Logo du SCFP

Première conférence des travailleuses et travailleurs municipaux de l'Est à Moncton

le 9 septembre 2011 2 h 28
 
Marc Doiron, président du Conseil des employés du N.-B. et Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP

MONCTON : Environ 65 travailleuses et travailleurs municipaux de l’est du Canada se sont réunis à Moncton au Nouveau-Brunswick pour participer à la première Conférence des employés municipaux de l’Est organisée par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

L’hôte de la conférence, le président du Conseil des employés municipaux du Nouveau-Brunswick, Marc Doiron, a rappelé aux délégués les nombreux défis auxquels sont confrontés les employés municipaux.

« Nous devons faire front commun face à la privatisation de nos services, aux attaques continues sur nos régimes de retraite et aux réductions budgétaires imposées aux municipalités par les gouvernements provinciaux », de dire Marc Doiron.

Prenant la parole lors de l’ouverture de la conférence, le secrétaire-trésorier national du SCFP, Claude Généreux, a souligné l’importance pour les employés municipaux de se concerter.  « Il est important de discuter et d’essayer de trouver ensemble des solutions aux nombreux problèmes auxquels nous faisons face. » Il a rappelé que les services offerts par les employés municipaux font partis du tissu même de nos vies quotidiennes.

Claude Généreux a aussi souligné les dangers du nouvel accord de commerce entre le Canada et l’Union européenne qui menace les services publics du pays et spécifiquement les services municipaux. Il a qualifié l’Accord économique et commercial global (AECG) de « danger clair et immédiat ».

D’ailleurs, le président national du SCFP, Paul Moist, et la présidente nationale du Conseil des Canadiens, Maude Barlow, participeront samedi à un forum sur l’AÉCG dans le cadre de la conférence municipale.

Le SCFP et le Conseil des Canadiens s’opposent à l’accord à cause des effets qu’il aura sur les services publics et sur l’environnement.