Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Jamais dans l’histoire du Québec, ni du Canada, nous avons vu une manifestation d’une telle envergure tenue à la défense de Radio-Canada/CBC. En contrepartie, jamais les craintes de perdre le diffuseur public n’ont été partagées par autant de citoyennes et de citoyens.

Sentant l’urgence d’agir, plus de 25,000 personnes, partout à travers le Québec et à Moncton, ont répondu à l’appel d’un citoyen et ont tenu des rassemblements populaires contre le démantèlement et pour le maintien des services de la SRC.

Nicolas Bédard, celui qui a eu l’idée d’organiser le rassemblement, a fermé la marche à Montréal en lançant un appel à tous: « Cette manifestation historique ne doit pas rester lettre morte. Certes, nous nous sommes fait entendre. Nous tenons à notre diffuseur public ! Mais notre implication doit se poursuivre. D’autres actions sont prévues. Et surtout, il y aura des élections en 2015 et le diffuseur public doit être un enjeu de ce scrutin. »

Tous amis de Radio-Canada et J’aime Radio-Canada, les deux principales campagnes pour la sauvegarde de Radio-Canada, ont répondu à l’appel citoyen de Nicolas Bédard en appuyant son initiative.

De nombreuses photos sur Facebook

Les porte-parole politiques des campagnes ont applaudi l’initiative citoyenne d’une seule voix en soulignant que la Maison de Radio-Canada est la maison de toute la population et le phare culturel pour les francophones partout au au pays. La SRC a besoin d’un financement accru, stable et prévisible pour réaliser son mandat. Mais avant tout, la SRC a besoin d’un nouveau gouvernement à Ottawa, un gouvernement qui croit à la mission unique de notre diffuseur public.

Des rassemblements pour Radio-Canada se tenaient simultanément à Montréal, Moncton, Québec, Gaspé, Matane, Rimouski, Saguenay, Sept-îles, Sherbrooke et Trois-Rivières.