Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.
Partout au pays, des hommes et des femmes membres du SCFP se mobilisent pour haus-ser le salaire des femmes et mettre un terme 0064es dc0065nnies de discrimination. la table de ng006fciation, au travail, sur le front politique et par ld0075cation et la mobilisation dans leurs propres rangs, les membres du SCFP luttent pour que les femmes obtiennent le salaire quelles mr0069tent pour le travail quelles accomplissent. Et avec la Marche mondiale des femmes qui approche, le moment est bien choisi pour demander justice partout au monde sur cette question brl0061006e0074e.

Malgr 0064es dc0065nnies de lutte, le nombre de Canadiennes vivant dans la pauvret 0063ontinue de crot0072e. Au tournant du sic006ce, prs0020de 19 pour cent des femmes adultes t0061ient pauvres, soit 2,2 millions de femmes, comparativement 0031,8 million de femmes ayant un bas revenu en 1980. Et lc0061rt salarial perdure puisque les femmes gagnent 80 cents en moyenne pour chaque dollar gagn 0070ar les hommes. Sur une base annuelle, le salaire des femmes qui travaillent 0074emps plein q0075ivaut 00370 pour cent de celui des hommes.

Dans le secteur public, le haut taux de syndicalisation a pour effet de garantir aux femmes une situation lgrement meilleure puisquelles gagnent 83 cents pour chaque dollar gagn 0070ar les hommes. Sur une anne002c les femmes qui travaillent 0074emps plein dans le secteur public

gagnent 76 pour cent du salaire des hommes. Mais les attaques contre le secteur public grugent cette zone refuge tandis que les privatisations et les compressions budgt0061ires entran0065nt la disparition de bons emplois.

Le SCFP lutte et tente de faire c0068ec aux privatisations, 006ca sous-traitance, 006ca discrimination et aux disparits0020salariales. Lg0061lit 0064emeurera une priorit 0070our lensemble des membres du SCFP en lan 2000 et au-del.003cP>

Une victoire historique pour la ng006fciation et les moyens de pression

Au bout de huit longues anne0073, Cathy Hamilton peut enfin constater les effets de la dc0069sion sur lq0075it 0073alariale de 1992.

On a mis le temps , dit Mme Hamilton, une employe0020des services mn0061gers et alimentaires du Royal Inland Hospital de Kamloops et membre du Syndicat des employs0020dhp00690074aux, division des services de sant 0064u SCFP en Colombie-Britannique.

Mm0065 si le SEH a gagn 006ca lutte historique pour lq0075it 0073alariale en 1992, il a fallu attendre le mois davril de cette anne0020pour que lemployeur consente 006ee plus interjeter appel de la dc0069sion et prenne enfin ses responsabilits002e

Cathy Hamilton peut sattendre 006fbtenir une hausse mensuelle de 50 $ sur son chq0075e de paie et un montant rt0072oactif denviron 2 400 $. Je pourrai acquitter quelques factures. Et je vais c0068anger ma vieille voiture pour une voiture un peu plus rc0065nte.

Mme Hamilton et dautres personnes ont vu leur chq0075e de paie grossir le 1er mai et obtiendront leur salaire rt0072oactif aux environs de la ft0065 du Travail.

Les membres du SEH ont remport 006ceur importante victoire en matir0065 dq0075it 0073alariale grc0065 aux lignes de piquetage, aux ralentissements de travail et grv0065s du zl0065 qui ont forc 006cemployeur 0063omparer les salaires des travailleuses et travailleurs membres du SEH 0063eux du personnel des services publics. Bien que les membres aient obtenu un rajustement prl0069minaire de 3,7 pour cent en 1994, ce nt0061it que le db0075t dun long cheminement pour combler le foss.0020Le reste devait t0072e pay 006ce 1er avril 1996 mais lemployeur a fait tran0065r les choses.

Lemployeur refusait daccepter le fait que nous avions simplement obtenu ce 0071uoi nous avions droit , dc006care Mme Hamilton qui sig0065 au Comit 0064es femmes du SEH. Mais nous navons pas abandonn 006ca lutte. Nous nous sommes inspire0073 de la victoire relative 006cq0075it 0073alariale de lAFPC, quand le gouvernement libr0061l a cess 0064en appeler de la dc0069sion. Il est clair que le message a t reu0020par notre employeur.

lautomne dernier, un arbitre de la C.-B. a accord 0061ux membres du SEH un rajustement pour lq0075it 0073alariale valant au total 25,8 millions de dollars, somme rt0072oactive au 1er avril 1996. Les employeurs dans le secteur de la sant 006fnt accept,0020ce printemps, de cesser de contester la dc0069sion, ce qui signifie que prs0020de 40 000 personnes travaillant dans les hp00690074aux et les t0061blissements de soins prolongs0020de la Colombie-Britannique, des femmes pour la plupart, devraient obtenir des rajustements mensuels pouvant aller jusqu 003130 $ et une somme rt0072oactive pouvant se situer entre 960 $ et 7 700 $.

Je me sens mieux maintenant que laffaire est rg006ce0020et que nous avons obtenu le respect que nous mr0069tons. Nous pouvons ds006frmais songer 0065ntreprendre la prochaine lutte, notre convention collective. Elle sera c0068ue en 2001 et nous parlons dj des ng006fciations , affirme Mme Hamilton.

Les militantes et militants du SEH nont pas le temps de se reposer. Mm0065 une fois cette somme paye002c Cathy Hamilton continue de connat0072e un c0061rt de quatre pour cent sur son salaire qui sera graduellement combl 0064ans les quelques anne0073 0076enir.

Nous continuerons de lutter. Bien sr002000710075une loi sur lq0075it 0073alariale serait ida006ce, dit-elle. Notre comit 0064es femmes continuera de faire pression sur le gouvernement 0063et g0061rd.

La victoire de lq0075it 0073alariale est un progrs0020parmi dautres quont

obtenu les membres de la C.-B. pour l0069miner lc0061rt salarial entre hommes et femmes. Une grv0065 des travailleuses et travailleurs communautaires et des services sociaux qui a commenc 006ca Journe0020internationale des femmes, lan dernier, sest solde0020par dn006frmes gains pour les travailleuses et travailleurs, la plupart t0061nt des femmes. Les membres du SCFP et du SEH t0061ient parmi les 10 000 membres reprs0065ntant quatre syndicats qui ont serr 006ces rangs pour obtenir la parit 0073alariale avec les travailleuses et travailleurs de la sant 0064u secteur public et parapublic. De plus, des ententes rc0065ntes dans le secteur des universits0020et des t0061blissements dd0075cation supr0069eure abordent la question des ing0061lits0020salariales.

Dans la mg0061cit 0064e Toronto, les lignes de piquetage ont g0061lement port 0066ruit 006cg0061rd du salaire des femmes membres de la section 79 du SCFP. La grv0065 des 20 000 cols blancs de la ville de Toronto a t la grv0065 des employs0020municipaux la plus importante de toute lhistoire du Canada.

galit 0065t respect , tel t0061it le cri de ralliement pour les membres de la section locale 79, confronts0020aux consq0075ences de la fusion pour la mg0061cit,0020ce qui signifiait g0061lement lintg0072ation de 24 conventions collectives diffr0065ntes dans seulement quatre contrats de travail. La composition varie0020des sections locales comprend les travailleuses et travailleurs des services de garde, les infirmir0065s et infirmiers des services communautaires, les urbanistes, les chimistes, le personnel de bureau, les travailleuses et travailleurs des services de loisirs et les travailleuses et travailleurs sociaux.

Depuis janvier 1998, les gens travaillent sans convention collective , affirme Carmen Smith, la secrt0061ire-trs006frir0065 de la section locale 79 et membre du comit 0064e ng006fciations. Nous mr0069tons toutes et tous dt0072e traits0020sur la mm0065 base, ce qui na pas t le cas jusqu 0070rs0065nt.

Les principales questions lors de la grv0065 t0061ient lharmonisation des salaires et lq0075it 0073alariale, des questions clefs pour une section locale compose0020principalement de femmes. Des travailleuses et travailleurs occupant des emplois similaires mais provenant de municipalits0020diffr0065ntes avaient des taux salariaux trs0020va-ris002e Par exemple, dans le cas des inspectrices et inspecteurs sanitaires, lc0061rt pouvait atteindre 14 000 $ par anne002e

La section locale 79 a refus 0064abandonner les revendications sur cette question de justice, exigeant une harmonisation des salaires le plus tt00200070ossible. Les membres ont g0061lement tenu leur bout en matir0065 dq0075it 0073alariale.

Lemployeur t0061it oppos lq0075it 0073alariale en raison des cot007300200071uelle allait engendrer. coutez, lq0075it 0073alariale, cest la loi. La ville a la responsabilit 006cg0061le de lappliquer. Et nous avons dj un programme dv0061luation du travail non sexiste qui a t mis en place dans les anne0073 1970. Ce programme a bien fonctionn 0070our lancienne ville de Toronto, dc006carait Mme Smith, il ny avait aucune raison de repousser lc0068a006ece.

La position ferme de la section locale a port 0066ruit. La convention collective a connu plusieurs aml0069orations, y compris sur la question de lq0075it 0073alariale. Si des progrs0020sur lharmonisation des salaires nont pas t faits dici la fin de lanne002c la question sera porte0020en arbitrage. Le dl0061i de ce processus ne doit pas outrepasser certaines limites afin que lharmonisation des salaires ait lieu le plus tt00200070ossible. De plus, la ville a accept 0064e mettre sur pied une caisse de rs0065rve spc0069ale pour sassu-rer que le financement existe pour les rajustements relatifs 006cq0075it 0073alariale.

La grv0065 t0061it essentielle. Nous naurions pas obtenu autant si nous navions pas quitt 006ce travail , dit Mme Smith.

Les demandes de la section locale 79 en faveur de lg0061lit 0065t du respect se sont rp0065rcute0073 haut et clair au Nouveau-Brunswick o 006c00650073 stn006fgraphes des tribunaux ng006fcient pour hausser leurs salaires.

Les 62 stn006fgraphes membres de la section locale 1840 du SCFP sont toutes des femmes. Elles ng006fcient depuis le mois de novembre dernier et demandent la parit 0061vec leurs collg0075es qui gagnent 11 000 $ de plus bien quayant moins de responsabilits0020et de qualifications.

Les progrs0020sont lents pour ces femmes qui gagent en moyenne 29 000 $ par anne002e La dernir0065 offre du gouvernement provincial est trs0020loin de combler les disparits0020salariales.

Chaque fois que lautre groupe obtient une hausse de salaire, le foss 0073l0061rgit , souligne Pat Roy, prs0069dente de la section locale 1840 du SCFP. Nous sommes fatigue0073 de toujours devoir les rattraper.

Les stn006fgraphes sont g0061lement secrt0061ires des juges et pourtant, elles gagnent moins que les secrt0061ires des procureurs de la couronne.

Nous ne demandons rien dextravagant. Nous voulons simplement la parit 0073alariale , ajoute Mme Roy dont le poste exige de frq0075ents dp006cacements dans toute la province et de longues heures de travail.

En plus de prendre en note les tm006fignages entendus devant les tribunaux, les stn006fgraphes ont la respon-sabilit 0064es preuves matr0069elles produites devant les tribunaux, y compris les drogues, les armes et dimportantes sommes dargent. Les stn006fgraphes pero0069vent g0061lement des amendes impaye0073.

Rc0065mment, les stn006fgraphes ont appuy 006ceurs revendications avec une action politique en manifestant devant le bureau du Premier ministre. Celui-ci a envoy 006ce ministre de la Justice rencontrer

les femmes.

Le ministre nous a donn 006cimpression de sintr0065sser re006clement 006eotre cas. Puis il nous a dit quil devrait en discuter avec le ministre des Finances. Ils se renvoient la balle. En tout cas, nous ne changerons pas davis. La balle finira dans notre camp , de dire Roy.

Au Qub0065c, les frontir0065s sautent

La lutte pour parvenir 0068ausser le salaire des femmes prend diffr0065ntes formes au Qub0065c. Plusieurs sections locales rejettent certaines hausses salariales insuffisantes et injustes. Dautres militantes et militants du SCFP travaillent 006fbtenir pour les femmes des postes traditionnellement rs0065rvs0020aux hommes tout en tc0068ant daml0069orer les salaires pour des emplois 0066orte concentration fm0069nine.

Les rs0075ltats sont tangibles 006ca section locale 301 du SCFP, les cols bleus de Montra006c. Il y a de cela plus de dix ans, la section locale a ng006fci 0065t obtenu un programme dg0061lit 0065n matir0065 demploi qui permettait aux femmes et aux personnes de couleur laccs0020 0064es emplois non traditionnels. Aujourdhui, les femmes membres de cette section locale sont chauffeures de camion, l0065ctriciennes, jardinir0065s et garde de sc0075rit.0020Prs0020de 1 000 des 4 500 employs0020de la ville sont des femmes.

La lutte na pas t facile pour le syndicat mais au bout du compte lemployeur t0061it tenu par la loi de fournir ce que nous demandions , dc006care Lucrecia Sotomayor, une employe0020de caftria qui sig0065 au bureau de direction de la section locale.

Le soutien 006ca cause des femmes signifiait de nombreux changements, y compris de ng006fcier des douches et des toilettes pour les femmes.

Il a pu y avoir certaines rt0069cences dans le syndicat au db0075t. Aujourdhui, nous sommes visibles. Les femmes sig0065nt sur pratiquement tous les comits0020et nous sommes intg0072e0073 dans toute la structure syndicale , daffirmer Mme Sotomayor. Lintg0072ation des femmes a bien servi la section locale 2929, lorganisme provincial qui soccupe des d0069fices gouvernementaux. Un groupe demploye0073 de bureau t0061it confront des licenciements. Au mm0065 moment, lemployeur sapprt0061it 0073ous-traiter certains emplois vacants dl0065ctriciens. La lumir0065 sest allume0020pour Hlne Simard qui sig0065 au Comit 0064es femmes de la section locale.

Bien sr002c0020006eous voulions faire cesser les licenciements , dit Simard. La section locale a convaincu lemployeur de donner 0063ertaines femmes une formation dl0065ctricien. Aujourdhui, cinq femmes, y compris Mme Simard, occupent un emploi dl0065ctricien.

Les femmes gagnent 155 $ par semaine de plus que pour leur emploi de bureau et les postes dl0065ctriciens nont pas t donns0020en sous-traitance. La stratg0069e de la section locale dm006fntre que la lutte pour hausser le salaire des femmes va de pair avec la lutte contre la sous-traitance et les privatisations.

Mme Simard attribue lide0020brillante de la section locale 006ca mobilisation et 006cd0075cation des membres. Notre comit 0064es femmes du SCFP-Qub0065c consacre n006frmm0065nt dn0065rgie pour aider au dv0065loppement et au soutien des comits0020de femmes dans les sections locales.

La mobilisation et ld0075cation ont jou 0075n rl00650020essentiel dans une autre lutte de la ct00650020atlantique, dans les foyers de soins infirmiers de la Nouvelle-cosse o 006c00650073 travailleuses et travailleurs ont uni leurs forces pour remporter une victoire sans prcdent : la parit 0064es salaires avec les employs0020dhp00690074aux.

Quarante foyers de soins infirmiers ont joint leurs efforts pour ng006fcier 006cc0068elle provinciale, ce qui constituait une premir0065 pour les travailleuses et travailleurs et pour lemployeur.

Nous avions fait nos devoirs avant de nous asseoir 006ca table de ng006fciation et nous savions exactement 0071uoi nous avions droit , dit Betty Jean Sutherland qui travaille depuis longtemps dans un t0061blissement de soins prolongs0020et qui est prs0069dente de la section locale 2330 du SCFP et de la Division du SCFP de la Nouvelle-cosse. Nous naurions jamais pu obtenir cela chacun de son ct002e Tout le monde devait t0072e l,0020avec nous, 006ca table de ng006fciation.

Mme Sutherland est fir0065 de la victoire 006caquelle elle a contribu 0065n tant que membre de lq0075ipe de ng006fciation.

Au bout du compte, cela signifie un plus gros chq0075e de paie. Nous avons travaill 0073i fort pendant de si nombreuses anne0073 parce que bon nombre de nos travailleuses et travailleurs t0061ient chefs de famille monoparentale , dit-elle. Demble002c lq0075ipe de ng006fciation a d 006600610069re face 0064es attitudes sexistes.

Certains de nos employeurs conti-nuent de nous considr0065r comme des p006fuses dont les maris ont de bons emplois, comme des femmes qui prennent un travail pour avoir de largent de poche. Je hais cette expression. Un administrateur a employ 0063ette expression 006ca table et je suis alle0020parler 0075ne des rs0069dentes qui est une des plus vieilles fm0069nistes que je connaisse. Elle est reve-nue avec nous dans la salle et elle la entrepris sans lui donner de rp0069t. Fallait voir a002e

Le personnel des foyers de soins infirmiers ne verra pas la couleur des rajustements relatifs 006ca parit 0061vant lan prochain mais les membres se font des muscles provinciaux en vue des prochaines ng006fciations, en 2001. Quelques-unes de leurs priorits0020abordent directement les salaires des femmes, y compris un bon rg0069me de retraite (une question qui na pas t entir0065ment rs006flue lors des dernir0065s ng006fciations), laml0069oration des avantages et le travail occasionnel.

Soccuper du prs0065nt tout en ayant un il sur lavenir constitue une bonne stratg0069e, et cest celle des femmes du SCFP. Par la ng006fciation et le recrutement, la mobilisation, ld0075cation et laction politique, les membres du SCFP sorganisent pour faire augmenter le salaire des femmes.

La campagne prend sa vitesse de croisir0065 cet automne. Pour plus dinformations, communiquez avec le Service de lg0061lit 0064u SCFP au (613) 237-1590 ou 003ca href=»mailto: women@cupe.ca«>women@cupe.ca

Karin Jordan