Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Coalition syndicale pour la libre négociation 

Des milliers de membres de la Coalition syndicale pour la libre négociation ont participé à de bruyantes pauses de 15 minutes ce mardi de 14h à 14h15 dans plusieurs municipalités du Québec. Ces employés municipaux cols blancs, cols bleus, pompiers, policiers et de sociétés de transport ont utilisé leur pause pour se faire entendre notamment devant les hôtels de ville et sur les lieux de travail à Montréal, Gatineau, Sherbrooke, Saguenay et Laval. Ils ont ainsi exprimé leur colère face au dépôt du projet de loi 3 sur les régimes de retraite.

Sur place, dans différentes municipalités, des dirigeants de la Coalition ont fait la déclaration suivante:

« Nous prenons 15 minutes pour essayer de comprendre ensemble pourquoi le gouvernement, avec le projet de loi 3, a choisi la confrontation. 15 minutes pour tenter de comprendre pourquoi le gouvernement anéantit la libre négociation en fixant d’avance les résultats d’une mascarade plongeant tout le monde - policiers, pompiers, cols bleus, cols blancs, employés de transport - dans le même bain, malgré plus de 120 conventions collectives complètement différentes. »

« Quinze minutes à se demander pourquoi le gouvernement a adopté intégralement les positions des maires Coderre et Labeaume, les nouveaux noyaux d’une UMQ dont certains membres ont laissé se gaspiller davantage en collusion et en corruption que toutes les sommes qu’on pourrait rêver de récupérer sur le dos d’honnêtes travailleurs et travailleuses! »

« Les élus sont ceux qui cotisent le moins à leur fonds de pension et ils se le votent eux-mêmes! Même chose pour leurs salaires! En contrepartie, ils nous refusent le simple droit de négocier. Pourquoi une loi bulldozer qui va à ce point trop loin? Pourquoi saccager les relations de travail? Pourquoi avoir choisi la confrontation? 15 minutes pour y penser ensemble, ce n’est pas de trop, parce qu’on n’a pas encore compris… »

Lancée le 20 mars dernier sur le thème «La négociation, pas la confrontation!», la Coalition regroupe au total plus de 65 000 membres cols blancs, cols bleus, pompiers, policiers, professionnels et employés de sociétés de transport. Elle représente la quasi-totalité des employés municipaux syndiqués du Québec. Elle s’oppose fermement à tout projet de loi qui compromettrait le droit fondamental à la libre négociation dans le dossier des régimes de retraite.

Le 21 mai, plus de 12,000 membres de la Coalition ont manifesté devant l’Assemblée nationale. Le 24 avril, plus de 2500 d’entre eux ont manifesté devant le siège social de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) à Montréal. Le 15 avril dernier au Palais des congrès de Montréal, plus de 1000 délégués des différentes organisations syndicales se sont réunis.

La Coalition est composée du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Québec) et de son Conseil provincial du secteur municipal de même que de son Secteur du transport terrestre, de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESPCSN), de la Fédération indépendante des syndicats autonomes (FISA), de la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec, de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, de l’Association des pompiers de Montréal, du Regroupement des associations de pompiers du Québec ainsi que du Syndicat des pompiers et pompières du Québec – FTQ.