Logo du SCFP

Les cols bleus de Sherbrooke votent à 96 pour cent

le 9 septembre 2011 3 h 06
 
Assemblée générale du Syndicat des cols bleus de Sherbrooke le 7 septembre 2011

Sherbrooke, le mercredi 7 septembre 2011 – En assemblée générale syndicale mercredi soir, les cols bleus ont voté à 96 pour cent en faveur de la recommandation du conciliateur. C’est le plus jeune col bleu de l’assemblée, Samuel Proulx, 20 ans, qui a annoncé le résultat du vote.

Si le conseil municipal de Sherbrooke entérine à son tour cette recommandation jeudi après-midi, elle constituera une nouvelle convention collective de sept ans, pour la période du 1 janvier 2008 au 31 décembre 2014. Dans ce cas, c’est vendredi matin, 9 septembre, qu’aura lieu le retour au travail et que prendra fin la grève déclenchée le 31 juillet.

Conformément à l’entente conclue avec la Ville, le syndicat attendra le résultat de la séance du conseil municipal pour commenter le contenu de la recommandation.

« Nos membres ont très bien accueilli la recommandation du conciliateur. C’est une autre étape-clé de franchie pour un retour rapide à la normale. Je suis particulièrement fier des cols bleus, c’est un groupe absolument fantastique et ce fut un grand honneur de mener cette négociation avec eux », selon Michel Murray, conseiller au Syndicat des cols bleus de Sherbrooke.

« Les cols bleus et notre équipe syndicale sont satisfaits du compromis qui est presque finalisé. Nous avons hâte de reprendre le plein service. Notre fierté, c’est d’offrir des services publics de qualité au meilleur coût pour nos concitoyens et c’est ce que nous allons faire pendant les années à venir », a déclaré Renald Dubé, président du syndicat, au terme de la soirée.

Les quelque 450 cols bleus de Sherbrooke sont membres de la section locale 2729 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). Ils sont au service des citoyens à titre de préposés à la voirie, aux aqueducs et égouts, aux centres récréatifs, aux parcs, à la collecte des ordures, aux écocentres, à l’entretien ménager et à la signalisation. On compte également parmi eux des mécaniciens, mécaniciens de bâtiment, arboriculteurs, horticulteurs, etc.