Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

TORONTO – L’hôpital The Hospital for Sick Children est célèbre pour les soins qu’il prodigue aux enfants, mais « il laisse ses employés malades ou invalides croupir dans la pauvreté », affirme le président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO), Michael Hurley.

La grande majorité des employés d’hôpitaux sont couverts par le régime collectif d’assurance-invalidité Hospitals of Ontario Disability Income Plan (HOODIP), mais pas ceux de SickKids. Et les employés de cet hôpital qui ont le malheur de tomber gravement malade ou pour longtemps ont droit à des congés de maladie et des prestations d’invalidité de longue durée très inférieurs.

En ce moment, un employé atteint d’un cancer de stade 3 ou 4 toucherait environ 800 $ par mois, ce qui correspond à un salaire de 4,92 $ l’heure.

À Toronto, « ça ne suffit pas pour survivre, selon la présidente de la section locale 2816 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Leonora Foster. Nos collègues sombrent dans la pauvreté. Certains reviennent au travail avant d’être rétablis, simplement parce que le régime actuel ne nous protège pas. »

Ce jeudi 23 avril 2015 à midi, plusieurs centaines de travailleurs ontariens viendront appuyer les efforts de Mme Foster et du personnel de première ligne de l’hôpital en vue d’obtenir les prestations de maladie et d’invalidité offertes par le régime HOODIP.

« Nous prendrons place devant l’hôpital pour représenter les employés trop malades pour travailler ou réclamer un régime d’invalidité plus équitable », explique M. Hurley. Celui-ci et le président national du SCFP Paul Moist prendront la parole à cette manifestation qui aura lieu jeudi, sur l’heure du midi, à l’extérieur de l’Hospital for Sick Children, au 555 de l’avenue University.

Pour en savoir plus, contactez :

Stella Yeadon

Service des communications du SCFP
 416-559-9300