In memoriam

Les membres ont observé une minute de silence à la mémoire des membres décédés de notre famille du SCFP. Depuis la réunion du Conseil de décembre, trois membres ont perdu la vie au travail : les confrères Norman Gauthier, section locale 4239, Claude Picard, section locale 1500, tous deux du Québec, et le confrère Gilbert Prescott, ex-président de la section locale 3754, du Manitoba.   

Depuis la dernière réunion du Conseil, le SCFP a perdu plusieurs militants et membres du personnel. Le confrère Ken Davidson, ex-président de la section locale 1004 (cols bleus de Vancouver), était un militant pour la justice internationale et membre du Conseil exécutif du SCFP-Colombie-Britannique. Le SCFP est aussi en deuil d’un autre militant de longue date, le confrère Chris Simms, membre actif de la section locale 69, à la Ville de Brandon, au Manitoba. Le Conseil a également souligné la disparition du retraité Gordon MacDonald et le décès soudain des maris des membres du personnel Debbie Gervais-Arbane et Halinka Brown. 

Nouveau vice-président régional

Le confrère Victor Elkins, président du Syndicat des employés d’hôpitaux de la Colombie-Britannique, a été assermenté à titre de nouveau vice-président régional  pour la Colombie-Britannique. Le confrère Elkins a été élu au congrès annuel du SEH en novembre dernier. 

Congrès du travail du Canada

Le Confrère Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada (CTC), s’est joint  au Conseil exécutif national pour faire le point avec les membres sur les attaques croissantes lancées contre le mouvement syndical par les élus, les médias et certaines entreprises de droite. Le confrère Georgetti a présenté un sondage récent qui montre que le public est mal informé au sujet des syndicats et des attaques contre l’action politique et le précompte automatique des cotisations. Le Conseil canadien du CTC, réuni le 1er mars 2013, a adopté une résolution sur la réponse du mouvement syndical, résolution qui doit être appuyée par les affiliés et leurs organismes à charte. Elle demande aux affiliés d’inciter leurs membres à s’ouvrir sur leurs communautés et à appuyer une campagne publique sur l’image des syndicats. Le Conseil exécutif national a adopté la résolution (ci-incluse) à l’unanimité. Elle sera distribuée aux organismes à charte et aux membres du personnel du SCFP. Le 22 mars, le CTC tient un sommet des dirigeants à Toronto pour préciser le plan de la campagne. De nombreux membres du Conseil se joindront aux dirigeants nationaux pour participer à cette réunion cruciale. 

Le confrère Georgetti a aussi abordé la question du projet de loi C-377 présentement à l’étude par le Sénat et celle de la stratégie juridique en cours d’élaboration qui sera présentée à la réunion du Conseil canadien du CTC du 29 avril 2013. 

Défendre la libre négociation collective

La pression monte aux tables de négociations du SCFP dans presque tous les secteurs et nous devons affirmer que nous appuierons toute section locale du SCFP aux prises avec des demandes de concessions. En plus des indemnités de grève et de l’appui financier,  les membres du SCFP doivent se soutenir visiblement les uns les autres.

Dans la foulée de l’adoption du document d’orientation stratégique au congrès national de 2011, le Conseil a entériné la résolution ci-jointe sur la défense de la libre négociation collective et la résistance aux concessions.

Dans un esprit de solidarité, le Conseil a adopté des motions d’appui et des dons de 2 000 $ pour les membres de la section locale 343 du SEPB aux Lignes aériennes Porter, et pour ceux de l’AFPC de l’Administration de l’aéroport international de St. John’s. 

Appui financier

Le Conseil exécutif national a approuvé 12 demandes de campagnes à frais partagés, pour un total de 1 101 279,50 $. Douze demandes d’aide juridique et d’aide à l’arbitrage ont aussi été approuvées, pour un total de 525 956,33 $.

Premières Nations

Daniel Wilson, éducateur et expert-conseil bien connu sur les questions autochtones, a présenté un exposé aux membres du Conseil. Daniel est d’origine micmaque et a déjà été conseiller politique principal à l’Assemblée des Premières Nations, en plus d’être le fondateur de la commission autochtone du NPD. Son exposé expliquait les relations historiques entre la Couronne et, plus tard, le gouvernement canadien et les Premières Nations. Divisant l’histoire en quatre volets, de l’ignorance mutuelle à l’association limitée, jusqu’à l’assimilation et à la réconciliation, l’exposé a permis aux membres du Conseil de mieux comprendre les enjeux qui sous-tendaient le mouvement Idle No More et l’attaque lancée par le gouvernement Harper contre les Premières Nations. Une discussion approfondie a suivi sur l’importance d’être des alliés pour les peuples des Premières Nations et sur les difficultés qui nous attendent. 

Nominations au sein du personnel

Le Conseil exécutif national a ratifié la nomination de la directrice générale des services nationaux, Daria Ivanochko, et du directeur des relations de travail, John Lepine.