Logo du SCFP

Nouvelle convention collective à Radio-Canada

le 16 décembre 2010 2 h 07
 


Le syndicat qui représente plus de 550 employés professionnels et de bureau de la Société Radio-Canada a entériné aujourd’hui un nouveau contrat de travail de cinq ans. L’entente de principe, conclue le 26 novembre dernier, a été adoptée à 95 pour cent par les membres de plusieurs régions du Québec et de Moncton au Nouveau-Brunswick. Elle couvre la période du 26 septembre 2010 au 20 septembre 2015 et prévoit des augmentations de 1,5 pour cent pour chacune des deux premières années. Les salaires des trois années suivantes seront à négocier ultérieurement.

Le syndicat a négocié des dispositions innovatrices de départ progressif à la retraite. Les employés avaient déjà la possibilité de convertir en congé leur indemnité de départ, de manière à partir à la retraite plus tôt. Dorénavant, ils pourront également utiliser l’indemnité pour diminuer leur temps de travail. Ainsi, ils pourront alléger leur tâche de 50 pour cent pendant une période pouvant aller de deux à six mois.

«Nous sommes très heureux d’assurer des conditions de travail stables et intéressantes pour nos membres dans les prochaines années. Les négociations se sont déroulées en neuf séances très productives, dans un climat sain et avec ouverture d’esprit de part et d’autre», a déclaré Jacqueline Turgeon, présidente de la section locale 675 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

La nouvelle convention collective établit un mécanisme de suivi des heures travaillées par les employés à statut précaire. Cela permettra au syndicat d’appuyer la création de postes permanents en prouvant les besoins récurrents de main-d’œuvre. De plus, une nouvelle clause permettra aux employés qui le désirent de prendre, à leurs frais, une semaine additionnelle de vacances.

Le SCFP 675 regroupe plus de 550 salariés, dont 530 répartis sur l’ensemble du territoire québécois : Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke, Trois-Rivières, Rimouski, Sept-Îles et Matane. Il représente aussi 19 employés à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Ses membres occupent une large gamme de fonctions : réceptionnistes, agents à l’administration, agents informatiques, conseillers publicitaires, adjoints aux communications, etc.

Comptant plus de 7 250 membres dans les communications au Québec, le SCFP est présent dans plusieurs autres secteurs, notamment la santé et les services sociaux, l’éducation, les transports urbain et aérien, les sociétés d’État et organismes publics québécois, l’énergie et les municipalités. Avec près de 105 000 membres, le SCFP est le plus important affilié de la FTQ.