Troy Winters | Santé & sécurité du SCFP

Le 30 juin 2015, le gouvernement manitobain a adopté le projet de loi 35 qui ajoute le trouble de stress post-traumatique (TSPT) à la liste des maladies professionnelles indemnisées par la Loi sur les accidents du travail. Ce changement fait suite à une décision similaire de l’Alberta, qui indemnise maintenant ses premiers répondants souffrant de TSPT.

Les membres du SCFP, dont les ambulanciers qui mènent la charge, tentent de convaincre plusieurs provinces (Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Ontario et Colombie-Britannique) d’emboîter le pas. Jason Woodbury, ambulancier et actuel représentant de l’Île-du-Prince-Édouard au Comité national sur la santé et la sécurité, nous parle de la gravité de ce dossier : « Un trop grand nombre de membres et d’anciens membres du SCFP souffrent d’un TSPT découlant d’incidents survenus au travail. Plusieurs de ces victimes envisagent le suicide et un trop grand nombre passent à l’acte. C’est à notre tour d’aider ceux et celles qui nous viennent en aide. »

Le stress dû à un incident critique et le TSPT sont des problèmes importants pour un grand nombre de memb   res du SCFP, et pas seulement des premiers répondants. Afin de prévenir le développement du TSPT avant même les premiers symptômes, le SCFP milite pour la création de programmes d’entraide et pour des congés payés à la suite d’incident critique.

Cela dit, il faut souligner l’initiative encourageante du gouvernement manitobain, qui aide maintenant tous les travailleurs ayant subi des traumatismes mentaux dans l’exercice de leurs fonctions. Les victoires législatives comme celles remportées au Manitoba et en Alberta illustrent le type de changements que nous pouvons obtenir lorsqu’un gouvernement se range du côté des travailleurs. Si nous voulons obtenir encore plus de changements qui profitent aux travailleurs canadiens, il faut élire notre parti, le NPD, aux prochaines élections fédérales. 

Pour en savoir plus :

Consultez notre nouvelle fiche d’information ou communiquez avec le spécialiste du SCFP en santé-sécurité affecté à votre région.