion totale des faits. Cette rencontre sinscrivait dans le cadre dun processus continu de renforcement des liens et de la collaboration entre le SCFP et lUIES, et cest ce que jai dit 006eotre Comit 0065xc0075tif national et 006eotre Conseil exc0075tif national 006cp006fque.

Vous avez g0061lement fait des dc006carations fausses et trompeuses au sujet du maraudage du SCFP auprs0020de lUIES 0051ub0065c. Comme vous le savez trs0020bien, Buzz, le CTC et la FTQ ont conclu une entente formelle il y a de cela plusieurs anne0073 prv006fyant que les diffr0065nds entre affilis0020au Qub0065c ne seraient pas rg0069s par les statuts du CTC, mais bien par le Protocole de la FTQ , qui t0061blit des rg006ces et des procd0075res trs0020diffr0065ntes. Pendant plusieurs mois en 1999, le SCFP-Qub0065c et la section locale 298 de lUIES ont eu des discussions de fusion ouvertes base0073 sur un mandat reu0020au congrs0020de la section locale 298, et avec la connaissance et lapprobation totales du prs0069dent de la FTQ. Nous respectons pleinement les conditions du Protocole de la FTQ dans ces discussions de fusion. Notre position est tout 0066ait cohr0065nte.

Nous avons aussi t cohr0065nts, comme vous le savez, Buzz, lorsque nous avons df0065ndu, au CTC, un renforcement de ce que jappellerai le syndicalisme industriel . Ln006fnc 0064e politique de notre congrs0020national de 1999, Au cur de laction , ra0066firmait la conviction ferme du SCFP que les travailleuses et travailleurs dun secteur particulier (que ce soit la sant,0020le secteur municipal, les conseils scolaires ou le transport ar0069en) sont plus forts et plus puissants lorsquils font partie du mm0065 syndicat, lorsquils ng006fcient ensemble avec dautres travailleuses et travailleurs du mm0065 secteur et lorsquils peuvent affronter ensemble les patrons et les gouvernements. Nous avons g0061lement ra0066firm 006eotre conviction 006ceffet que la cra0074ion v0065ntuelle dun grand syndicat du secteur public au Canada renforcerait considr0061blement la position des travailleuses et travailleurs du secteur public et la df0065nse des services publics et des programmes sociaux.

Le SCFP croit aussi fermement que le seul moyen daugmenter de fao006e significative le nombre de travailleuses et travailleurs syndiqus0020au Canada est que le mouvement syndical fasse un effort concret et collectif dans ce sens. Nous croyons aussi que ld0069fication dune plus grande coopr0061tion dans la syndicalisation et la diminution de la concurrence destructrice entre les syndicats sont essentielles 006caugmentation de la densit 0073yndicale au pays. Vous mavez entendue df0065ndre cette position et vous nt0069ez pas daccord avec moi pendant de nombreuses anne0073 au CTC.

Toutes ces politiques du SCFP sont fonde0073 sur des convictions et des principes profondm0065nt ancrs0020dans notre organisation. Les balayer du revers de la main et affirmer quelles sont base0073 sur un intrt personnel , ou sur une insc0075rit ou une faiblesse organisationnelles du SCFP nuit beaucoup aux dirigeantes et dirigeants, aux militantes et militants et au personnel de notre syndicat de mm0065 quaux relations historiques entre le SCFP et les TCA. Nous sommes trs0020fiers, au SCFP, des excellentes conventions collectives pour lesquelles nous avons lutt 0065t que nous avons ng006fcie0073 pour nos membres, et nous sommes aussi fiers de notre dossier en matir0065 de rs0069stance aux concessions.

Nous sommes fiers de notre dossier en matir0065 de recrutement nous avons recrut 0065n moyenne de 10 000 00315 000 nouveaux membres par anne0020 et nous sommes fiers dt0072e le plus grand syndicat du Canada et celui qui grandit le plus rapidement.

Nous sommes trs0020fiers des initiatives n0065rgiques que nous avons prises depuis quelques anne0073 pour d0069fier une culture forte et dynamique, qui incite nos membres 0070articiper et 006diliter et qui permet lexistence dun processus dc0069sionnel et dun contrl00650020encore plus dm006fcratiques.

Nous sommes trs0020fiers que le SCFP ait t aux premir0065s lignes de ld0069fication du syndicalisme social au pays, avec dautres syndicats, dont les TCA.

Y a-t-il des membres insatisfaits au sein du SCFP, comme dans tous les autres syndicats ? Bien sr002e00200020Il ne faut pas oublier que, malgr 006eos campagnes de riposte concerte0073 et nos meilleurs efforts en tant que syndicat, les travailleuses et travailleurs du secteur public ont vc0075 plusieurs anne0073 de gels salariaux, de diminutions de salaire et dautres attaques mene0073 par les gouvernements et les employeurs 0074ous les niveaux.

Comme syndicat, nous sommes engags0020dans un processus de rf006frme et de renouvellement pour renforcer notre propre membership et bt0069r un syndicat encore plus puissant et dynamique. Nous avons g0061lement t une force trs0020solide dans ld0069fication dun mouvement syndical plus militant, plus dm006fcratique et plus dynamique.

Notre Conseil exc0075tif national a consacr 0064e nombreuses heures 0064iscuter et 0064b0061ttre du dossier TCA-UIES-CTC avant de mettre au point une position 006eotre ru006eion de juin du CEN. Cette position a t adopte0020 006cunanimit 0070ar notre Conseil exc0075tif national. Bien que je ne sois pas t006fnne0020que vous ne soyez pas daccord avec la position du SCFP sur le maraudage, Buzz, je ne comprends pas pourquoi vous avez choisi de ne pas tenir compte du fait que la dc006caration de notre CEN insiste aussi sur la valeur que nous accordons aux relations historiques entre le SCFP et les TCA, ra0066firme lengagement du SCFP 0074ravailler 0064s0061morcer et 0072s006fudre le conflit, et ra0066firme aussi notre engagement 0063ontinuer de travailler avec tous les syndicats et les organisations progressistes du Canada difier un mouvement social et 006cutter pour la mise en uvre de changements progressistes.

Le SCFP et les TCA ont depuis longtemps des relations fonde0073 sur la collaboration et la solidarit 0070our la df0065nse des travailleuses et travailleurs et de leurs droits. Nous avons dm006fntr 006ce courage et la conviction voulus pour entreprendre des actions impopulaires, mais base0073 sur de solides principes, dans lintrt des travailleuses et travailleurs. Et nous nous sommes soutenus mutuellement dans ld0069fication dun mouvement social plus fort. Nous avons toujours t l 0070our les TCA et les TCA ont toujours t l 0070our le SCFP.

Notre Conseil exc0075tif national a clairement affirm 0071ue nous ne considr006fns pas les TCA comme des ennemis. Mais vos dernir0065s dc006carations, Buzz, suggr0065nt quil serait temps que lon vous rappelle que le SCFP nest pas lennemi non plus.

Je vous demande de mettre fin 0076os attaques injustifie0073 contre le SCFP et contre moi personnellement. Celles-ci ne rendent pas justice 006eos relations ni 006cengagement que nous partageons envers les travailleuses et travailleurs canadiens.

Je vous demande aussi de respecter le SCFP et ses membres. Parce que jai une trs0020haute opinion de votre syndicat, je ne songerais pas 0072encontrer des membres dissidents des TCA. Je mattends 0063e que vous fassiez preuve de la mm0065 solidarit.003cP>Les vnements des sept derniers mois ont t trs0020difficiles pour le mouvement syndical canadien. Mon objectif, et celui du SCFP, est que la situation ne tourne pas au ds0061stre.

Je continuerai de travailler 006ca recherche dun rg006cement de ce diffr0065nd, parce que le SCFP a toujours t convaincu que lunit 0065t la solidarit 0073yndicales dans laction sont essentielles pour affronter nos vrais ennemis les socits multinationales et la droite politique.

Je vous prie daccepter, confrr0065 Hargrove, mes sentiments de solidarit.003cP>La prs0069dente nationale,

JUDY DARCY

:gd/siepb 491
cc. Conseil exc0075tif national du SCFP
Conseil exc0075tif national des TCA
Dirigeantes et dirigeants du CTC