Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Réunion du Conseil exécutif national
Du 12 au 13 juin 2013

Résolution du CEN 

Objet : La fête du travail 2013​

LE SCFP NATIONAL DOIT :

  • Souligner l’importante contribution des travailleurs à l’économie et à la société en profitant de la prochaine fête du Travail pour organiser la plus grande célébration des syndicats jamais vue;
  • Participer aux activités de la fête du Travail et les appuyer partout au Canada pour célébrer les travailleurs et notre contribution à l’économie du pays;
  • Inciter les sections locales du SCFP à participer à l’organisation des activités de la fête du Travail dans leurs communautés;
  • Fournir un membre-organisateur dans chaque région pour travailler avec les sections locales du SCFP cet été afin de promouvoir les activités de la fête du Travail;
  • Promouvoir les célébrations de la fête du Travail par la couverture médiatique et les médias sociaux;
  • Parler aux présidentes et présidents des sections locales de la fête du Travail et de la campagne sur la justice en organisant une assemblée publique téléphonique en août 2013.


PARCE QUE :

  • Le Parti conservateur et le gouvernement conservateur intensifient leurs attaques contre les syndicats;
  • Le député conservateur Blaine Calkins a présenté, le 5 juin 2013, le projet de loi C-525 qui vise à réformer le Code canadien du travail pour qu’il soit plus difficile pour les travailleurs de former des syndicats et pour introduire un processus de désaccréditation minoritaire dans le secteur fédéral;
  • Le projet de loi C-525 arrive dans la foulée du projet de loi C-377, un autre projet de loi d’initiative parlementaire imposant une divulgation financière intrusive aux syndicats et maintenant devant le Sénat;
  • À son congrès de juin 2013, le Parti conservateur débattra de résolutions engageant le gouvernement à s’en prendre directement au mouvement syndical par l’adoption de lois éliminant la formule Rand et limitant les dépenses syndicales consacrées à l’action politique;
  • L’affaiblissement des syndicats est une priorité très claire du gouvernement conservateur;
  • Un mouvement syndical fort est vital pour la sécurité économique et sociale des travailleurs et l’économie canadienne;
  • Le mouvement syndical doit promouvoir l’engagement chez les travailleurs et le soutien parmi la population.